Jeux Vidéo Le Sachez-tu

Le sachez-tu : Alexandre Serel #6

Alexandre Serel, l’auteur de L’histoire de Tomb Raider et de L’histoire de God Of War aux éditions Pix n’ Love nous offre quotidiennement un petit cours d’histoire sur le jeu vidéo avec des anecdotes peu connues ou carrément dingues.


Oui, le chanteur Etienne Daho a eu le droit à son propre jeu vidéo et non, je n’ai pris aucune drogue avant d’écrire cette phrase. On ne remerciera pas Pierre Corbinais sur Twitter d’avoir déterré ce jeu vidéo des abîmes. Enfin si un peu.

Alors comment est-ce arrivé que l’interprète de ‘Week-end à Rome’ a eu le droit à son propre jeu vidéo ? Grâce déjà aux développeurs de Cryo Interactive. Mais si vous savez, Versailles, Égypte, Super Dany, Virus… On s’éclate bordel.

68397734_851989431854407_1755273333382840320_n

Dans les grandes lignes, Etienne Daho sort un nouvel album en 1996 du nom d’Eden qui sera quand même disque d’or l’année suivante. Et c’est justement dans certains disques d’Eden que se trouve un jeu vidéo… Sur la vie du chanteur qui se nomme ‘Eden Daho’. On s’éclate toujours.

Vous allez me dire, comment marche le bousin ? Ce n’est pas vraiment un CD de musique conventionnel, mais un ‘CD+’ qui peut contenir des pistes audio, mais aussi d’autres types de données séparées en deux parties. Aucun risque donc en mettant le CD dans une chaîne hi-fi que celle-ci lise le jeu.

Alors Eden Daho est en vue à la première personne, et il semblerait que l’on incarne Etienne Daho enfant, lâchez-moi je vais très bien, lorsque son père a abandonné le foyer familial en Algérie, et avant le départ du chanteur pour la France. L’ensemble se déroule sur une île, oh et il y a une sirène à moitié à poil qui veut vous faire découvrir l’amour. Quoi ?

OK, ça semble complètement perché et étrange (je ne peux y jouer moi-même, incompatibilité Windows), mais je ne peux m’empêcher de penser que Cryo, fut une époque, a tenté des trucs invraisemblables, mais plutôt audacieux et assez uniques en leur genre. C’est très artistique, très étrange, ça ne ressemble à rien d’autre qu’à Eden Daho.

Et quelque part, je suis bien heureux que cette ‘expérience’ soit conservée.


Avec l’accord de l’auteur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.