Unboxing

Je vous présente : Bayonetta Climax Edition

Il y a eu l’édition limitée Européenne, qui a fait couler beaucoup d’encre de part sa taille ridiculement petite vis à vis des images fournies par Nintendo (mais comment juger la taille d’un objet sur photo si il n’y a rien à comparer à coté du dit objet ?)
Et puis il y a l’Edition Japonaise (je parlerai de la version Australienne un peu plus loin) que je présente ici.

Bayonetta-Collector-Switch-1021x580
Contenu de l’édition Européenne

Alors, pas facile à chopper ces versions que ça soit la Japonaise ou l’Européenne? Aujourd’hui sur Ebay ça tourne autour des 140€, mais quid du stock réel ? Si au final, on en retrouve dans les magasins comme le soit-disant introuvable Xenoblades Chronicles 2…

Concernant le jeu… Ais-je besoin de vous parler de Bayonetta ? Un jeu que je qualifierai de Kill Them All. Il me semble que le bute est de tout butter non ?
Graphiquement ça en jette pas mal et cette version Switch par rapport à sa petite sœur n’apporte concrètement pas grand chose. Un peu plus fluide, un peu plus fin et voilà.

N’oublions pas l’apport des Amiibo sur Bayonetta 2 qui ajoutent costumes (Celui de Link est totalement ridicule) et armes comme par exemple le chomp avec l’Amiibo Bowser. Quant aux Amiibo Bayonetta ça sera nouvelles coupes de cheveux et tenues…


Parlons maintenant du contenu de cette Climax Edition puisque c’est le but de ce post.
Une grande boite, dans laquelle nous retrouvons, deux jeux, en version cartouche. Un steelbook et un jeu de carte. Ce dernier représente les ‘Versets’ que l’on peut retrouver dans le jeu.
La boite est belle, mais sincèrement, cela ne fait franchement pas premium, contrairement à la petite boite de l’Edition Européenne, bien mieux finie. Cette dernière fait un peu jolie box de téléphone, avec une petite trappe et un beau fourreau. De là à dire que je suis un peu déçu, il n’y a qu’un pas. Comme quoi la taille ne fait pas tout.
La version Jap, fait un peu qualité boite de jeu de société, voyez, avec ce carton à l’intérieur pour maintenir le tout…
Un petit détail cependant vient faire plaisir, le portrait des protagonistes du jeu dans le pourtour intérieur. C’est toujours ça !


Enfin, les cartes des Versets sont dans une boite, petite, la même que pour la Special Edition Européenne. Ici même constat, ce n’est pas très premium. On dirait un peu les boites de jeux de carte pas chers que l’on trouve dans les shops discount. Même votre banque vous offre des boites plus belles !! Bon heureusement les cartes en elles-mêmes sont vraiment très chouettes, avec un petit reflet pétillant/brillant bien sympa et discret.

Bien heureux que cette version contienne 2 cartouches et non une seule avec un code, car j’aurai crié au scandale, surtout vu le prix. Face à Xenoblade, ça fait mal !!
Les boites de jeux sont belles et bien détaillées. Mais, le 2 est le même que celui de la WiiU !!!
Encore une non-excentricité ! Ça manque dans cette édition.
Enfin petit détail le Steelbook, le logo Bayonetta est sous titré par ce même nom en caractère japonais.


Les Européens ont des autocollants plutôt jolis et surtout un petit -mais beau- fourreau …les Japonais ont deux cartouches, vous préférez quoi vous ?
Une petit pensée pour les Australiens qui ont la malchance d’avoir cette grande boite et cette seconde malchance d’avoir une carte de téléchargement pour Bayonetta premier du nom…


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.