ado Jeunesse Livres

J’ai lu : La Tulipe Noire de Alexandre Dumas

Résumé :

Plongez dans la lecture d’un des plus grands chefs-d’oeuvre de la littérature française.

Alexandre Dumas (1802-1870), dramaturge et romancier prolifique, est l’un des auteurs français les plus lus dans le monde.
Paru en 1850, La Tulipe Noire est une histoire d’amour, de jalousie et d’obsession, autant qu’un roman historique.
En 1672, Guillaume III d’Orange prend le pouvoir en Hollande, profitant du massacre par le peuple des freres Jean et Corneille de Witt accusés de tractations secrètes avec la France. Pendant ce temps, loin des tumultes de la politique, le jeune Cornelius van Baerle (filleul de Corneille de Witt), se livre a sa passion des tulipes en essayant de créer une tulipe noire, dont la découverte sera récompensée par un prix de la societe horticole de Harlem. Son projet sera contrarié par l’accusation de trahison qui pèse contre lui et par les stratagèmes d’un voisin envieux, Boxtel. Cependant, l’espoir de voir cette quête aboutir renaîtra avec la rencontre de la belle Rosa…
Ecriture sublime et aventure captivante, témoignage de l’immense talent littéraire de l’auteur, cet ouvrage est un chef-d’oeuvre de Dumas à l’apogée de son art.

Avis :

Cela fait 10 ans que je travaille à Villers Cotterêts, ville qui a vu naître le très célèbre Alexandre Dumas, et honte à moi, je n’avais encore jamais lu d’écrit de cet auteur. C’est désormais chose faite avec La Tulipe Noire.

 

L’histoire tourne autour de Cornélius Van Baerle, jeune amateur et passionné de tulipes et de Rosa, la fille du geôlier où séjourne Cornélius, arrêté pour avoir caché des documents compromettant de son parrain Corneille de Witt. Son but est de réussir à faire fleurir la tulipe noire, et il y met les moyens nécessaires puisqu’il n’hésite pas à utiliser une grande part de sa fortune personnelle dans cette recherche. La société horticole de Harlem versera au créateur 100 000 florins. Mais la convoitise rôde, notamment du côté du voisin de Cornélius, Isaac Boxtel, qui lui aussi cherche à créer cette fleur.

 

Mais Cornélius se retrouvera au fond d’une prison, malheureux et sans ses tulipes. Il y rencontrera la jeune frisonne, Rosa, fille du geôlier. Un second amour naîtra pour lui. Rosa l’aidera à faire pousser la tulipe noire.m, tout en rendant le séjour de Cornélius bien meilleur.

Lorsque la rose éclos, elle sera volée. Rosa tentera tout pour démontrer que c’est elle et Cornélius qui l’ont faite pousser. Et elle réussira…

 

Que dire de ce livre si ce n’est que j’ai trouvé le début assez long et ennuyeux et m’imaginant que tout le livre pouvait être dans la même veine, j’avais peur de la suite, mais une fois l’histoire installée on à du mal à décrocher. En revanche, j’imagine mal des ados d’aujourd’hui lire ce type de littérature un peu trop à caractère historique et fleur bleue (ou devrais je dire fleur noire)…

Les personnages principaux sont toutefois très attachants. Cornélius, homme intègre découvrira l’amour, un amour différent de celui de ses tulipes. Rosa et son dévouement total dans la cause de Cornélius. Guillaume d’Orange, un homme juste. À contrario, Isaac est un homme fourbe, prêt à tout pour s’emparer de la tulipe et Gryphus, le geôlier et père de Rosa est un homme dur et méchant avec les prisonniers.

 

Il y a donc dans ce livre, de la passion, de l’amour, de la supercherie, de la justice, du suspens… Le tout est superbement bien écrit et simple à lire et à comprendre. Il y a de nombreuses descriptions qui peuvent parfois être un peu longues, surtout au début sur la partie historique.

Mais franchement, je n’aurai jamais cru être autant intéressée par une histoire de tulipes…

Voilà de quoi découvrir gentiment les écrits de Dumas, mais faut il apprécier le genre et la littérature classique.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.