Jeux Vidéo The Saturnday's

The SaturnDay’s #19

Grandia

grandia_saturn_jp_box_front.jpg

Parution: 1997
Développeur: Game Arts
Editeur: Game Arts / SEGA
Genre: RPG / T-RPG
Disponible sur: Saturn / Playstation
Nombre de joueur: 1
Nombre de disque: 2
Cartouche Ram: Non
Sortie: Japon


Ce Grandia signé Game Arts est l’un de mes RPG préféré toutes consoles confondues. Il a malheureusement fallu que je passe par la version Playstation pour pouvoir profiter d’une version compréhensible, car sur notre chère console de cœur, Grandia n’est pas sorti du pays du Soleil Levant, même si une version US était dans les cartons.

Le portage Playstation parlons en rapidement, car s’il est tout de même devenu culte aujourd’hui (pour les fans de RPG), c’est bien grâce aux qualités du jeu d’origine paru sur la dame noire de Sega. En effet la version disponible sur la console de Sony a été mise à mal lors de son portage avec un downgrade graphique (mise à part quelques effets de transparence ici et là -que la Saturn gère très mal) mais surtout avec des voix US dignes d’un film de série Z Ukrainien traduit à la va vite.

Mélangeant 3D et 2D Grandia, vous propose dans un bel univers de diriger Justin, un petit curieux à qui il va arriver une aventure digne de ses plus grands rêves. Bien malgré lui, la curiosité de ce futur héros va l’impliquer dans un grand conflit, inévitable, entre deux factions qui se battent pour découvrir une technologie antique.

Ce jeu, au même titre que Grandia 2 sur Dreamcast, possède un système de combat que je considère comme le plus performant. Si dans sa suite sur la Dame Blanche, le système est un peu amélioré, il est déjà ici d’une efficacité rare. Aujourd’hui on peu le retrouver notamment sur Child of Light de Ubisoft et il est toujours aussi prenant et dynamique.
Il est clairement l’un des atouts du jeu. Mais ce n’est pas tout puisque l’histoire des personnages est un point fort, tout comme cela sera aussi le cas pour son successeur. Ils sont vraiment fort chez Game Arts pour que l’on attache aux personnages et à leurs histoires personnelles ou non. Les développeurs nous avaient d’ailleurs déjà fait le coup avec la formidable série des Lunar, en créant un lien entre le joueur et les personnages principaux.

Le jeu au Japon a été un véritable succès. Il a même remporté le titre du meilleur jeu de l’année en 1998. Pour le coup, Game Arts a sorti une édition spéciale, avec une boite exclusive, intitulée Memorial Package. Sachez que les deux disques à l’intérieur de la boîte sont les mêmes que pour la version classique et que concrètement il n’y a rien de plus.
Pour la Playstation, le succès sera aussi au rendez-vous, autant en Europe, qu’aux USA. Au Japon, le succès ne sera pas égal à la version Saturn, car cette dernière était encore au sommet de sa gloire.

Sachez que les Japonais ont classé Grandia parmi les 20 meilleurs jeux de la console noire.
Enfin Game Arts a offert aux utilisateurs de la Saturn un Digital Museum, permettant de repartir à l’aventure, un peu comme un DLC. Le gameplay reste identique et seuls les lieux changent. Vous allez devoir contrôler simplement les quatre personnages principaux. Il faudra récupérer les œuvres d’art volées précédemment dans Grandia dans un musée.


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *