Jeux Vidéo Livres

J’ai lu : La Légende Final Fantasy VIII : Création – Univers – Décryptage de Rémi Lopez

Franchement pas fan de la série des Final Fantasy, mis à part le 6 (un peu le 7 et le 9, je dois bien l’admettre), l’admiration que certains portent au sujet de cette longue série a toujours été pour moi plutôt incompréhensible.

C’est donc avec ce livre consacré à Final Fantasy 8 (en attendant les autres) que je vais m’atteler à comprendre (en parti) pourquoi et comment on peut autant être attaché à cette série.
Ce FF8 est sans doute l’un des plus clivant et celui qui, personnellement m’a le plus repoussé de par beaucoup de points (sans tenir compte des 5 premiers), mais là n’est pas la question.
Ce début d’année fête aussi les 20 ans du jeu, raison de plus pour essayer de saisir pourquoi il est si différent des autres FF. Pour beaucoup ce Final Fantasy 8 est celui de la découverte, un véritable dépucelage avec la série de SquareSoft ou bien même avec le RPG en général.

La légende Final Fantasy VIII contient 200 pages décomposées en 6 chapitres. Découpé de façon très classique (Histoire, Analyse, développement…) l’auteur propose une lecture simple, mais complète. Ici pas de prise de tête et si l’expert n’apprendra sans doute rien, un débutant et un curieux comme moi trouveront leur bonheur, tant en anecdotes qu’en informations
Le premier chapitre, conte l’Histoire et la Géographie de Final Fantasy VIII. La chronologie est respectée, depuis les mythologiques les plus anciennes de Hyne et jusqu’à l’épilogue. On s’aperçoit rapidement que l’Histoire est bien plus simple que celle de Kingdom Hearts (ouf). Pour un type comme moi qui n’a pas dépassé l’heure de jeu je dois avouer qu’il y a matière à s’intéresser.
Le second chapitre propose quant à lui une analyse du jeu où l’auteur ne nous propose pas ses théories, mais y aborde différents thèmes notamment la manière dont se déroule le temps dans FFVIII. Le point fort de cette partie est que l’auteur y expose différents arguments avant de démonter ou non ces dernièrs. Véritable état des lieux des hypothèses des fans cette partie pour les amateurs et non initiés à la série est très intéressante.

Un peu plus loin un chapitre nous conte la création du jeu. L’auteur y parle des éléments fondateurs de FFVIII. Le rôle de Nomura évidemment mais aussi les nouveautés qu’apportent cet épisode. Le réalisme d’abord, l’histoire d’amour ensuite.
Il est intéressant de découvrir comment ce jeu a bouleversé tout un univers.
Pour le dernier chapitre Rémi Lopez fait un joli focus sur la musique de FFVIII… Un regard, bien trop rapide, Nobuo Uematsu méritait beaucoup plus de page.

La-legende-Final-Fantasy-VIII


Les experts en la matière regretteront sans doute un manque de précisions sur certains points. Ils se demanderont aussi pourquoi ne pas s’être attardé un peu sur la thématique des enfants-soldats qu’on sacrifie pour le Monde.
Les débutants comme moi, ne s’attarderont pas sur ce manque de détails concernant un jeu à l’histoire déjà bien plus complexe qu’il n’y parait.
Même si le livre ne m’a pas fait changer d’avis quant à mon désamour pour ce FF 8, il n’en reste pas moins intéressant.


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.