Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : 99 Vidas

NSwitchDS_99VidasDefinitiveEdition_image500w

Genre : Beat Them Up, Beat Them All
Développé par : QUByte Interactive
Édité par : QUByte Interactive
Sortie : 27/11/2018
Taille : 1090,52 Mo

Site Web Officiel

7/10


Comment débuter ce test, si ce n’est en vous informant que 99 Vidas est un véritable hommage aux Beat Them All des années 90 dont, souvenez-vous, Capcom maîtrisait à la perfection le genre.

Originaire du Brésil, 99Vidas est donc un beat’em Up développé par Qubyte qui met en scène les membres d’un podcast brésilien du nom de 99Vidas. Cette équipe de Podcasteurs façon On Achève Bien Les Endives mais en plus célèbre a donc, entouré d’amis maîtrisant la programmation, décidé de devenir Héros de Jeux Vidéo. Why Not ! Et le résultat, après un crownfunding réussi, est plutôt convainquant. Résultat, en 2016, voici que le jeu arrive sur Steam, avant de s’installer tranquillement sur le store de la PS Vita et de la PS4 en 2017.
C’est donc au tour de la Switch de voir débarquer ce Beat Them All, plutôt classique, mais ma foi, intéressant.

Alors 99Vidas peut-il être au niveau de Street of Rage, Final Fight ou bien du mythique Cadillacs & Dinosaurs ?

Tout d’abord, un bon point pour le scénario puisqu’ici point de fille à sauver, mais plutôt un vilain méchant qui veut conquérir le monde. Vous allez donc devoir affronter ses sbires tout au long des 6 stages.
Pas besoin de vous expliquer le gameplay, puisqu’il n’est clairement pas innovant, mis à part un arbre de compétence vous permettant de gagner en puissance et quelques coups. Vous avez aussi une barre vous permettant de balancer un coup spécial assez puissant, mais bien étrangement totalement inutile face au dernier boss.

L’hommage n’étant pas une copie, les développeurs se sont tout de même autorisés quelques points de modernisme, en incluant par exemple un système d’upgrade des personnages au fil des niveaux. On commence ainsi avec une palette de coups limitée, pour ensuite accumuler de l’XP et booster son perso avec des attaques de plus en plus fortes (mais également plus complexes à maîtriser). Chacun des 4 protagonistes possède sa propre spécialité basée sur les 4 éléments. Un peu plus tard dans le jeu vous pourrez débloquer d’autres personnages (souvent la version féminine de nos quatre héros).

Les modes Histoire et Arcade sont jouables jusque quatre et si vous désirez le terminer dans un autre mode que le « Izzy », il n’y aura pas d’autres solutions que d’inviter des amis, car seul, 99Vidas est un sacerdoce. Heureusement les développeurs ont pensé à mettre un mode Online, pour le cas où vous n’auriez pas d’ami. Manque de chance, au moment où j’ai fait le test, ce mode était carrément désert.

Mais là n’est pas l’essentiel, 99Vidas possède beaucoup de petits trucs qui rendent le jeu agréable et de bonne compagnie. Ici et là on peut retrouver des personnages rappelant Duck King de Fatal Fury, l’homme à la tête de lion, King de Tekken, Balrog de Street Fighter, ou bien encore Diego Maradona en guise de premier boss. Tout au long des niveaux on pourra voir d’autres petites choses bienvenues qui font plaisir dans ce genre de jeu.

La durée de vie est tout autant classique que ces illustres prédécesseurs, 35 minutes tout au plus si tout ce passe bien. Bien plus si vous vous attaquez aux modes de difficultés plus élevés, car le mode Histoire ne vous offre que deux petites vies (5 dans le mode Arcade).

Graphiquement le jeu tient bien la route avec une belle 2D et des décors soignés. Les animations jolies et assez rigolotes sont toutes différentes que cela soit pour nos quatre Héros ou pour ceux qui vont se prendre beaucoup de claques de votre part.
Côté musique, ce n’est pas mal non plus, avec forcement cet esprit 16 Bits si caractéristique, mais qui colle pas mal à l’univers du jeu. On aurait toutefois aimé une ambiance un peu plus brésilienne pour se fondre dans le décors et surtout en rapport avec la nationalité des 99Vidas.

Le jeu brésilien ne possède pas pour autant que des qualités. J’ai pu subir quelques bugs, comme notamment un boss, totalement absent et n’arrivera qu’après avoir rebooter le jeu, des problèmes de contacts lors de coups reçus et portés aussi, qui parfois donnent un peu la rage, surtout lorsque la barre de vie est proche de zéro. Enfin, pour terminer, pourquoi le boss ne fini pas KO alors que sa barre de vie est déjà à zéro depuis 1 ou 2 coups. Assez déroutant.


Au final 99Vidas arrive tout de même à se faire une place parmi les Beat Them Up nouvel génération comme Streets of Red, Mother Russia Bleed ou bien encore Phantom Breaker Battleground (tout en étant moins fouillis que ces derniers).


Jeu offert par QuByte pour la réalisation de ce test

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.