Livres roman

J’ai Lu : Leur Séparation de Sophie Lemp

Résumé :

Sophie Lemp fête ses dix ans, quand ses parents divorcent. Trente ans plus tard, c’est avec le regard d’une petite fille devenue adulte qu’elle revit cette séparation. Pourquoi cette blessure, commune à tant d’enfants, est-elle si difficile à cicatriser ?
« Une fêlure d’enfance, toute de pudeur, de justesse et de sensibilité. » Philippe Delerm

 » Ce samedi matin de janvier, ma mère m’attend à la sortie de l’école. Comme les autres jours, nous remontons la rue des Boulangers mais, au lieu de nous arrêter au carrefour, nous prenons à gauche dans la rue Monge. Je me retourne et aperçois un camion de déménagement garé en bas de notre immeuble. Ma mère serre ma main dans la sienne. Je n’ai pas envie de parler, je pense au camion, aux cartons, au salon qui demain sera à moitié vide. Je pense à mon père. Désormais, j’irai chez lui tous les mercredis soir et un week-end sur deux. Ma mère s’est organisée pour que je passe l’après-midi et la nuit chez une amie. Avant de partir, elle me dit Profite bien de ta journée, amuse-toi, essaye de penser à autre chose. Je hoche la tête mais je sais que jamais plus je ne penserai à autre chose. « 

Avis :

Ce livre pourrait un bon petit livre autobiographique. L’écriture simple va droit au but, le livre est bien construit et suit une chronologie.  Mais… Il y a un mais… Même si ce livre aborde le sujet délicat de la séparation, il ne va pas concerner tout le monde et de ce fait ne peut pas plaire à tout un chacun. Je l’accorde grandement. Pourtant nous sommes nombreux à avoir « subi » le divorce de nos parents, et personnellement je n’ai pas été autant marquée. Heureusement d’ailleurs, car à 37 piges continuer à me lamenter sur un divorce qui a eu lieu alors que je n’avais que 12 ans relèverai plus de la psychose que de la tristesse. Et c’est bien l’effet que me fait ce livre, un antipsychotique…

Oui c’est moche de se mettre dans cet état pour un divorce,  oui c’est moche de ne pas avoir d’empathie pour la personne, oui c’est moche moche moche… Et vous qu’avez vous fait pour l’aider, si ce n’est vous apitoyer sur cette personne après la lecture de ce livre. RIEN… Vous n’avez RIEN fait ! Est-ce que cela fait de vous une personne mauvaise ? Non je vous rassure. Il n’est pas possible de pleurer sur le cas de tout le monde. D’ailleurs avant de lire ce livre pleuriez vous sur le sort de l’auteure ?

N’a t’on pas assez de nos propres soucis ? Et qu’est ce que le divorce face à la guerre, la mort, le viol… Un étape difficile et douloureuse, oui, mais on peut en guérir. Guérir de la mort ce n’est pas possible. Je ne dis pas que l’on guérit de sa tristesse rapidement et ressasser sans arrêt le passé, surtout si il est sombre, n’est pas bon pour le moral. L’essentiel n’est-il pas le présent et le futur à construire ? Être fort pour ses enfants ? Fort pour sa famille ? son entourage ? Ce que je dis est dur, je vous l’accorde, mais il y a bien plus grave dans la vie !

Leur séparation est bien écrit. Il se lit rapidement, possédant peu de pages, mais il n’a pour moi aucun intérêt littéraire. Le seul que je puisse trouver est un intérêt sentimental qui peut nous replonger dans les méandres d’une souffrance passée. Pas sûre que cela soit utile pour ceux qui ont pu définitivement tourner la page.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.