Extra Time Info Nintendo Jeux Vidéo

Extra Time : KDay

Le Kday (deuxième édition), c’est tout simplement l’occasion pour l’éditeur Koch Media de présenter à la presse ses titres à venir pour le prochain semestre.

Nous avons été reçus de bien belle façon et pour ma première invitation, je n’ais pas été déçu du voyage.
C’était l’occasion de tester une belle poignée de jeux, certains déjà parus et d’autres dont la sortie est quasi imminente… quant aux autres… Il faudra être un peu plus patient. DIRT Rally 2.0, Nelke & the Legendary Alchemists, Team Sonic Racing, Outward, Judgment, Dead or Alive 6, sans oublier la star de la soirée : Metro Exodus, sont donc tous disponibles en libre accès.


J’ai débuté la journée avec un volant dans les mains (après mes plus de 3 heures 30 de route pour venir, j’étais encore chaud) avec Dirt Rally 2.0.
La salle était équipée de sièges baquets et de volants à retour de force. J’ai forcément repensé à nos 24 Heures du Mans non stop pour le Téléthon avec l’association ACJV de Crécy au Mont. Si seulement nous pouvions avoir ces mêmes sièges, nos petites fesses ne s’en porteraient que mieux. (Petit message subliminal à qui me lira).
Mais revenons au jeu à disposition.
Dirt Rally 2.0 ainsi présenté offre une expérience immersive comme on espére l’avoir tous à notre domicile. Résolument tourné vers la simulation, le jeu de Codemasters ne sera pas destiné à tous les pilotes en herbe, car le jeu est réellement difficile à prendre en main. Pour m’éclater, j’ai choisi l’une des petites merveilles proposées, à savoir la Ford Escort MK II RS 2000, reines des pistes durant la fin des années 70. Visuellement c’est vraiment beau et l’animation est sans failles.
Dirt Rally 2.0, s’il ne possède malheureusement pas la licence WRC, arrive tout de même à avoir un lot de voitures très vaste. Le programme et le nombre de modes n’en reste pas moins alléchants. Les championnats mythiques, contre-la-montre, mode classique et les personnalisations de véhicules sont présents.

Direction Team Sonic Racing, à l’étage. Le successeur de Sonic & All-Stars Racing Transformed va devoir prouver à tous que Sega ne fait pas n’importe quoi avec sa licence. Le jeu présenté tourne sur PS4 et doit arriver en magasin le 21 Mai.
Comme je m’y attendai un peu, la petite partie à laquelle je me suis livré ne m’a pas convaincu. Tout d’abord même si le jeu est assez rapide, je n’ai pu échapper à des ralentissements. Du fait, je me suis demandé ce qu’allait donner la version Switch…
Comme son nom l’indique, Team Sonic Racing nous propose de courir par équipe de trois. Si vous êtes seul, pas d’inquiétude, il sera possible de jouer accompagné de deux coéquipiers contrôlés par la machine. Un peu à la façon de Sonic Heroes, chaque perso endosse un rôle : rapidité, puissance, ou technique ce qui vous permettra grâce aux bonus de bénéficier de plus d’efficacité. De plus ces bonus récoltés durant la course pourront être transmis d’un équipier à l’autre, si par exemple vous n’en n’avez pas l’utilité à un moment T. Si seul (avec l’aide de l’IA) le résultat n’est franchement pas convainquant, peut-être qu’en coop (en ligne ou en local) il en sera totalement différent. Dommage qu’on ne puisse pas y jouer à 4 plutôt qu’à 3 … Bref rien de probant.

Toujours à l’étage, Square Enix était aussi de la partie avec Kingdom Hearts 3 et Life is Strange 2.
J’ai pu m’essayer au boss du niveau de Hercule. Première prise en main sur le jeu, affronter le boss m’a vraiment paru ennuyeux. Tout est pré-calculé, chaque action crée une animation et j’ai plus le sentiment de jouer à un film interactif qu’à un Action RPG.
En parlant de film interactif, j’ai beaucoup apprécié Life is Strange 2. N’ayant ni PS4, ni XBox One, mais ayant beaucoup parlé du premier, j’avais hâte de me poser et d’y jouer. Résultat, une belle expérience. Clairement ce sera l’un des premiers jeux auquel je jouerai lorsque je serai équipé.

