Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Night Call [Xbox One]

Night Call vous propose d’incarner un chauffeur de taxi parisien solitaire, pas forcément fréquentable, à qui il va arriver un gros -très gros- pépin. Durant plusieurs mois notre taxi driver va se retrouver à l’hôpital dans un coma lourd suite à une mauvaise rencontre. Le chauffeur et son malheureux client (lui n’en ressortira pas vivant) vont en effet croiser la route d’un sérial killer (un tueur en série). Sorti de son coma, notre chauffeur décide malgré tout de retourner travailler.

Son passé va cependant refaire surface la nuit où durant sa tournée il fait la connaissance d’une enquêtrice plutôt peu scrupuleuse. En effet, elle va menacer notre homme de faire ressortir son peu glorieux passé s’il ne l’aide pas à trouver l’identité du fameux tueur en série. Pas le choix pour notre chauffeur devenu indic, il a sept jours pour trouver un maximum d’indices pour aider l’inspectrice à dénicher le suspect, sinon retour devant le juge …

Sur le papier Night Call se veut atypique proche d’un Visual Novel et à la direction artistique assez particulière. Le noir et gris avec un fort goût de Cell Shading est franchement réussi et convient parfaitement à l’ambiance crade et brumeuse des rues parisiennes. Un régal.
Le jeu est divisé en deux parties malheureusement inégales. La première vous fait voyager dans Paris de nuit, à la recherche d’indices, durant vos heures de travail. Vous allez pouvoir discuter ou non avec vos clients, mais n’oubliez jamais qu’il faut également gagner votre vie. Pensez pourboires autant qu’indices. Chaque fin de nuit, il faudra calculer vos frais (essences, coût à la société de Taxi…), mais aussi avoir déniché un maximum d’informations pour l’inspectrice. Des choix pas évidents à faire, car votre temps est compté. Plus vous ferez de courses, et mieux vous écouterez vos clients, plus vous récupérerez d’argents… Enfin normalement. Ainsi vous allez rencontrer toutes sortes de personnes ayant subit des drames dans leur vie (harcèlement, problèmes d’argents ou familiaux…). Certains clients sont clairement ennuyeux alors que d’autres seront bien plus intéressants à écouter, mais également avec qui échanger. Étrangement parfois les développeurs se lâchent et vous proposent des rencontres plutôt étranges, voir complètement barrées comme un chat qui décide de partir au bord de mer, seul, ou bien encore un fantôme qu’il faut déposer devant chez lui…
Durant votre service il faudra également aller à la rencontre de personnes ayant un lien quelconque avec votre affaire. Vous aurez ainsi de quoi compléter les dossiers des suspects et rassurer votre inspectrice, bien collante…

Une fois votre tournée terminée et que vous êtes rentré chez vous, arrive la seconde partie. Cette seconde partie est bien moins travaillée que la première. Nous passons en phase d’enquête et malheureusement on se demande à quoi elle sert tant l’interaction reste faible malgré de grandes possibilités. Comme dans la première phase, votre temps est limité. Vous allez devoir analyser et classer toutes les informations puis les lier aux différents suspects. Sauf que réellement vous ne faite rien. Il vous est impossible en effet de regarder par vous même quoi que soit. Photos, rapport d’autopsie sont posés sur la table, mais pas du tout consultable. Il faudra vous contenter de ‘raccourcis’ au tableau, ce qui ne facilite pas la tache. Enfin les indices se relient automatiquement aux profils des dits suspects sans que vous n’ayez quoi que se soit à faire. De même on ne comprend pas trop qui sont les victimes ni comment elles sont été assassinées ce qui est assez ennuyeux pour relier les personnes entre-elles et faire des rapprochements. Seul un peu de jugeote vous mènera au coupable. Pas de quoi cependant faire de vous un détective façon Véronica Mars.

Vous avez plusieurs scénarios qui se déroulent sur plus ou moins une semaine, l’équivalent de trois heures de jeux environs par scénarios où vous incarnez le même chauffeur de taxi. Si les histoires sont biens distinctes, on peut regretter qu’elles ne soient pas très passionnantes. Cependant on fini par se prendre au jeu et par apprécier chercher les coupables. On doit tous avoir ça en nous.
Enfin, si l’enquête ne vous intéresse pas, les développeurs ont inclus un mode ballade histoire de se promener dans Paris, vous laissant parcourir les rues tout en faisant votre métier (plus de 90 clients).


Night Call nous propose ici une aventure assez réaliste et aux dialogues sérieux. Malgré sa partie réflexion/enquête trop peu développée et répétitive, le jeu reste intéressant pour qui aime prendre son temps et écouter les moments de vie des autres.
L’idée était pourtant bonne. De plus en incluant une gestion de ressource Night Call avait là de quoi sortir un peu du lot.
Disponible sur le GamePass Xbox, n’hésitez pas à prendre le taxi.


night callGenre : Visual Novel
Langue : Français
Développé par : Monkey Moon / BlackMuffin Studio
Edité par : Raw Fury 
Taille : 2,44 Go
Sortie : 17 juillet 2019
PEGI : +16
Plateforme : Playstation 4, Switch, Xbox One, PC

Jeu offert par l’éditeur pour la réalisation de ce test

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.