Jeux Vidéo Livres

J’ai lu : Super Mario Encyclopedia

30 ans ça se fête dit-on, aussi faut-il bien le fêter et je pense que ce livre n’est pas ce que l’on attend d’un beau cadeau pour notre cher Mario !

Voilà, le ton est donné, je n’ai pas aimé cette dénommée Encyclopédie qui après lecture n’est finalement qu’un condensé de l’histoire de la licence canonique, façon Wikipedia, avec tout de même les photos officielles. Car oui ce livre est bel et bien officiel, validé par Nintendo avec des photos et la présence de Takashi Tezuka avec son interview.

Les 200 pages de ce gros bouquin jaune (rappelant Mario Maker) sont remplis d’images nous retraçant simplement les 17 épisodes de la Saga Mario, en délaissant trop peu les jeux de sports et surtout Mario Kart.
Quelques textes de tailles plutôt petits viennent agrémenter le tout et voilà ce que Nintendo nous offre.
Un peu léger.

Des détails croustillants ? Pas trop, du moins pas de quoi foncer chez votre libraire. Il faut attendre les quelques pages de focus pour être intéressé et être titillé par des brides d’anecdotes concernant par exemple Super Mario 64.

Le livre nous présente aussi un bestiaire complet (le point fort du livre), les jeux, l’histoire du jeu, des informations issus du processus de conception, ou bien encore les personnages dans leur intégralité. Tout est listé, en photo, histoire de donner une image à un nom pas forcément connus de tous. Cette Encyclopédie se la joue aussi livre d’astuces, avec comme à la grande époque des magazines papiers, des petites techniques pour chopper une vie un peu hard à dégoter…

A côté de ça on est en droit de s’étonner de la présence d’un récapitulatif impressionnant, nous présentant toutes les apparitions du plombier dans l’univers (très vaste) de Nintendo; Alors que, comme dit plus haut, Mario Kart et compagnie n’ont pas eu le droit à quelques pages intégrant l’historique, ou plutôt leur propre historique. Cherchez l’erreur.

Moins de photos et plus de textes auraient fait l’affaire. Je suis vraiment déçu car on a vraiment le sentiment que toutes ces images ne sont là que pour combler un vide abyssal d’infos.
Ce n’est pourtant pas ce qui manque, car des informations aujourd’hui on en trouve partout. D’ailleurs, merci Florent Gorges, pour nous offrir ces beaux livres et ces belles informations, car ce n’est pas avec ce que nous offre Nintendo ici qu’on pourra se la raconter en société.

Destiné aux fans, le livre jaune se voit plutôt attirant pour la jeune génération de par son contenu. Ce néant en matière d’information refroidira malheureusement les plus aguerris d’entre-vous.
Non ce que l’on retiendra de Super Mario Encyclopedia, c’est le sous-titre, Guide Officiel, et c’est vraiment ce que ce livre est, un simple guide… officiel.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.