Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Super Blood Hockey

SQ_NSwitchDS_SuperBloodHockey

Genre : Arcade / Sport / Multi Players / Défouloir
Langue : Anglais
Sortie : 26/04/2018
Développeur : Loren Lemcke
Éditeur : Digerati Distribution
Taille : 254,80 MB

8/10


Pourquoi avoir décidé de tester ce petit jeu, réalisé par seulement deux hommes ? Et bien parce qu’après avoir vu le trailer de lancement je me suis dit qu’il ne pouvait exister meilleur jeu de hockey pour rendre hommage à Ice Hockey sur NES, Blade of Steel, mais surtout à Slap Shot sur Master System !

Pas toujours des références, que cela soit dû à leurs graphismes ou à leurs gameplay, ces jeux de Hockey sur glace avaient déjà la chance de représenter ce sport sur les consoles 8 bits de l’époque. Aujourd’hui en 2019, il est toujours aussi rare d’en trouver sur nos consoles alors autant en profiter d’autant que celui-ci possèdent plusieurs choses qui le rendent addictif !

Disponible depuis le 17 décembre 2017 sur Steam, Loren Lemcke, créateur du jeu aura tardé pour importer son titre sur l’hybride de Nintendo, mais comment lui en vouloir tant son jeu est réussi.
Oui le test est biaisé car en tant que grand amateur de jeu simple mais exigeant, d’arcade, de vitesse et de réflexe je n’ai pu que tomber raide dingue de Super Blood Hockey.

Nostalgiques de la bonne époque des 8 bits et des télévisons cathodiques, Super Blood Hockey est fait pour vous. De nombreux petits détails vous feront comprendre immédiatement que ce jeu estampillé Pegi 18 ne l’est pas pour rien et que si le sang risque de couler assez fort, cela reste toujours sur un ton de bonne humeur. Je prendrai pour s seul exemple de l’entrée des joueurs qui peut s’avérer assez sanglante si vous appuyez sur un bouton, avec un arbitre strikant tous les hockeyeurs sortant du couloir. Pas de doute avant même le début du match, le ton est donné.
D’ailleurs le tutoriel n’est pas en reste avec une partie de baston générale sous les douches. Un bon moyen d’apprivoiser ce qui va suivre sur le terrain durant les 3 tiers-temps que comporte ce sport.

Quelques boutons seulement, passer, tirer, changer de perso, et quand on n’a pas le palet un bouton donnant grosse droite et voilà vous connaissez l’intégralité du gameplay ! Mais n’oubliez jamais que dans Super Blood Hockey, il n’y a pas de règles. Vous pourrez vous créer un passage dans vos adversaires à grands coups de crosse, mais aussi vous défendre de la même façon, dans un bain d’hémoglobine pixelisée, mais du plus bel effet. Des coups il va en pleuvoir, mais rassurez-vous, contrairement aux règles établies du sport original, pas de fautes, pas d’entre-deux, pas de penaltys. Non rien, absolument. Tirer, passer, frapper le palet et vos adversaires, voilà le programme. A mais j’oubliai. Tout comme dans Slap Shot et Blade of Steel vous allez pouvoir vous battre. Evidemment dans une effusion de sang. L’équipe perdante verra ainsi l’un de ses joueurs rester au sol perdant tous ses pixels rouges si vitaux pour lui, durant quelques secondes, le temps pour vous, en supériorité numérique, de prendre l’avantage.

Cette violence, sans règle, c’est pour vous l’occasion de faire venir quelques camarades sur la glace pour tâter de la crosse, le temps de quelques parties, car Super Blood Hockey est jouable à 4 ! Pas besoin de vous dire que la bonne humeur sera évidemment de la partie, sauf si certains de vos amis sont mauvais joueurs. Auquel cas, il serait peut-être bon de ne pas les inviter… Réfléchissez !!

Et la prise en main me direz-vous ? Peu de boutons ne signifiant pas forcement un bon gameplay. Détrompez-vous, Super Blood Hockey est absolument parfait. Le jeu répond bien aux commandes et faut être concentré car le palet va très vite. La sensation de glisse pourra pour certains être assez frustrante. Cependant, on s’y fait assez rapidement.
Le reste concernera votre skill. Car même en difficulté Easy, il sera bien difficile les premiers temps de gagner ou bien même de ne mettre qu’un seul but à l’adversaire.
Super Blood Hockey s’apprend, il se maîtrise. Et si vous pestez contre votre gardien, si vous pensez être meilleur que lui, il existe une option où vous pouvez prendre la main. Dans ce cas, je vous souhaite bon courage !
Plus sérieusement, votre goal, fait bien le travail et vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous même. Vous n’avez sans doute pas assez fracassé votre adversaire !

Pour faire durer le plaisir, Loren Lemcke a ajouté quelques petits modes, assez loufoques, notamment un mode où vous êtes 12 contre 12, ou bien encore un mode où l’IA gère vos 3 coéquipiers. Il y a aussi un mode management où vous allez devoir gérer toute une équipe de son début de saison à la victoire. Pour cela vous devrez entraîner vos gars, mais aussi et pourquoi pas leur donner des drogues pour les rendrent encore plus performant. C’est une partie du jeu certes moins excitante, car plus répétitive, mais elle a le mérite d’exister et créer du temps de jeu.

Vous l’avez vu sur les images, Super Blood Hockey fait honneur à l’ère de la 8 Bits, je pense avoir assez évoqué ce clin d’œil. Le potentiel de ce style retro pixel est assez impressionnant, car de prime abord on peut se dire que les personnages sont tous les mêmes. Ce qui est faux. Dans le mode ‘Franchise’ qui symbolise en quelque sorte le mode histoire, il existe 100 hockeyeurs différents. Cela va de la moustache des années 80 à la coupe mulet tant moquée aujourd’hui et pourtant tellement à la mode durant les années 80. Tout fleure bon cette époque dans ce jeu, c’est un régal.
Les animations sont peu nombreuses, mais elles sont claires et sans bavures. Le jeu est quant à lui très rapide et ne subit aucun ralentissement. Que dire des pixels rouges qui symbolisent l’hémoglobine des joueurs ? Ou bien des pixels bleus qui représentent la glace arrachée à la patinoire ? Un très beau travail, tout simplement.
Côté musique, les compositions 8 bits (encore !!) de Shawn Daley sont très agréables. Dès le premier match auquel j’ai participé, j’ai vraiment été très surpris de la qualité des mélodies. Seul regret, elles sont trop peu nombreuses.

Quant à la durée de vie du jeu… Je ne connais pas la durée exacte du mode Franchise, n’étant pas allé au bout puisqu’il est pour ainsi dire sans fin, mais en ce qui concerne les modes classiques, sachez qu’entre amis, ce sont de longs moments d’insultes et de rires en perspective qui vous attendent. C’est d’ailleurs tout le potentiel de ce jeu, convivialité, fou-rire, bonne ambiance… Nous sommes proche du party game.
Seul, le jeu n’est pas en reste. Vous avez un classement en ligne qui vous permet de vous jauger face au monde avec vos stats de victoire, de quoi vous donner envie de progresser constamment.


Une très belle surprise. Super Blood Hockey va rejoindre ses amis Overcooked 2, Towerfall, Bomberman Saturn, Duck Game et autre Virtua Tennis dans mes journées et soirées multijoueurs. Je ne sais pas encore si c’est un futur classique, mais en tout cas il en a tout l’air !


Jeu offert par l’éditeur pour la réalisation de ce test.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.