Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Steins;Gate Elite

sq_nswitch_steinsgateelite

Genre : Visual Novel / Animé Interactif / Science Fiction
Langue : Anglais / Japonais
Sortie : 19/02/2019
Développeur : 5pb.Games
Éditeur : Koch Media
Taille : 7638,88 MB

Pour les fans de Visual Novel 8.5/10
Pour les autres 5/10


Steins;Gate Elite c’est l’histoire de Rintaro Okabe, un jeune scientifique qui cherche à créer une machine à voyager dans le temps. Un événement étrange se produit et vient chambouler la vie du garçon.
Après s’être posé beaucoup de questions auxquelles il ne sait répondre, il parvient à inventer la machine de ses rêves. Enfin, tout est relatif, puisque derrière sa joie à peine masquée, ce jeune garçon ne réussi qu’à envoyer des emails et des bananes dans le passé ! Un bon début me direz-vous !
Mais Rintaro se croit espionné par une organisation. Et c’est là que tout va vraiment changer pour le club de jeunes inventeurs.
L’histoire est assez complexe et surtout intrigante. Rintaro Okabe voit en effet des morts, mais il lui est impossible de savoir si ils sont réels ou du moins quand ils ont eu lieu. Car le souci de notre héros c’est qu’il ne sait pas si c’est réel, mais surtout quand cela s’est produit. Destin ? Modification du temps ? Imagination ? Mystère.
Ce qui va rendre l’histoire plus intéressante encore c’est l’apparition sur internet d’un certain John Titor, un présumé voyageur du futur qui raconte son histoire sur « @channel ». Okabe connait cet homme, du moins il le croit, car 10 ans auparavant, cet homme mystérieux était connu de tous. Mais étrangement, aujourd’hui il est complètement inconnu de la mémoire collective, et même d’Internet.
Rintaro Okabe va donc devoir changer le cours du temps, pour éviter de voir ses amis mourir. Mais comment ? C’est là que vous intervenez.

 

Steins;Gate Elite est un Visual Novel et par nature, vos choix, via le téléphone portable de notre jeune scientifique, seront primordiaux. Les multiples fins plus ou moins heureuses (dont l’une d’entre elle mène au point de départ de Steins;Gate 0) seront par conséquent dues à vos réflexions durant tout le jeu.

Hors de question de spoiler, mais si vous êtes amateurs du thème de voyage dans le temps, vous allez passer un très bon moment (si vous parlez bien anglais). Tout d’abord le jeu se base sur des faits et des théories connues (des essais qui ont eu lieu, des rumeurs mais aussi des travaux du CERN -ici appelé SERN-), mais aussi de par l’ambiance que dégage le jeu. Tantôt sérieux, dramatique ou bien un peu décalé, avec de l’humour, Steins;Gate Elite se veut attirant et passionnant et cela durant plus de 30 heures.


Connaisseur du genre, pour y avoir un peu joué sur Saturn et Dreamcast, avec notamment Eve, Desire, Evangelion, Sakura Wars (si si), Ever 17, Kanon etc… je ne peux pas vous dire que Steins;Gate Elite sort du lot. Le gameplay est minimaliste au possible et seuls l’histoire et les dialogues font que l’ont ne s’endort pas. Cependant, le fait que le jeu ne propose que du texte entièrement en Anglais et des voix en Japonais n’arrange pas notre vivacité face à l’écran.
Oui Steins;Gate est un dessin animé interactif, comme l’était à l’époque Shoujo Kakumei Utena sur Saturn.
D’ailleurs je tiens à rappeler que le titre de 5pd.games qui se déroule au cœur du célèbre quartier de Tokyo, Akihabara, est sorti à l’origine en 2009. Ce premier jeu s’est vu décliner sur console, PC, puis Vita. Le succès a été si important au Japon qu’il a été décliné en manga et en anime de 24 épisodes reprenant la trame du jeu. Période des remasters oblige, la boucle se boucle avec le retour du jeu original bénéficiant cette fois-ci des visuels des animations issus de l’anime.

 

 

L’interactivité limitée, qui donne une sensation d’inactivité quasi constante, avec des embranchements peu nombreux et qui arrivent tardivement, n’aide franchement pas à prolonger l’aventure. Les amateurs du genre seront ravis et apprécieront l’histoire avant tout, l’humour, ainsi que les détails scientifiques.
Les moins expérimentés seront sans doute moins patients. D’autant que malheureusement les réponses souvent énigmatiques ou ambiguës, ne semblent pas apporter de changements importants dans l’histoire. Vous répondrez maladroitement ou pourquoi pas complètement au hasard, mais avec un résultat bien difficile à percevoir.

Enfin et cela viendra terminer de noircir le tableau, c’est l’absence total du Français. L’anglais proposé dans le jeu est assez rude, car souvent technique. Et cela va en effrayer certains, moi le premier, comme à l’époque de ces jeux Japonais, jamais traduits en Anglais…

 


La mise en scène vraiment passionnante, la direction artistique attirante et le thème peu exploité de cette façon dans un jeu vidéo à tout pour plaire.
Les références, souvent détournées de marques (Goodle, Dr P, IBN…) finissent de rendre ce dessin animé interactif passionnant car cela renforce ce côté réel de l’histoire.
Divertissant et convaincant, Steins;Gate Elite est une expérience peu commune, malheureusement gâchée par une connaissance en Anglais obligatoire.


Jeu offert par Koch Media pour la réalisation de ce test.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.