‎Asterigos: Curse Of The Stars
Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test XBOX ONE

Avis : Asterigos: Curse of the Star

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Asterigos: Curse of the Star est le Soul Like que les non amateurs de Dark Soul attendaient pour s’y essayer. C’est du moins ce que j’ai ressenti en découvrant le genre, justement avec Asterigos: Curse of the Star signé Acme Gamestudio car jusqu’alors je n’avais jamais osé franchir le pas.

Un premier projet pour le studio indé Acme Gamestudio, un projet que l’on qualifie de AA dont les racines du jeu sont évidentes. Asterigos s’inspire de grands titres et n’a clairement pas à rougir de ce qu’il est, grâce à des choses plus personnelles pour une expérience qui lui est propre.

Vous incarnez Hilda, une jeune, mais déjà courageuse (et téméraire) guerrière issue de Légion du Vent du Nord. Son père a malheureusement disparu dans des conditions bien mystérieuses et il semble que la réponse la conduise dans la cité d’Aphes. Évidemment, elle ira bien plus loin que cette étrange cité, dépassant ainsi ses limites physiques, mais aussi ses connaissances en matières historique et politique. Le destin du royaume est entre ses mains. C’est dans un monde inspiré par la Grèce et la Rome Antique que se joue Asterigos et je dois dire qu’on y croit tout à fait.

Alors oui, cela peut paraître tout bête, mais je n’ai jamais posé la main sur un Dark Soul ou affilié. Et m’aventurer dans Asterigos me fait grandement regretter de n’avoir jamais franchi le pas. Car s’aventurer dans ce monde antique et ce gameplay si agréable (bien que punitif) s’avère être un bon moment à passer. De plus, Acme Gamestudio a réussi à donner à l’histoire un goût fort appréciable, bien qu’un peu compliqué à appréhender (le rythme laissant à désirer)

On se retrouve donc avec un titre proposant un gameplay agréable et surtout -bien heureusement- des combats fluides et bien rythmé.
Asterigos se contente principalement de l’essentiel avec finalement assez peu de quêtes annexes misant sur les combats et l’aventure. Il y a également des objets à collecter, mais pour la majorité ce sont plutôt des consommables pour votre santé. Le reste, ce n’est que de la monnaie. Une monnaie utile pour fabriquer et améliorer votre équipement, les développeurs ayant aussi mis le craft de côté.
C’est un choix qui pourrait un peu surprendre, car en 2022, il est plutôt classique de mettre en avant le craft vous permettant d’upgrader vos tenues.

Vous déverrouillerez les zones au fur et à mesure de votre progression dans le scenario, mais Aphes restera votre point central dans le jeu. C’est un lieu important, tant pour le HUB central qu’il est, mais aussi pour l’histoire qui y est contée.
Vous allez d’ailleurs vous rendre compte rapidement que Asterigos met fortement en avant ce côté narratif. Hilda parle beaucoup, mais elle écoute aussi très souvent. Les dialogues sont ainsi nombreux. On retrouve également des ‘échos’ qui viennent mettre en place des faits passés. On y voit des personnes dialoguer entre eux contant des évènements. Malheureusement, il est difficile de savoir où tout ça nous mène, car le jeu s’entête à n’être que quêtes sur quêtes avec moults personnages à rencontrer. On finit alors par se perdre dans tous ces noms pendant que les enjeux restent pourtant bien clairs et définis.
Tous ces moments sont cependant de qualités avec un doublage agréable. J’ai pourtant regretté que les choix narratifs proposés n’ai finalement aucun impact sur l’intrigue.

Je parlais au début de jeux proche de FromSoftware et bien Asterigos propose de bonnes idées qui permettent de se démarquer. Étonnamment notre héroïne débute avec toutes les armes. Allez savoir pourquoi. Petite particularité, vous pouvez varier les plaisirs, car vous êtes équipé de deux armes simultanément. Tout cela offre ainsi la possibilité d’effectuer une belle brochette de combos. Notez également que chaque arme possède aussi une spécialité. Ni plus ni moins qu’une capacité spéciale. Pas besoin de vous faire un dessin sur le fait que ça fera la différence en combat. Attention toutefois, car cette compétence est lié à votre barre d’endurance.

Dans sa complétude, Asterigos n’hésite évidemment pas à proposer le désormais habituel arbre de compétence. Avec notamment de nouvelles habiletés pour vos armes, enrichissant continuellement le gameplay. Il y a donc de quoi faire, surtout avec un bestiaire lui aussi varié.

Techniquement, Asterigos est assez joli. Si vous avez aimé Immortal Fenyx Rising d’Ubisoft, je pense que le soft pourra vous plaire, car le style est très proche. Comme il s’agit d’un jeu d’un petit studio, vous ne devriez pas vous attendre à des miracles. Le jeu a de nombreuses textures basse résolution, et certaines animations sont un peu rudes. L’interactivité environnementale est limitée et tout semble un peu vieux. Du fait, Asterigos Curse of the Stars ne nécessite pas de PC vraiment puissant pour être apprécié.

Ce qui m’a assez surpris dans le jeu, c’est la distribution assez grande de fiole d’énergie, et cela, même en difficulté normale. De quoi avancer de façon assez confortable, au début du moins, le temps de maitriser le gameplay. Cette même difficulté peut varier selon que vous soyez un bon joueur ou non et puis également si vous arrivez à trouver la combinaison d’armes qui vous correspond le mieux.


Composé d’une bonne histoire, Asterigos se veut être un soul-like en un peu plus simple, ou un bon moyen de découvrir le genre.
Malgré que le titre soit le bébé d’un jeune studio, le jeu arrive à convaincre avec ses belles qualités… En plus d’être fluide et beau (si l’on évite la comparaison avec les grosses écuries à gros budget).
Seul véritable petit regret, les innombrables allers-retours obligatoires pour avancer dans l’histoire qui viennent alourdir bon gré mal gré l’expérience.


Genre : Sabre Laser 
Langue : Français 
Développé par : Acme Gamestudio
Edité par : Tiny Build
Taille : 12 Go
Sortie : 8 octobre 2022 
PEGI : +7 
Plateforme : Playstation 5|4, XBox Series|One PC

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.