arkanoid
Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Arkanoid Eternal Battle

Arkanoid est un titre légendaire pour beaucoup de joueurs, mais également pour moi.

C’est l’un des premiers titres auxquels j’ai joué sur mon Amstrad CPC 464, même si je suis rapidement passé à sa suite (Revenge of Doh). Deux Must Have si vous avez encore la possibilité de jouer sur cet ordinateur.

À l’époque édité par Ocean Software, le titre avait pu se voir adapter sur de nombreuses machines dès sa sortie en 1987. Outre l’Amstrad, le Commodore 64 ou le Spectrum, le jeu de Taito était aussi disponible sur Amiga, Atari et NES !

L’idée est ici de faire revivre l’expérience passée en apportant des nouveautés. C’est Pastagames, qui avec Arkanoid Eternal Battle, s’est essayé à moderniser le jeu. L’idée étant de s’inspirer de Tetris 99. Ce ne sont pas 99 adversaires que vous allez affronter, mais 25 joueurs dans son mode cross-play véritablement inédit.

Pour les jeunes qui ne doivent pas connaître le titre original, Arkanoid se résume simplement. Vous êtes un petit vaisseau en bas de l’écran qui peut se déplacer de gauche à droite et de droite à gauche. Une balle sortie de nulle part doit détruire les briques du haut de l’écran. Pour cela, il faut simplement (tout est relatif) renvoyer cette balle avec votre vaisseau. J’avoue, malgré les années, ne toujours pas comprendre comment les concepteurs ont pu créer ce gameplay à partir de l’histoire d’Arkanoid.

Une attaque extraterrestre détruit le vaisseau spatial « Arkanoid » et ne laisse qu’un seul rescapé : le vaisseau « Vaus ». Envoyé dans une autre dimension par un mystérieux ennemi, Vaus devra passer plusieurs dispositifs de sécurité, puis détruire « Doh », l’alien responsable de l’agression. (Wikipedia)

Pour passer les dispositifs de sécurité, vous devrez effacer toutes les briques en les touchant. De nombreuses variétés de briques, plus ou moins résistantes, plus ou moins généreuses en bonus (multi ball, taille de vaisseau plus importante, colle, balle ralentie…) se dresseront face à vous.

Dans ce nouveau format proposé par Pastagames, nous retrouvons l’épisode original, une version appelée Neo et ce fameux mode multi à 25.

Pour les modes Retro et Neo, j’avoue ne pas trop comprendre pourquoi l’image de jeu est aussi petite. Pourquoi ne pas avoir choisi le plein écran, ou encore mieux en mode TATE (en mode vertical pour le mode Neo). Il aurait été sympa d’utiliser cette possibilité sur la console. Une autre remarque, l’utilisation des gâchettes. Dans tous les cas, elles permettent d’aller à l’extrême droite ou à l’extrême gauche en une fraction de seconde. Dommage de ne pas avoir le choix de pouvoir s’en servir pour se déplacer, tout simplement, comme dans Lumines par exemple. Car j’avoue avoir eu des difficultés à utiliser le stick (très sensible) ou la croix directionnelle (très rigide). Question d’adaptation, on s’y fait, mais je trouve l’utilisation des gâchettes bien plus commode.

Après avoir redécouvert le mode Rétro, passons au mode Neo. Concrètement, il n’apporte pas grand-chose. Quelques effets visuels nouveaux (un style néon agréable sans plus), des bonus originaux et puis un mode à 4, assez intéressant. En outre, le mode Néo fait le choix de proposer un continu qui divise votre score par deux, plutôt que de nous amener vers un Game Over définitif et frustrant (le jeu est assez difficile, je le rappelle). Pour le mode 4 joueurs en local, vous allez affronter vos amis sur une map spécifique et le premier à la terminer remporte la partie. Assez intéressant, comme dit plus haut, mais rapidement ennuyeux.

Et ce mode 25 joueurs ?

  • L’idée, ma foi, est bonne sur le papier. Malheureusement, en jeu, c’est bien plus compliqué que ça, puisque Arkanoid mise plus sur la chance qu’un Tetris par exemple.
  • 25 joueurs vont ainsi s’affronter dans ce qu’on peut appeler une course au score. La règle est simple :
  • Détruisez des briques et obtenez des points suivant les couleurs des dites briques détruites.
  • Si vous perdez votre balle, votre score diminue votre score total de 10%
  • Les adversaires au score le plus faible se font éliminer par Doh.
  • Le dernier survivant remporte la partie.

Le souci de ce mode Eternal Battle, c’est qu’il n’y a personne à affronter. Là où il faut 20 secondes à Tetris 99 pour nous trouver 98 adversaires, Arkanoid n’en trouve aucun en 60 ! Résultat, on affronte des IA.

Tout ça pour des matchs peu ou pas excitants. La chance faisant, on lutte pour les premières places durant plusieurs minutes avant de se faire rattraper par Doh. Après plusieurs matchs, on remporte des points pour monter de niveau et gagner des petits bonus (comme pour Tetris 99).

On se demande ce qui est passé par la tête de l’éditeur pour rendre un tel mode payant. Pourquoi ne pas avoir choisi un système à la Tetris 99 ou Mario 35 histoire de donner une chance à des serveurs qui sont d’ores et déjà vide. Espérer que le titre se vende très bien, juste sur le fait que ça soit Arkanoid est un pari osé. La nostalgie ne fait pas tout. Il y a clairement peu de chances pour que ce mode Eternal Battle puisse avoir le succès espéré par Microids.


C’était vraiment une bonne idée de ressortir Arkanoid du placard. Qu’on soit nostalgique ou pas, le titre de Taito est, comme Breakout, une expérience à essayer une fois dans sa vie.

C’était aussi une bonne idée de dépoussiérer le gameplay en proposant de jouer à 4 simultanément ou bien en apportant de nouveaux objets in game.

L’idée même de jouer à 25 dans un mode compétitif était intéressante. Dommage que tout ça fasse pschitt après avoir rendu ce mode payant. Gratuit ce mode Eternal Battle et un tout petit prix pour Arkanoid Néo aurait peut-être été plus efficace.


Genre : Arcade
Edité par : Microids
Développé par : Pastagames 
Taille : 433,00 MB
Sortie : 27 octobre 2022
PEGI : +3
Plateformes : Switch, Playstation 4|5, XBox One|Series

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.