Livres roman

J’ai lu : La reine de la Baltique de Viveca Sten

Résumé :

Un corps est retrouvé sur une plage de l’ile de Sandhamn, au large de Stockholm. Suicide ? Noyade ? L’inspecteur Thomas Andreasson est chargé de l’enquête. Habitué de ce lieu de villégiature, il s’y voit proposer une aide inattendue : celle de Nora Linde, une amie d’enfance, jeune avocate à la perspicacité redoutable.


Leur été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d’hôtel. Et si, désormais, plus personne n’était à l’abri ? Andreasson, qui croyait tout savoir de sa petite île paradisiaque, n’est pas au bout de ses macabres découvertes…

Avis :

Un jour j’ai regardé une série sur Arte. Je n’ai pas fait attention au titre mais c’était une petite série suédoise bien sympa. Je n’avais hélas pas eu la chance d’en voir la fin. Après recherches il s’agit de « Meurtres à Sandhamn »

Et puis l’on m’a prêté « La Reine de la Baltique« . Et après quelques pages, j’ai trouvé des similitudes avec la série. Et bien j’avais vu l’adaptation télé du livre.

C’est donc sans appréhension aucune que j’ai avancé dans la lecture et je n’ai pas été déçue. Du coup j’hésite entre vous dire que le livre est une adaptation fidèle de la série ou que la série est une adaptation fidèle du livre…

On se laisse happer et vivre lentement à la lecture de ce livre. L’écriture est simple même si on peut toutefois regretter quelques longueurs qui s’intègrent parfaitement dans l’histoire. Personnellement, je ne les aient pas trouvés gênantes, mais de nombreux lecteurs préfèrent l’action. Mais quand on se penche sur ce genre de livre à la suédoise, il ne faut pas s’attendre à trouver une action détonnante à chaque page. Tout est posé, décrit et c’est ce côté que j’apprécie quand j’ai besoin d’une lecture qui m’enferme dans une douce torpeur, même si il est un peu gentillet et un poil ringard.

Cette lecture n’est pas prise de tête, dans le sens où l’enquête est assez simple. On ne devine pas qui est le tueur de suite, ni pourquoi, mais l’auteur ne nous perd pas, et nous suivons l’enquête au rythme lent des ondulations des vagues de la mer Baltique, dans un décor qui aspire au calme et à la quiétude.

On s’attache assez vite aux personnages. Ils sont simples et ressemblent à monsieur et madame tout le monde. L’un en dépression, l’autre ayant un problème de couple… On ose imaginer qu’il peuvent finir dans les bras l’un de l’autre mais nous ne sommes pas dans une romance, et nos rêves de bonheur disparaissent dès lors que nouveau cadavre fait son apparition. Drogues, alcool, affaire familiale ? Quel mobile va remporter la palme ?

« La Reine de la Baltique » est un bon bouquin, qui m’a permis de découvrir une auteure simple, qui sait donner de la consistance à ses personnages en leur donnant un profil normal, des gens qui pourraient être vous ou moi. Il paraît qu’il existe d’autres volumes…

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.