Info Nintendo Jeux Vidéo

Indies Highlights / Nindies 23/01/2019

Le précédent Nindies avaient laissés de beaux souvenirs pour les amateurs de jeux indépendants. Il en est forcément de même pour ce premier Nindies de l’année 2019, de 16 minutes environ qui nous a présenté les quelques jeux de développeurs indépendants prévus pour cette première moitié d’année sur la Switch.

Contrairement au Nindies du mois d’août 2018 où certains jeux étaient désirés, ils nous a été présenté beaucoup de nouveautés et quelques exclus temporaires. La Switch a donc toujours aussi soif de petits jeux de qualités (ou non) en provenance des éditeurs indépendants.

Hum, passons aux choses sérieuses !


Cela débute tranquillement par War Groove, dont la sortie est imminente. Initialement prévue pour la fin d’année 2018, le successeur de Advance Wars, se dévoile ici une dernière fois. Le jeu de Chucklefish Games, que beaucoup attendent comme le digne héritier de la série de Intelligent Systems, fait ici un rapide tour d’horizon de ses possibilités. Sachez que le jeu comptera une douzaine de commandants issus de quatre groupes différents que l’on débloquera au fil de l’histoire. War Groove aura aussi des fonctionnalités multi-joueurs, comme notamment un mode où l’on pourra affronter des adversaires en réseau mais aussi faire des combats en coopération (local et en ligne).

Direction le fameux Double Kick Heroes dont on entend parler depuis déjà quelques temps. Développé par Headbang Club et édité par Plug in Digital il va falloir déglinguer du zombie dans un simili shoot’em up où il faudra tenir compte du rythme tout au long des 30 niveaux. La bande-son est exclusivement axée Heavy Metal et on a pu voir que nos petit frenchies de Gojira étaient de la partie ! Le jeu en 2D pixel Art semble très original ! La sortie est prévue pour cet été.

Passons ensuite à When Ski Lifts Go Wrong développé par Huge Calf Studios et édité par Curve Digital. Le jeu est dors et déjà disponible sur le eShop. When Ski Lifts Go Wrong, est un jeu de construction basé sur la physique. Dans un style très carré, le jeu mêle casse-têtes et défis sportifs, en ski, ou en motocross. La centaine de scénarii offre une expérience où votre créativité prend tout son sens, car il faudra éviter à votre avatar le moins de tracas possible, une fois votre réalisation terminée. Bonne chance à vous.

L’éditeur Humble Bundle et les développeurs de chez HopFrog nous présentent ensuite Forager un jeu d’exploration, de gestion de ferme et de création qui se déroule dans un monde ouvert en 2D. De rien, il faudra développer votre base et vos équipements et à la façon d’un Minecraft ou d’un Dragon Quest Builder affronter des adversaires mais aussi rencontrer des amis sur des maps de plus en plus vastes. Le jeu utilisera le tactile en mode portable.

Je ne l’attendais pas et son arrivé me laisse ni chaud, ni froid. Je parle de la simulation la plus barrée de l’histoire, Goat Simulator: The GOATY. Développé et édité par Coffee Stain Studios, vous voici devant la toute dernière génération de simulation de chèvre (et pleins d’autres animaux) ! Pour ceux qui ne le savent pas, la règle du jeu est simple, faire n’importe quoi, n’importe comment, dans le seul but de causer autant de dégâts que possible à votre animal. Vous avez dit barbare ? Goat Similator est disponible aujourd’hui.

La petite surprise de ce Indies Highlights est sans aucun doute Inmost. Développé par Hidden Layer Games et édité par Chucklefish, Inmost est un jeu de réflexion et de plateforme racontant les histoires de trois personnages où tout semble être interconnecté. Un mélange qui semble être entre Castlevania et Ninja Gaiden (pour les anciens) ou bien Castlevania et The Messenger (pour les plus jeunes). Explorer les recoins d’un vieux château, éliminer les ennemis en évitant des pièges mortels … Voilà le programme, classique, mais au combien alléchant au vu des petites séances de gameplay que l’on a pu voir durant cette courte vidéo.
Très très intéressant. Pour le moment, aucune date d’annoncée, mais on reste évidemment à l’affût, car en plus, visuellement c’est superbe.

Développé et édité par Magic Design Studios et disponible dès aujourd’hui Unruly Heroes vous convie à prendre en main quatre héros que tout oppose. Rappelant un peu Kung Fu Panda avec ces animaux champions en arts martiaux, vous allez devoir affronter des créatures amenant le chaos. Avec de nombreux mondes à traverser pour retrouver les morceaux de parchemins, il faudra se la jouer en coop. Vous pourrez jouer jusque quatre dans le mode histoire, mais aussi en VS Fighting façon Brawler. Le jeu est en 2D rappelant cette fois ci Rayman (ce sont d’anciens de chez Ubisoft) et semble très coloré.

Disponible sur Steam depuis le 21 septembre 2018 CrossCode (développé par Radical Fish Games et édité par Deck13 Interactive) va donc bel et bien arriver sur l’hybride Nintendo. Pas de date d’annoncée, mais c’est prévu pour cette année pour cet Action RPG très prometteur.

Les annonces de nouveaux jeux se concluent avec SteamWorld Quest: Hand of Gilgamech. Les développeurs de Image & Form International AB ont décidé de créer une nouvelle corde à leur arc SteamWorld, avec un RPG utilisant des decks de cartes, à la façon de Baten Kaitos. Au programme, affrontements de chevaliers, de dragons etc… avec plus de 100 cartes disponible. Il faudra faire travailler votre génie pour aller jusqu’à la victoire dans ce RPG au tour par tour édité par Thunderful Publishing AB et qui arrivera sur la Switch durant l’année 2019.

Avant de nous quitter, en n’ayant présenté que 9 jeux, ce Nintendo Indies va nous rappeler brièvement les grosses sorties de 2018 en matière de titres issus d’éditeurs indépendants. La liste est longue, mais il faut bien reconnaître qu’elle force le respect, tant en qualité qu’en choix. Monster Boy, Undertales, Dead Cells, Gris, Into the Breach…



Un peu déçu par la quantité, je ne le suis pas par la qualité proposée.
Nintendo semble vouloir continuer à mettre le paquet sur les éditeurs et développeurs indépendants. Lorsque l’on voit les ventes massives de ce type d’offre, face aux autres consoles (parfois on dépasse les 10 titres vendus sur Switch pour un seul sur PS4), on comprends bien que la relation entre les deux parties n’est pas prêt de s’arrêter.
Aujourd’hui clairement la Switch avec ses jeux exclusifs (Nintendo ou non) et ce catalogue proche de Steam, a une carte à jouer auprès des gamers qui demandent autre chose que du triple AAA.
Je vous l’ai déjà dit, mais la console « For the Players » ce n’est pas celle qui s’en vante, mais c’est bien l’hybride de Big N, celle dont beaucoup doutaient jusqu’à sa sortie.


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.