Jeux Vidéo Le Sachez-tu

Le Sachez-tu ? De Alexandre Serel #XIII

Alexandre Serel, l’auteur de L’histoire de Tomb Raider et de L’histoire de God Of War aux éditions Pix n’ Love nous offre quotidiennement un petit cours d’histoire sur le jeu vidéo avec des anecdotes peu connues ou carrément dingues.


Le cel-shading vous plait ? Continuons en abordant le délicat fps XIII sorti le 28 novembre 2003 sur PlayStation 2, GameCube, Xbox et Pc.

Adapté de la célébrissime bd de William Vance et de Jean Van Hamme, à dire vrai, en lisant XIII, l’on s’aperçoit vite que tous les ingrédients sont réunis pour faire un super jeu vidéo. De l’action, de l’espionnage, du suspense, un scénario avec de multiples rebondissements, un héros amnésique qui semble avoir un lourd passé…

Si vous ne le savez pas, l’auteur de cette modeste bafouille est un grand fan de XIII. Alors, Ubisoft a-t-il réalisé une bonne ou une mauvaise adaptation ? C’est compliqué.

C’est compliqué, car ils ont actualisé le design des personnages. Jones par exemple ressemblait à Whitney Houston dans la bd, mais plus du tout dans le jeu. Le premier tome de XIII date de 1984, certains diront que c’est normal de vouloir faire du moderne, d’autres apprécieront moins pour la simple et bonne raison que les designs de la bd n’ont absolument pas vieilli. Donc une question se pose : était-ce réellement nécessaire ? Pas sûr.

Autre souci, le scénario. Ubisoft a tranché dans le gras en supprimant beaucoup de passages purement narratifs. Tout va très vite dans le jeu, les situations s’enchaînent à vitesse grand v… Alors que l’une des forces de XIII vient de ses moments de calmes, de réflexions, qui font monter la tension ligne après ligne, page après page. Jamais cela n’arrive dans le jeu, dommage. À noter aussi que seulement les cinq premiers tomes sont couverts par le titre. Qui évidemment laisse la porte ouverte à une suite qui… N’arrivera jamais.

XIII version jeu vidéo a une grosse qualité, sa réalisation superbe. Pour coller à l’aspect bd, le jeu est entièrement en cel-shading. Mais en plus, des onomatopées purement « bd » apparaissent à l’écran. Une explosion, un « BOOM » se dévoile, etc. Autre effet génial, quand un tir atteint la tête d’un ennemi, plusieurs cases font leur apparition en découpant l’action. À noter aussi un mode multijoueur assez sympathique.

Le jeu, sans surprise, sera reçu mollement par la critique. Si le visuel de XIII est amplement salué comme sa plus grosse qualité, à raison, le reste est considéré d’une banalité affligeante. C’est un fps standard, rien de plus rien de moins. Et c’est d’autant plus dommage lorsque l’on pense à quel point le matériel de base est d’une richesse absolue. Selon certaines sources, XIII se serait vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. Ce n’est pas rien, mais a été considéré par Ubisoft comme un échec.

L’on s’attendait à ne plus jamais réentendre parler de ce jeu, jusqu’à que, oh surprise, un gros remaster (graphismes entièrement refait, résolution augmentée) soit annoncé pour une sortie en 2020 sur PlayStation 4, Xbox One, Switch et Pc. Si en 2003, les tares du jeu sautaient aux yeux, le genre du FPS a tellement évolué depuis que ça paraît être une bien étrange idée de ressortir XIII à l’heure actuelle tant son gameplay ne tiendra pas la comparaison face aux jeux d’aujourd’hui.

Restons curieux, qui sait, ça sera peut-être une bonne surprise.


Avec l’autorisation de l’auteur

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. […] 21h Raoul Le Blog Le Sachez-tu ? De Alexandre Serel #XIII […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.