Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Not Not: A Brain Buster

SQ_NSwitchDS_NotNotABrainBuster.jpg

Genre : Réflexion / Puzzle Game
Langue : Français
Sortie : 15/03/2019
Développeur : Alternative Shift
Éditeur : QubicGames
Taille : 145,75 MB

6/10


Pas chaud pour devenir le testeur de ce petit jeu issu des smartphones, je me suis finalement laissé tenter par curiosité. En effet ce petit jeu de réflexion a tout de même été téléchargé plus de 10 millions de fois sur nos chers téléphones. Ce qui n’est pas rien à la vue des quantités astronomiques de jeux arrivant chaque jour sur les stores.

La version Switch a été remastérisée et comporte quelques ajouts dont nous reparlerons plus tard.

Sachez avant tout que Not Not: A Brain Buster est un jeu qui demande beaucoup de concentration, de calme et beaucoup d’assiduité.
Vous êtes un homme sur un cube et des ordres vous sont donnés vous demandant de vous déplacer dans différentes directions ou vers différentes couleurs. Jusque là rien de bien difficile, si n’est que vous avez un certain temps pour faire ce qui vous est demandé, sans quoi, vous explosez en milliers de particules.
Comme il est dit dans un film français bien connu, jusqu’ici tout va bien. Il suffit de rester calme car le principe est de ne pas se précipiter lors de l’action. Sauf qu’au fil des niveaux et de la difficulté, vous allez avoir des contres ordres, à savoir que par exemple, au lieu de vous ordonner d’aller à « Droite », on va vous dire ne pas aller à « Gauche ». Puis d’aller ni en « Haut » ni sur une « Couleur verte ».
Chemin faisant, tout va encore se compliquer. En effet par la suite, il sera possible de ne pas rencontrer de porte alors que l’on vous a indiqué de la traverser. Il faudra alors rester immobile. Plus tard, il y a aura des ordres « négatifs négatifs ». Oui c’est tiré par les cheveux ! Ne « pas pas pas » aller en « Bas » par exemple. Mais ce n’est pas tout ! Non, il y a encore plus compliqué ! Imaginez simplement que dans tous ces ordres on vous demande en plus de retenir celui du prochain bloc ! Impossible vous dites ? Pourtant pour aller jusqu’au dernier niveau, il va falloir terminer tous les cubes en faisant des sans fautes, sous peine de ne jamais pouvoir faire le grand chelem. Et puis je ne vous parle pas des niveaux de difficultés Difficiles puis Extrêmes où il faudra supporter 50 ordres ! Un véritable parcours du combattant pour votre cerveau.
Je peux vous assurer que le professeur Kawashima, c’est du même acabit niveau stimulation intellectuelle. Ça fait chauffer le ciboulot.
Si vous désirez aller au bout, il faudra persévérer et apprendre à vous maîtriser. Ici, pas de patterns particuliers, tout est généré aléatoirement, sauf la première case sur laquelle vous débutez. Il faut donc savoir rester connecté, lire vite et enfin avoir l’oeil vif pour apprécier la nature des portes qui vous entoure. Difficile d’y jouer tard le soir, avec la fatigue.

Les parties sont très rapides et assez intenses. On continue encore et encore, jusqu’à soit passer un palier de difficulté, soit être blasé. Pourtant le jeu en lui-même n’est pas trop corsé. Je suis arrivé sans trop de peine à l’avant dernier niveau intitulé ‘La Suite’ et c’est seulement à partir de là que ma progression s’est révélée bien plus ardue, pour ne pas dire stagnante.

Pas besoin de parler des graphismes minimalistes, ni de la musique, quasiment inexistante. Ces deux sujets sont inutiles sur ce genre de jeu, qui prône attention et réflexe, mettant ainsi le visuel et l’auditif de côté.

Pour cette mouture Switch, le jeu smartphone s’est donc vu upgrader en option.
Tout d’abord avec un mode multijoueur, où quatre joueurs vont pouvoir s’affronter dans les niveaux de difficultés proposées. Pas besoin de vous dire que les parties sont très courtes, surtout si vous vous attaquez à ce jeu en fin de soirée un peu trop arrosée. Il y a de l’idée, mais franchement pas de quoi y passer plusieurs quart d’heure. Un mode challenge aussi est présent, vous permettant de prouver votre perspicacité face à ce mode sans fin. Une erreur et c’est game over, alors que vous aviez 3 cœurs dans la partie classique. Enfin, un mode spécial pour daltoniens s’est greffé à la chose pour leur permettre de jouer en toute quiétude.


De ce petit jeu à 1€99, je retiendrai simplement le challenge qu’il procure et la stimulation cérébrale.


Retrouvez ce test chez http://gamingnewz.fr

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.