Direction Nelke & the Legendary Alchemists pour découvrir le spin off de la série des Ateliers. Je dois avouer que j’attendais à avoir à faire à un RPG classique comme la saga originelle. Manque de chance, si je puis me permettre, le jeu est plus accès sur la gestion. Le côté RPG étant réellement moins important. Votre mission principale est simple, construire et faire prospérer votre village, avec un minimum de mécaniques RPG et beaucoup d’éléments provenant de visual novels.
Le petit plus de ce spin off est évidemment de retrouver une grande partie des héros de la saga.
Les amateurs de Visual novels et de gestions apprécieront, quant aux passionnés du RPG ils faudra sans doute passer son tour. J’espère que nous pourrons vous proposer prochainement un test.
Nelke & the Legendary Alchemists: Atelier of the New World sortira sur PlayStation 4 et Switch le 29 mars 2019.

Amateur de la série Dead or Alive depuis le premier épisode sur la Saturn (ne l’achetez pas sur Playstation), mais surtout du 2 sur la formidable version Dreamcast (ne l’achetez pas sur Playstation 2) c’est donc avec un certain plaisir que j’ai pu tester en avant première.
Après un épisode 4 peu convainquant, mais un 5 sans faute et de très très bon goût, j’attendais beaucoup de cette suite. Et bien si visuellement le jeu souffre comparé au nouveau Soul Calibur (même si le jeu a été présenté sur PS4 Pro), il n’en reste pas moins que niveau gameplay, il reste selon moi le jeu de baston le plus cool à prendre en main. Le système de combat fidèle à lui même est toujours aussi simple. Les coups spéciaux sont toujours aussi impressionnants surtout lorsque ça explose de partout.
Dans les menus on trouvera un mode eSport, changeant quelques paramètres pour permettre la compétition.

J’ai pris énormément de plaisir à pratiquer sur Dead or Alive 6 et il sera clairement indispensable lorsque je serai acquéreur d’une console de cette génération.

N’ayant joué ni à Outward ni à Judgment, passons directement au monument de la soirée, Metro Exodus. Le titre de 4A Games édité par Deep Silver a pas mal tourné durant la journée et la soirée.
Adaptéem des excellents romans de Dmitri Glukhovsky, Metro Exodus se déroule en 2036, un an après les événements du roman Metro 2035.
Immédiatement on devine que Metro Exodus se démarque des deux précédents volets avec des environnements en extérieurs. Rassurez-vous Artyom sera toujours amené à visiter des bunkers dans le noir et habités de bestioles mutantes en tout genre. Mais si Metro Exodus change dans son environnement, les mécaniques des opus précédents, comme la chasse aux ressources pour le crafting reste bel et bien présente, tout comme les phases d’infiltrations. Le jeu présenté sous XBox One X était déjà visuellement très beau. Nul doute que sur PC optimisé ce sera encore plus fort et plus impressionnant.
N’étant pas adepte de FPS, je ne pourrais juger du jeu, mais les retours semblent très bons.


Koch Media nous avait donc convié à un bel événement avec de bons jeux et une très bonne ambiance. La présence de l’illustrateur Asroth (que l’on peut rencontrer notamment à la PGR ou à la RGC), qui a réalisé toute la soirée des illustrations proposées par les convives, mais aussi, un fameux et fumeux cocktails composé uniquement de vodka et de sucre ont rendu la journée et soirée unique.
Enfin merci à la Team de la Geek en Rose qui m’a permis de passer un très bon moment (big up au photocall plein d’accessoires rigolos !) et un grand coup de chapeau à la Team Koch Media, on remet ça, quand vous voulez.

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. Coucou, super retour du Kday 🙂 Je suis très contente de t’avoir vu en vrai 😉 Juste petite précision : la demoiselle qui était avec moi c’est Arocaria du site https://www.geeksbygirls.com/ 😉

    1. Merci 😁
      Et merci pour l’info.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.