Livres romance

J’ai lu : Calendar Girl Juin de Audrey Carlan

Résumé :

Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl…

Avis :

Juin laissait présager un beau mois axé politique et baise avec le fils de son client, un beau sénateur. Un mois tranquille à faire la pouf de luxe au bras d’un vieux bourgeois blindé de tunes qui pour arriver à faire valoir son projet humanitaire doit rentrer dans le moule et s’afficher avec une jeunette superficielle qui pourrait être sa fille, voire sa petite fille. Et oui ce tome montre une bien triste réalité qui est ici romancé et enjolivée. Dans la vrai vie ça existe aussi. De jeune écervelées attirées par l’argent sont prêtes à tout, même à coucher avec un vieux croulant. Voilà de quoi remuer l’estomac de Mia et le mien.

Mais son client n’est pas de ceux là. Il vit une histoire d’amour passionnée avec une de ses employée. Mais par peur du qu’en dira t-on, ils cachent cet amour aux yeux de tous.

Que dire de plus si ce n’est que Wes manque grâce à Mia… Qu’elle n’arrête pas de se poser des questions existentielles qui tournent en rond et qui de livre en livre sont toujours les mêmes. Mais bordel fonce le retrouver et arrête de t’apitoyer… ça de vient usant…

Donc le mois naviguera entre SMS et appels à Wes, sorties en tout genre avec son client, et oeillades vers le beau sénateur. Mia réussira à aider Warren à décrocher les clés dont il avait besoin pour son projet, elle réussira à lui faire prendre conscience de son amour pour Lauren, mais elle ne baisera pas… Enfin juste par sms… À oui et j’allais oublier… Le beau sénateur à des problèmes d’alcool et lors d’un gala de charité tentera de violer Mia. Heureusement que le magnifique Masson, un de ces anciens client sera là pour la sauver, tel un Superman des temps modernes…

Donc pour résumer l’auteure à tenté de nous emmener dans un monde plus cultivé mais tellement superficiel (tout ce qui est géré par l’argent à l’air superficiel), tout en insistant lourdement sur le fait que Mia est une nymphomane (quoi elle ne s’en est pas encore aperçue ?… Nous il nous aura fallut 2 tomes pour en être persuadés). Ce tome est à l’image du reste, quoique peut être un poil moins fade du fait que ça ne baise pas à tout va. Et que penser de Mia qui allume Aaron au début, mais lui refuse ce dont elle a rêvé en le voyant… Espérons qu’elle aura la cuisse moins légère dans le futur lui évitant ainsi des situations dramatiques. Dans son malheur elle a de la chance, toutes ses rencontres sont devenus ‘sa famille’… Wahou la Bisounours attitude power continue !

Parce que je ne reste pas sur un échec, je vais aller au bout des aventures de Mia, mais ce qui était mis en avant comme la série de l’année à bien peu de saveur, et au vue du prix des livres papiers (120 euros les 12 mois), c’est comme aller dans un resto 4* et bouffer du surgelé…

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.