Jeux Vidéo Non classé The Saturnday's

The SaturnDay's #11

Sega Rally

Segarally_sat_jp_frontcover.jpg

 

Parution: 1995-1996
Développeur: Sega AM3/Sega CS
Editeur: Sega
Genre: Jeu de Course Automobile
Disponible sur: Saturn / Arcade
Nombre de joueur: 1-2
Nombre de disque: 1
Cartouche Ram: Non
Sortie: Japon / USA / Europe


Ais-je besoin de vous dire un petit quelque chose concernant Sega Rally ?


En 1995 à l’heure ou Namco et Sega luttent dans les salles d’arcade à coups de poings en 3D délaissant la vieille 2D, surgit ce jeu de simulation (??) automobile d’une qualité jusqu’alors jamais vue.

La claque graphique et la borne avec le fameux frein à main et vérins hydrauliques font de ce jeu de course, un mythe et surtout une véritable machine à fric pour l’entreprise au hérisson bleu.
Difficile d’oublier les sensations exceptionnelles de Sega Rally en salle, envoyant à des années lumières Virtua Racing (1992) et surtout le petit frère Daytona USA datant de 1993.

La guerre faisant rage aussi dans les maisons, entre la Saturn et la Playstation, Sega se voit contraint de sortir du lourd pour contrer les moqueries concernant sa conversion de Daytona USA face au rouleau compresseur Ridge Racer, paru en 1993, lui aussi en arcade et pourtant tout aussi beau sur la console de Sony.
AM3 s’est donc appliqué, épaulé par un autre studio maison de Sega à savoir le studio R&D2 et a rendu une copie vraiment impressionnante pour une machine qui soit disant gère mal la 3D.

Pour que la Saturn puisse tenir la cadence face à la version Arcade (le Model 2 étant plus puissant que le chipset de la dame noire), Sega a décidé de diminuer le nombre de polygones visibles à l’écran, de passer à 30 fps (contre 60 pour l’arcade) ainsi que la qualité de certaines textures (fonds en 3D devant de simples plaquages 2D). Sega a aussi retiré le rétroviseur qui demande mine de rien, énormément de ressource. Il est bon de savoir aussi que le jeu n’est pas une simple conversion, en effet il a été plus ou moins entièrement refait pour la Saturn, car l’architecture de la machine rendait le travail difficile.

SegaRallypub3.pdf

A côté de ça, le Sega Rally version console possède toujours le fameux mode historique Arcade et ses règles d’origine, mais cette nouvelle mouture se voit ajouter un Time Attack où l’on peut se battre contre une voiture fantôme qui roule suivant notre meilleur temps.
Je n’oublierai pas évidemment le mode deux joueurs, bluffant et clairement convainquant quant aux possibilité de la console.
Mais le petit plus face à la borne d’Arcade c’est évidemment le fait de pouvoir personnaliser la Celica et la Delta, avec des réglages supplémentaires, certes moribonds mais tout de même bels et biens présents. Pneus, suspensions à l’avant et à l’arrière et même le pot d’échappement sont modifiables.
N’oublions pas de mentionner la présence de la mythique Stratos, ainsi que du stage bonus, Lakeside déblocable en fin de jeu… mais pour cela il faudra être très bon.

Malgré les années qui passent, le jeu qui pique un peu les yeux aujourd’hui, reste toujours aussi bon à jouer, toujours aussi fun et n’a presque rien perdu de sa superbe, tout comme un certain Ridge Racer.

Il existe une version intitulée Plus de ce jeu mythique, paru un an après, apportant une fonctionnalité internet ainsi que la possibilité d’utiliser le pad analogique.
Cette fonctionnalité de jouer en ligne est bien entendue aujourd’hui défunte et permettait de jouer à deux, façon câble Link, chacun sur son propre écran de télévision.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.