Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo

Test : Bomb Chicken

Bomb Chicken

NSwitchDS_BombChicken.jpg

Genre : Plate Forme / Puzzle
Langues : Français
Développé par Nitrome
Édité par Nitrome
Sortie France : 12/07/2018
Taille : 248,51 MB

Site Web Officiel

8/10

Elle est où la poulette ?
La Poulette qui se présente devant nous n’est pas une poulette comme les autres et je déconseille fortement à certaines grosses bouffes de vouloir la manger.
Elle possède un moyen particulier de se défendre. En effet, à défaut de pondre des œufs, elle pond des bombes !!! Pourquoi des bombes ? Tout simplement car elle est l’élue pour sauver ses consœurs d’une usine de transformation de volaille (je vous passe le pourquoi elle est capable de pondre autre chose que des œufs)
Dans Bomb Chicken, notre jolie et dodue poulette va donc devoir dénicher ce qui se cache derrière BFC, une marque de restaurant. Pour se sortir de cet endroit et emporter avec vous votre famille de gallinacés il va falloir poser moult bombes sur des plateformes et ennemis en tout genre.
Mais comment emmener notre petite Gallus Gallus Domesticus hors de ces 29 niveaux ?

Le stick pour vous déplacer et un seul bouton posant la bombe vous suffiront, car vous ne pouvez ni sauter, ni voler.
Il y a une bombe unique, avec une portance assez courte, mais bien suffisante pour avancer dans ce jeu de plate-forme. Sans avoir la possibilité de sauter, il va falloir donc ruser pour atteindre des endroits hauts perchés ou bien éloignés. Il va falloir empiler les bombes les unes sur les autres, ou bien, d’un coup d’aile, les envoyer le long de portes en bois. Vous pourrez lancer les bombes dans des ennemis volants ou dans des endroits bien précis, notamment sur les robots. Vous aurez la possibilité d’utiliser vos bombes pour appuyer sur des boutons, vous permettant d’ouvrir les portes dans un temps imparti ou non.

Enfin, certains blocs fissurés devront aussi être explosés pour y récupérer des cristaux bleus.

Ces cristaux bleus, sont les seuls objets collectables dans le jeu et vous permettrons de vous faire gagner des cœurs de vie entre chaque stage. Réellement cela aide à ne pas recommencer après chaque mort, un peu à la façon de ‘continue’. Vous pourrez en cumuler pas mal, mais attention, car ils coûtent de plus en plus cher et si vous désirez tous les acquérir, il faudra visiter chaque recoin des niveaux pour n’en oublier aucun et certains sont biens cachés !

Les énigmes sont assez souvent simples et ne vous feront pas perdre trop de temps. Mais… car forcement il y a un mais, par moment, notre jolie poule va vous faire monter la pression. Certaines salles nécessites effectivement de garder la tête froide. Il faudra en effet réfléchir à la façon de bien placer ses bombes, mais aussi de faire attention au timing auquel envoyer ce fameux œuf explosif.
Certains trouverons la difficulté des pièces plutôt aléatoire, au point de se retrouver frustré, malheureusement, car en fait chaque salle traversée permet de maîtriser un gameplay différent, qui servira à un moment ou un autre, un peu plus loin, ou contre les quelques boss présents.

Pour vous aider cependant, après chaque mort, votre progression reste conservée, à savoir que les portes déverrouillées ou les cristaux collectés une fois le sont pour toujours. Cela soulage évidemment la difficulté, vous évitant de ne pas repartir de zéro à chaque niveau.

Graphiquement l’esprit Pixel Art est assez beau. C’est de la pure 2D, avec de beaux pixels, pas trop grossiers. Notre gallinacé se promène dans l’usine de BFC, dans le dédale d’une ancienne pyramide Sud-Américaine. Tantôt dans la forêt équatoriale, tantôt dans un restaurant, ou dans les cuisines elles-mêmes, les décors sont assez variés, avec en sus pas mal de petites animations comme sur des plantes ou des chaînes qui entrent en mouvement lors des explosions. De même, certains objets sont destructibles et il sera aussi possible de rôtir vos camarades.

Niveau musique, Nitrome a pour le moins assuré l’essentiel. Les mélodies sont vraiment réussies et vont parfaitement avec l’ambiance. Parfois on imagine même cette musique se retrouver dans un jeu tel que Metal Gear Solid, tant elle apporte du sérieux au jeu.

Bomb Chicken se termine en quelques heures. C’est un excellent jeu ‘sur le pouce’ comme on dit, mais qui tient vraiment en haleine, car on s’acharne et on ne voit pas le temps s’écouler.
Comme dit plus haut, la difficulté variable pourra en refroidir quelques-uns, mais il n’y a rien d’insurmontable heureusement.
Le seul petit point que je reproche, c’est l’absence d’un mode multijoueur à la façon d’un Towerfall ou d’un Duck Game, par exemple. Se jeter des bombes de cette façon, face à des potes, dans une pièce close (ou pas d’ailleurs) aurait été un atout majestueux pour ce jeu qui est déjà très bon.

Un DLC est annoncé, mais à l’heure actuelle, impossible de vous dire ce qu’il va contenir.


Petite pique à la mal bouffe comme l’était Oddworld à l’époque, Bomb Chicken nous présente un mode de consommation dominé par l’industrialisation massive. Tout au long des 29 niveaux, Nitrome nous dépeint ce monde qui nous tend les bras. Panneaux publicitaires, ennemis hypnotisés par des écrans etc. Si l’image que dégage Bomb Chicken est moins sombre et moins satirique que Oddworld, il n’en reste pas moins que l’impact est bel et bien là, derrière ses graphismes tout mignon.
Ce jeu m’avait tapé dans l’œil lors de la courte vidéo à l’E3 durant le Nintendo Direct et je dois avouer que c’est une véritable surprise. Nitrome vient de nous pondre un petit bijou.


Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. […] test le prouve, Bomb Chicken méritait bien une sortie physique. (Ça fait publicitaire comme annonce […]

  2. ami a dit :

    bonjour et merci pour ce blog super de jeux, je suis l’un de vos lecteurs depuis de beaucoup de semaine est j’apprecie vos jeux, moi aussi j’ai eu a essayer cette jeux de bombe https://bit.ly/nouvellejeux est je peux aussi le partage pour que ca puisse divertir,

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.