Jeux Vidéo Unboxing

Unboxing : NeoGeo Mini / Japan Edition

On l’espérait, puis finalement, elle est arrivée. D’abord sur ses terres Nippones, puis enfin ici le 10 Octobre.

C’est pourtant bien la version Japonaise qui va vous être présentée ici, en photo et sans vidéo. Tout simplement pour la disponibilité, puis parce que niveau prix, en cherchant bien, on peut trouver la ‘Royce’ moins chère au Pays du Soleil Levant que dans notre pays.

Premier constat en découvrant la chose. L’emballage est beau et sobre. On reste dans l’esprit SNK. Les caractéristiques sont indiquées au dos de la boite, tout comme le contenu de la mini borne. Ça donne envie.

Une fois déballée, on réalise enfin la petitesse de la bête. On se demande bien comment va pouvoir être la prise en main d’un objet aussi ridicule.
Première chose assez étonnante, j’ai essayé de l’allumer immédiatement avec le bouton on. Résultat, il faut quelle soit en charge (prise usb-c) pour la mise en route. La NeoGeo Mini n’est donc pas une console portable comme sa grande soeur la NeoGeo X ! Dommage ? Oui je le crois, cela aurait put être sympa de balader sa petite borne d’arcade partout, ne serait-ce que pour 3 heures de jeu. Outre le port usb-c à l’arrière, sur les côtés on peut y ajouter deux pad (sur lesquelles je reviendrai plus tard).
La console est livrée vierge d’autocollant et c’est à nous de les placer délicatement. Le premier au dessus de l’écran (il est proposé deux autocollants différents) et le second au niveau des boutons. Il semble que vous aillez le droit à l’erreur quelques fois pour bien le positionner. SNK ayant pensé aux maladroits avec un papier assez épais.

L’écran de 3’5 pouces semble petit et il l’est. Si pour les jeux de baston, cela n’est pas trop gênant, il est clairement limite pour les Shoot Them Up (notamment Twinkle Star Sprites). En tout cas cela permet de jouer à des jeux très très fins. Samourai Shodown ou Last Blade deviennent absolument somptueux. L’écran est plutôt lumineux et me fait penser à celui des dernières Nintendo DS.
Sur la télé, ce n’est pas mal non plus. Pas spécialement vu de scintillements Et le rendu est vraiment propre.
SNK nous propose l’intégralité des KOF, même le 94 est présent, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Niveau prise en main, le stick de la borne est sympa mais sans plus. Il fait le travail ce qui n’est déjà pas si mal, même si certaines combinaisons sont assez difficiles à sortir. Sur les Shoot, tout va bien. Les boutons sont très réactifs.
Concernant le superbe pad blanc, d’aspect très attirant il possède néanmoins un défaut majeur… Où sont donc les petits cliquetis si caractéristiques des consoles SNK ? Ce sera là son seul défaut. La prise en main est excellente et rappelle un peu celle de la Saturn (jap), les gâchettes en moins (je ne parle pas ici de la disposition des boutons). Un petit point est posé sur le haut du stick pour s’y retrouver. Peut-être aurait-il fallu en mettre aussi en bas, à gauche et à droite, histoire d’avoir une meilleure sensation. Le plastique est de bonne qualité et on voit bien que SNK a fait très attention aux ressentis tant visuels qu’au niveau du touché. Il faut dire qu’à ce prix, cela aurait été dommage de voir sur la borne un plastique de mauvaise qualité.

A l’intérieur de la machine, le menu est classique. On fait défiler les jeux pour les sélectionner et comme l’a fait précédemment Nintendo avec ses Minis, il est possible de sauvegarder à n’importe quel moment et de quitter le jeu.


Bon investissement ? Coup de coeur ? Coup commercial ?
Ces entreprises qui jouent toutes avec notre esprit rétro semblent bien avoir assimilé comment nous faire plaisir. L’Atari 2600, puis la NES, ont lancé une machine commerciale qui ne semble plus avoir de limites. Qui sera le premier à se fourvoyer ?

Cette NeoGeo Mini a t’elle réellement sa place dans notre gaming room ? Personnellement, même si je ne la possède pas, je pense que oui. Tout d’abord de par sa liste de jeux, mais aussi parce qu’elle est tout simplement trop choupie.

neo-geo-mini-3-16829918756547266993.jpg


Liste des jeux présents sur la version japonaise de la NeoGeo Mini

Aggressors of Dark Kombat
Alpha Mission II
Art of Fighting
Blazing Star
Burning Fight
Cyber-Lip
Fatal Fury Special
Garou : Mark of the Wolves
King of Monsters 2
Kizuna Encounter : Super Tag Battle
Metal Slug
Metal Slug 2
Metal Slug 3
Ninja Commando
Ninja Master’s : Haou Ninpou Chou
Puzzled
Real Bout Fatal Fury 2 : The Newcomers
Real Bout : Fatal Fury
Samurai Shodown II
Samurai Shodown IV : Amakusa’s Revenge
Samurai Shodown V Special
Sengoku 3
Shock Troopers : 2nd Squad
Super Sidekicks
The King of Fighters ’94
The King of Fighters ’95
The King of Fighters ’96
The King of Fighters ’97
The King of Fighters ’98
The King of Fighters ’99
The King of Fighters 2000
The King of Fighters 2001
The King of Fighters 2002
The King of Fighters 2003
The Last Blade
The Last Blade 2
Top Hunter : Roddy & Cathy
Top Player’s Golf
Twinkle Star Sprites
World Heroes Perfect

img_20181013_1436384406989843721724781.jpg

Merci à Kraagan pour le prêt de la NeoGeo Mini

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.