Livres roman

J’ai lu : Les Tourments De La Charogne de Nicolas Silski

Une nouvelle noire, mais très intéressante… Une plongée en enfer, un homme exécrable…

Résumé :

Vil, sale et misanthrope, Vincent Mendès est l’archétype du sinistre individu. Fan de metal, alcoolique et collectionneur de cadavres, il se complaît dans la crasse et l’ignominie. À la lisière de la folie, Vincent va laisser exploser une violence surréaliste envers son prochain, avec la complicité de ses amis imaginaires, qui l’assisteront tout au long de son combat contre l’Homme. Première nouvelle de Nicolas Silski, Les Tourments de La Charogne est une descente dans l’abîme d’une âme noire, plus noire que l’enfer…

Avis :

112 pages… 112 pages intenses. 112 pages réservées aux grands, à ceux et celles qui n’ont pas peur… peur de découvrir la vie d’un homme terrible, Vincent Mendès, cet homme funeste, sale et grossier amateur de Black métal, d’alcool et de cigarettes. Il a préféré vivre aux crochets de la société, ne supportant plus les gens, ces gens médisants sur tout et tout le monde.

Proche de la folie il commet son premier méfait qu’il cachera dans sa cave. Le corps ? Il fallait bien s’en débarrasser. Sa tanière, cachée en pleine forêt était l’endroit approprié.

Vincent commettra t-il d’autres meurtres ? Découvrira t-il a qui appartiennent ses yeux rouges ? Se fera t-il prendre par les flics ? Est-il vraiment fou ? Que lui disent les voix ? Qui est cet homme qui se balade la nuit dans les rues ?

Pour sa première nouvelle Nicolas Silski, nous plonge dans un environnement noir. Je me repais du cliché du métalleux dingue, sale et grossier tueur de petites gens. Nicolas nous propose une histoire glauque ou se mêle sexe, folie et meurtres.
Il aurait pu pousser le vice encore plus loin en détaillant encore plus la folie dans laquelle se complet son personnage et en nous ouvrant encore plus la porte vers son âme noire.

L’écriture est simple et fluide. Pas de lourdeur de lecture ni de style trop alambiqué. L’auteur maîtrise sa plume et arrive à nous emmener directement dans son monde. On ne veux pas lacher l’histoire captivante tant qu’on ne connaît la fin.

Je vous invite à découvrir ce premier essai qui laisse présager du bon pour le futur. A ne pas mettre entre les mains des âmes sensibles.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.