Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo

Test : Rogue Legacy

rogue legacy 300x300

Genre : Rogue Lite
Langue : Français
Sortie : 06/11/2018
Développeur : Cellar Door Games
Éditeur : Cellar Door Games
Taille : 234,88 Mo

Site web

7.5/10


Voilà donc un nouveau jeu indé PC arrivant sur la console hybride de Nintendo. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un Rogue Lite (et non Rogue Like) et autant vous le dire, il vous faudra du courage pour en venir à bout.

Car si on peut trouver sur Youtube de grands malades capables de terminer le jeu en à peine 15 minutes, un joueur lamba et pas très doué comme moi devra batailler ferme pour en venir à bout en moins de 10 heures. Si vous dépassez ce temps de jeu et que vous n’avez pas atteints la fin de cet infernale aventure romanesque, c’est que vous êtes complètement sado-maso.

screenshot_20181112-1148364937276690793461644.jpg

Je crois que j’ai un peu donné le ton et si Rogue Legacy vous intéresse toujours, alors vous pouvez continuer tranquillement la lecture de ce test, sinon, passez immédiatement votre chemin.

Si le jeu de Cellar Door Games propose bel et bien une histoire, elle n’est clairement pas essentielle à la compréhension du jeu. Votre lointain aïeul s’est fait démonter par quelqu’un de votre famille dans un lugubre château et vous avez décidé d’aller comprendre par vous même, comment, pourquoi, par qui etc…
Tout est bon pour rentrer dans le lard des vilains de toute façon et il est fort possible que Rogue Legacy soit justement un bon remède idéal pour se défouler à coup d’épées et en tranchant un joli bestiaire au passage.

Avant d’aller affronter le super Boss final vous allez devoir vous promener dans un vaste château, décomposé en 4 parties (château, jardin, sous sol …) où si vous arrivez à ne pas vous perdre vous devrez affronter 4 Boss, vraiment vraiment, mais vraiment ardus !
Faut-il déjà y arriver, car vous allez mourir, mourir et mourir encore, avant primo de posséder le niveau d’équipement vous permettant de ne pas être ridicule et secondo de trouver le fameux endroit. Car comme tout bon Rogue Lite, Rogue Legacy possède cette chance (ou malchance, c’est selon) de voir ses salles entièrement remaniées après chaque mort.

screenshot_20181112-1140116345575251798846923.jpg

Et donc dans le château, comment s’en sortir ? Sachez d’abord que chaque chevalier ou chevalière, une fois mort ou morte, c’est votre enfant qui devra reprendre le flambeau et partir à l’aventure. Vous avez le choix entre trois descendants, tous avec certaines particularités, voir pour certains de lourdes tares, influant sur le gameplay.
Tuer un ennemi ou détruire un élément de mobilier vous donnera de l’argent. Et c’est grâce à cette monnaie, une fois décédé que vous allez pouvoir devenir plus fort ou mieux vous équiper. Aussi faut-il avoir la somme suffisante … . Dès lors de nombreuses façons de progresser vous sont offertes. Car à la façon d’un arbre de compétences, vous allez devoir dépenser votre argent dans moult améliorations. Attaque, vie, résistance à la magie ou frappe plus forte, voilà le programme. Vous allez aussi devoir faire progresser votre résistance physique, vous permettant de supporter des armures plus lourdes, sinon certains avantages deviendront des malus.
Vous allez devoir rapidement débloquer trois aides de camp. Le forgeron arrivera en premier. Il vous vendra à des prix très élevés, épées et autres pièces d’armures en tout genre. Ensuite arrivera la magicienne, qui vous permettra de voir votre gameplay évoluer. Double-saut, ou Dash sont parmi les améliorations proposées. L’architecte enfin, vous proposera de sauvegarder -en quelque sorte- la carte du château précédemment visité. Nous évitant de devoir visiter des salles totalement inconnues, encore et encore.

screenshot_20181112-1153163740077573533471159.jpg

Graphiquement, rien d’exceptionnel, c’est mignon, avec par moment de petits clin d’yeux à d’autres séries mythiques comme Castlevania, Skyrim et j’en passe. Les univers des quatre mondes sont variés, mais on finit tout de même par retrouver encore et encore les mêmes monstres. Cela dit, cela permet que connaître plus facilement leur façon d’attaquer ou leur façon de se déplacer. Un mal pour un bien donc.
Coté musique, c’est assez varié, mais pour cela il faut d’abord trouver le jukebox caché dans le château pour la changer. Sinon, ça sera constamment la même… De quoi finir par couper le son … dommage.

Rogue Legacy, malgré cette difficulté extrême, arrive par tenir le joueur en haleine. J’ai souvent pesté, mais il est attachant. Clairement, même après des parties de 2 minutes, où on meurt stupidement pour une boulette mal anticipée, on ne lâche pas facilement. D’ailleurs il faut se dire que mourir peut apporter, avec le prochain chevalier, une nouvelle chance d’aller plus loin. Car ces fameux descendants et leurs avantages (ou tares) sont des portes ouvertes à certaines facilités auxquelles on ne pense pas toujours. Si le géant peut frapper haut, il ne faut pas pour autant dénigrer le porteur de nanisme car lui pourra se faufiler partout et aller dégoter des coffres cachés. Il vaudra mieux par contre éviter les malchanceux (rapportant peu de pièce ou bien attrapant des maledictions), ceux qui confondent droite et gauche, ou bien ceux qui marchent la tête en bas (inversant l’écran)…
Certaines tares ont de quoi faire sourire et c’est un peu l’ambiance générale du titre de Cellar Door Games, qui de toute évidence ne se prend pas au sérieux.

screenshot_20181112-1140308706778909545685219.jpg


Il faut être courageux pour venir à bout de Rogue Legacy. J’avoue ne pas l’avoir encore terminé, mais un jour je l’aurai, oui, un jour je l’aurai !
Difficile, souvent frustrant, il n’en reste pas moins qu’il sait récompenser. C’est une aventure qui se mérite.
Je le trouve bien plus équilibré, avec une marge de progression bien plus souple que la plupart de ses collègues du même genre, notamment The Binding of Isaac, que j’ai laissé tomber au bout de quelques parties.


Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. […] le convainquant Rogue Legacy (dont le test est en ligne ici) Cellar Door Games nous propose un jeu totalement différent, puisque Full Metal Furies est un Beat […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.