Jeux Vidéo Unboxing

Unboxing : Megadrive Mini

Après la Mini NES, certains constructeurs et éditeurs ont tenté avec plus ou moins de succès à surfer sur la vague d’offrir (enfin le terme n’est pas très adéquat) aux initiés ou aux autres personnes ayant connue ces consoles de leur enfance avec plus ou moins d’intérêt, une mini console compilant une petite quantité de leur logithèque.

Pour la Megadrive, la chose est un peu différente.
En effet, l’entreprise AT GAMES a sorti de moult versions de console émulant la SEGA Megadrive compilant une quarantaine de jeux (dont la moitié ne sont pas jeux d’origine) muni d’un slot pouvant accueillir les cartouches d’origine de cette machine, bien avant cette folie des Mini Consoles.
D’une qualité esthétique et technique douteuse et de même pour l’émulation « beurk » notamment sur les télévisions supportant la HD, SEGA a décidé de partir seul et d’annoncer leur console mini.

Au vu des qualités très correctes de ces consoles Made in Nintendo et vu l’attente des SEGA fans de la première heure (Oui Oui, il en reste encore, plus beaucoup mais y en a…), il était primordial pour SEGA de présenter une machine digne de la popularité qu’a engendré leur bébé 16 bits.

Que cela soit maintenant ou avant (pour rappeler à ceux qui écoutent jamais rien au fond…), SEGA a tenu une place importante dans la guerre des consoles et a contribué, d’un certain côté, à mettre sa « petite » pierre dans l’Histoire du Jeu Vidéo et de son expansion.
Car, oui, si SEGA n’aurait pas existé, le jeu vidéo ne serait pas ce qu’il est maintenant.

À la sortie de la Megadrive, je l’ai bien connu cette belle bête…

DES MANETTES PLUS GROSSES QUE LA CONSOLE….
C’est avec plaisir que je redécouvre en ouvrant l’emballage, cette machine version mini.
L’aspect général est relativement de bonne qualité. Cependant, j’émets un bémol sur la qualité du plastique (un peu trop terne et fragile à mon goût).
Petit élément qui aurait été sympa, la trappe cartouche s’ouvre (contrairement aux versions Mini NES et SNES) mais ce détail ne laisse pas transparaître les entrailles de la machine.
Quant à la trappe d’extension au dos de la machine, celle-ci reste absente tout comme la prise Jack (dommage).

Alors le débat est lancé…
Pour ma part, oui, il aurait été plus logique de sortir celle de la version 2 munie de 6 boutons
Mais, au vu de la version de la machine proposée, il est logique de rester sur la première version. Il aurait été si simple de « dégager » STREET FIGHTER 2 pour ne plus se poser cette question…

Les manettes sont de la même qualité que la console.
Je trouve seulement que la croix directionnelle n’est pas la même que la vraie version et je la trouve un peu trop dur (le côté neuf, sûrement)
On retrouve les mêmes accessoires que sur n’importe quelle mini console, câble USB (sans alimentation), câble HDMI et deux manettes.
Pour les câbles, mention spéciale pour leur longueur. En effet, ils sont très longs et c’est un point positif SAUF….

Pourquoi, le câble USB est deux fois plus petit que le câble HDMI ????
Du coup on se retrouve avec une console qui ne peut être éloignée de la télévision ou opté pour un autre câble non d’origine plus long (si vous en avez à dispo).


ET NON MONSIEUR… CE N’EST PAS 40 JEUX… MAIS 42 jeux !!!!!

Je ne vais pas redire la liste que tout le monde connaît…
Juste comme tout le monde, certaines interrogations subsistent sur la présence de tel ou tel jeu… Même si l’idée de mettre la compilation Megaman n’est pas mauvaise en soi, le titre demeure dispensable avec une qualité technique un peu douteuse et indique d’une 16 Bits.
D’autres jeux ou totalité d’une série auraient été bienvenues, comme la série des Thunderforce (excepté le 2, dispensable), des Streets of Rage (une évidence), l’absence du fantastique SONIC 3 ou de QUACKSHOT….
De toute manière, il aurait été difficile de mettre tous les bons titres de la Megadrive dans une compilation de 42 jeux…

Moi, il y a ALISIA DRAGOON, mon jeu de cœur, c’est une surprise et c’est tout ce qui compte….


ÇA MUMULE…. CA MUMULE COMMENT ?

En termes d’émulation, nous sommes face à peu près à ce que propose Nintendo avec ses mini consoles. Un choix de langues conséquent, permettant de switcher les jaquettes en fonction de la région (PAL, US et Japon), qui apporte un plus non négligeable.

Dommage qu’on ne puisse pas mettre la langue et garder les jaquettes de la région qu’on souhaite (les jaquettes JAP sont tellement belles…) et oui, c’est tout PAL, US ou JAP… PAS DE CHOIX.
On a ensuite entre le choix de la taille écran (4/3 ou 16/9) et 3 fonds d’écran (si on compte le fond d’écran noir comme un fond d’écran ???!!!!) et c’est tout….

Ah si, on peut évidemment sauvegarder à n’importe quel moment (permettant de finir les jeux plus rapidement… Oui les jeux d’avant étaient si durs pour nos pauvres petits enfants des années 2000 et 2010…) Par contre pas de mode Rewind comme le proposait Nintendo. Sinon, au niveau qualité d’émulation, cela demeure très correct et je n’ai pas ressenti de latence, notamment sur les shoots them up.

Je ne partirai pas dans le débat…
De toute façon, j’ai toutes consoles et leurs full sets sur un Raspberry… Aucun intérêt d’avoir une mini console qui émule mal et qui possède une petite partie de sa logithèque.
On est d’accord mais ici on ne polémique pas…
Je donne mon avis sur cette machine car oui, 60-70 euro pour 42 jeux ça demeurera cher mais nous sommes devant un produit de bonne qualité (pas au niveau de Nintendo, mais on n’en est pas loin), bien émulé, avec un ressenti proche de la machine d’origine…

SEGA a rempli son contrat… MERCI


Si vous désirez soutenir le blog et acheter cette belle machine, cliquez sur le lien

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.