Jeux Vidéo Livres roman

J’ai Lu : Sybéria de Dana Skoll

J’ai découvert Sybéria sur PC il y a quelques années et j’avais adoré ce point and click qui avait occupé bon nombre de mes soirées tant avec le premier volet sorti en 2002 qu’avec le second sorti en 2004.

Résumé :

Une épopée esthétique et imaginaire pleine de rebondissements

Kate Walker, jeune avocate américaine, est envoyée dans le petit village montagnard de Valadilène pour conclure le rachat d’une usine d’automates qui appartient à la famille Voralberg. Mais à son arrivée, elle découvre qu’un héritier potentiel, Hans Voralberg, a disparu en Europe de l’Est. Créateur d’automates de génie qui a passé sa vie à chercher les derniers mammouths vivant sur Terre, il s’est lancé dans sa quête jusqu’au nord de la Sibérie. Kate devra le retrouver pour mener à bien sa mission et sera confrontée à de nombreux personnages et lieux étranges qui remettront en question la vie A

Avis :

Les heures passées en compagnie de Kate Walker ont été un délice tant de par le graphisme, le scénario, la jouabilité… Un jeu d’aventure comme on les aiment avec des énigmes qui ne nous bloquent pas à tout va comme on peut en rencontrer sur Myst… Bref un jeu accessible et vraiment addictif.

Pour résumer, Kate, une jeune avocate américaine doit faire signer des documents pour le rachat de l’usine d’automates Voralberg. Hélas à son arrivée elle découvre que l’héritière Anna Voralberg vient de décéder. On lui apprend que la seule personne apte à signer est Hans (le frère que tout le monde croyait mort) d’Anna mais que hélas, à demi fou il est parti se perdre en Europe de l’Est à la recherche de l’île de Sybéria, île sur laquelle il subsisterait des mammouths. C’est en partant avec Kate et Oscar (un automate) sur les traces de Hans que nous découvrirons la fabuleuse fabrique d’automates, la gare volière de Barrockstadt, l’usine de Komkolzgrad, la station thermale d’Aralbad. Ils vivront de nombreuses aventures passionnantes, rencontrerons de nombreuses personnes sympas ou totalement malsaines.

La trame secondaire se joue chez Kate, en amérique. Elle reçoit de nombreux appels de sa mère, son patron, de sa meilleure amie et de son fiancé. Et comme on dit loin des yeux, loin du cœur, que ce soit en amour ou en amitié…

Cette aventure remettra en cause toute la vie de Kate, mais sera totalement positive pour elle.

Alors quel plaisir pour moi d’avoir découvert le livre des aventures de Kate, de me dire que j’allais retrouver l’univers développé par Benoit Sokal. Allier ce jeu au plaisir de la lecture était de bon augure, et pourtant dès les premières pages quelle déception. Dana Skoll nous dépeint Kate comme une pouf bourge et sans cœur, rageuse et énervante. Je n’avais pas eu ce ressenti dans le jeu et je n’ai pas aimé cette personnalité qui ne ressemble en rien à l’image que je m’en était faite. Ce ne sera hélas pas ma seule désillusion, car plus loin, Kate serait une lesbienne refoulée… Je ne vois pas du tout ce que cette facette vient faire dans ce livre. J’ai vraiment détesté cette vision totalement personnelle de Dana Skoll. Pour moi Kate était un personnage sympa, fort, dévoué, et pas une pimbêche américaine.

Tout n’est pas négatif je vous rassure. Dana à quand même su me faire revivre les excellents moments que j’ai vécu avec le jeu. J’ai redécouvert les lieux, les personnages, et l’histoire captivante. Il manque parfois un peu de description d’un lieu ou d’un personnage. Ayant joué au jeu il m’a été facile de me représenter chaque paysage, chaque personnage. Mais pour quelqu’un qui découvrira Sybéria seulement avec le livre, il va manquer pas mal de choses pour permettre de se situer et de se faire de belles images des endroits visités. C’est dommage, car le livre est loin d’être un gros pavé. Les pages sont épaisses et l’écriture assez grande. Il aurait été tout à fait possible de diminuer la police de caractère pour y intégrer plus d’éléments descriptifs.

Mais l’histoire est belle et nous nous prenons à rêver de vivre cette aventure avec Kate et Hans. Partir à la recherche des mammouths en Sibérie et trouver l’île de Sybéria. On peut souvent douter de la réussite de cette entreprise tant les pièges et les embuches sont nombreux, mais Kate à de la ressource.

J’ai passé un bon moment de lecture mais clairement, le jeu est totalement plus addictif. D’ailleurs j’ai une partie en cours sur switch…

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.