Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Ship of Fools 

Le Rogue Lite a le vent en poupe ! Si vous êtes rassasié du genre, passez immédiatement votre chemin !

A contrario si vous avez continuellement soif de challenges, il y a de fortes chances que ce Ship of Fools puisse vous ravir. Si en plus le Tower Defense est un pêché mignon, alors vous avez touché le pompon !

Ce petit jeu issu du studio Canadien/Québécois Fika Production et édité par Team 17 n’est pourtant pas sans défaut.

Pour faire court, vous incarnez des Fools, des petites créatures marines au style complètement barré. Votre monde va prendre fin sous peu car l’Aquapocalypse approche. La Tempête Eternelle avance inlassablement et menace votre si bel Archipel dont il ne reste aujourd’hui que le Grand Phare, le hub central du jeu.

Vous êtes donc recruté pour partir en bateau (le Stormstrider) armé de deux canons face à des monstres qui n’en veulent qu’à votre peau. Un bateau peu armé et avec une simple rame pour vous défendre face à des crapauds géants, des hordes de moustiques ou des crabes aussi haut que des immeubles.

Le style visuel de Ship of Fools pourra déplaire à ceux et celles qui ne jurent que par la belle 3D réaliste. Ici, nous sommes en effet sur un trip assez décalé avec des illustrations réalisées à la main. Personnellement, j’adore ! On quitte le sempiternel et redondant pixels art ! Un vrai vent d’air frais que ce Ship of Fools.

Un bon petit coup de cœur dès le début pour ce Rogue Lite (et pas Rogue Like).

La suite navigue entre le génial et le décevant ou plutôt devrais-je dire une grande frustration.

Un Roguelite donc qui va sans doute vous faire refaire des runs encore et encore, pour tenter d’aller toujours plus loin. Le hasard faisant vous risquez tout de même d’être bien servi en bonus temporaires pour pénétrer plus rapidement cette tempête qui risque de mettre fin à votre espèce. Clairement, le jeu et le hasard ont rarement été en ma faveur. Si tout est généré aléatoirement (autant la carte que les vagues d’ennemis.) je dois dire que j’ai été assez mal loti. J’en ai chié ! À ce titre, Ship of Fools est de mon avis mal équilibré. Certaines vous paraîtront anormalement vides, alors que pour d’autre c’est une pluie d’ennemies tout droit sortis de l’enfer qui va vous tomber dessus par dizaine. Et si vous êtes mal équipé, c’est foutu d’avance.

Plusieurs runs seront donc nécessaires pour traverser les trois biomes et affronter leur boss de fin respectif. S’ensuit un dernier Mega Boss possédant un nombre de PV tout simplement colossal. J’aurai préféré plus de mondes et un boss moins long à battre.

Pour faciliter votre progression il y aura bien entendu dans le hub central le moyen d’acheter des bonus permanents ainsi que des armes de plus en plus puissante. Une puissance toute relative puisque seule la cadence augmente. Vous pourrez également augmenter la durée de vie de votre bateau. Pour les bonus passifs, c’est un peu plus compliqué. Vous en avez un permanent, suivant votre personnage -à débloquer de façon mystérieuse (en accomplissant certaines missions)- qui peut frapper plus fort avec sa rame par exemple et vous en avez d’autres à acheter lors de vos rencontres chez le marrant durant votre périple, qui sont quant à eux à usage unique (ils disparaissent après votre retour à la base.).

Le Stormstrider est équipé de deux canons à placer en haut ou en bas du navire, sur quatre emplacements disponibles. Les canons se rechargeant avec les boulets présents de base ou bien trouvés sur la map. Bombes glacées ou empoisonnées, projectiles touchant plusieurs ennemis à la fois, ou stèles augmentant la puissance seront forts utiles pour votre progression. De base, il sera possible de placer trois types différents de canon/bonus, mais cela peut monter jusqu’à 5. Ainsi, pour éliminer les vagues d’ennemis, il faudra naviguer sur le pont entre la recharge de canons, tirer avec ce même canon ou bien donner des coups de rame aux bestioles qui abordent votre navire. Plus il prend de coups, plus vous vous approchez du naufrage.

Partir face à La Tempête Eternelle, c’est donc traverser plusieurs niveaux. Une étonnante map divisée en cases hexagonales, vous permettant à chaque tour d’aller plus ou moins où bon vous semble (tout en avant inexorablement). Se dresse alors face à vous cette fameuse tempête qui avance tous les trois tours. De nombreuses cases différentes se dévoilent alors. A vous de voir comment vous avez envie de progresser. Récupérer des trésors, éviter les grosses attaques, choper des boucliers ou bien partir à la recherche d’habitants perdus, la progression vous offre du choix.

Ship of Fools peut également se jouer à deux en local. Inutile de vous dire que cela facilite grandement la chose. Cela en devient même facile. On se demande d’ailleurs pourquoi il y a un tel fossé entre les deux modes. Ou alors je n’ai pas du tout eu de chance sur mes runs solo, mais j’ai vraiment été frustré. Le truc, c’est qu’une fois notre bateau bien équipé on n’est même pas certains de pouvoir traverser les niveaux sans difficulté. Une petite case bien vicieuse et vous revoilà la tête dans le sable au pied du phare.


Ship of Fools est malgré tout une bonne surprise. Il dispose d’ailleurs d’un gros potentiel, il aurait fallu pour cela qu’il soit juste plus long ! Allez, deux niveaux de plus n’auraient pas été de trop.

J’ai bien apprécié le mélange RogueLite et Tower Defense, malheureusement l’équilibrage des niveaux apporte trop de frustration seul.

A contrario le jeu des Québécois s’est révélé très addictif. La frustration, ça a du bon.

Genre : Rogue Lite, Tower Defense
Langue : Français
Développé par : Fika Productions
Edité par : Team 17 
Sortie : 22 Novembre 2020
PEGI : +7
Poids : 1.96GO
Plateforme : Switch, Playstation 4|5, Xbox Series|One

Jeu testé sur XBox Series S
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.