Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch

Avis : Legend of Mana Remaster HD

Paru en 1999 sur PlayStation (mais pas chez nous), Legend of Mana Remaster HD nous propose de replonger dans une aventure particulière qui avait laissé déjà à l’époque pas mal de joueurs divisés.

Il n’y a plus de doute quant à la volonté de Square Enix à relancer la licence Mana, que ça soit au Japon ou partout ailleurs. Dernier remaster en date Legend of Mana, arrive ainsi -en français s’il vous plait- sur nos consoles. Il était temps que l’on découvre ce quatrième volet de la saga des Seiken Densetsu (Mana). Ce Legend of Mana a été développé par une sorte de Dream Team maison de chez Square puisqu’on y retrouve Koichi Ishii, Akitoshi Kawazu, AKihiko Matsui, Yoko Shimomura… entre autres.

Souvent décrié Legend of Mana est assez particulier et pour plusieurs raisons. Tout d’abord il est un Spin of de la série des Mana, ensuite sa conception très éloignée de la licence originale le place vraiment comme un jeu intrigant et bien à côté de l’expérience Mana.



Il était une fois, il y a de cela neuf cents ans, dans le monde de Fa’Diel existait un magnifique arbre appelé Mana qui était source de toute vie et de toute magie. Cet arbre géant fut victime bien malgré lui d’une terrible catastrophe, un incendie qui le réduit à néant. La disparition de l’arbre Mana déclencha une guerre sans précédent entre les différents clans de Sages qui voulaient récupérer le pouvoir émanant de l’arbre. Malgré tout l’énergie de l’arbre Mana fut stockée dans des reliques. Le combat et la désolation qui suivirent durant des années et des décennies ne cessèrent que lorsque l’énergie de l’arbre s’estompa définitivement.
La paix revint alors dans le monde mais des siècles plus tard l’arbre de Mana n’était plus qu’une légende dont la grandeur était oubliée de toutes et tous.
Mais une rumeur dit que l’Arbre Mana aurait repris vie …

Legend of Mana vous propose de débuter l’aventure à partir de rien. En effet la carte qui s’ouvre devant vous est totalement désertique. Une fois que vous avez choisi un endroit où vous implanter et où débuter, l’aventure s’offre à vous, une liberté totale de créer le monde qui vous fait envie. Créez votre personnage (masculin ou féminin) puis partez explorer votre parcelle de terre qui entoure votre maisonnée. C’est en découvrant votre première relique ancestrale que vous allez créer sur la carte un premier monde/ville/environnement à visiter.

La carte du monde va ainsi prendre vie et s’étoffer au fil de vos aventures, au fils des trois quêtes principales et des nombreuses autres secondaires, en posant ici et là les reliques que vous trouvez.
Vous êtes en quelque sorte le créateur de ce futur monde. Ces villes et donjons ainsi formés vous permettront de rencontrer des peuples et de découvrir de nouveaux artefacts. Pour avancer il faut donc créer sans cesse et terminer les quêtes qui vous sont demandées.
Legend of Mana vous oblige donc à l’exploration. Cependant attention, ici le jeu ne prend jamais la main. Si vous comptez sur un peu d’indications pour avancer vous allez être déçus. J’ai par moment pensé être coincé.

De plus, il faudra prendre garde à la position de vos reliques sur la carte, car cela pourra entraîner un changement de la difficulté puisqu’à chaque case sont attribués les forces et faiblesses d’esprits Mana. Vous vous en rendrez compte en vous promenant sur la carte, mais sachez que les esprit s’influent les uns les autres selon où sera placé votre relique. Enfin, et c’est encore un facteur de difficulté, plus vous allez vous éloigner de votre point de départ, plus la difficulté sera élevée.

Comme nous l’avons vu, Legend of Mana nous donne le choix d’avancer dans notre quête un peu comme bon nous semble mais au final il faut tout de même faire attention à ne pas trop s’éparpiller car il est possible de s’attaquer à la partie finale sans avoir débuter tous les arcs narratifs. Il vaut mieux donc avancer avec prudence et discernement. Etonnamment le jeu propose déjà pour l’époque une progression assez complexe avec des évènements, qui, s’ils ne sont pas effectués dans le bon ordre peuvent devenir inaccessibles. Idem pour les personnages que nous allons rencontrer, ils font leur propre vie dans le monde que nous créons. D’ailleurs vous pourrez suivant certaines quêtes être accompagné par des alliés, ce qui ne sera pas un luxe vous verrez.

Techniquement cette version Remaster est un vrai plaisir visuel et auditif.
M2 qui s’est chargé de cette revisite a fait un travail très convaincant concernant les décors qui sont d’une finesse incroyable. On pourra regretter ce choix d’avoir garder les personnages en gros pixels façon Playstation alors que le fond semble peint à la main. Certains décors sont très détaillés. Si on s’y fait après plusieurs heures de jeu, les premiers instants sont assez choquant. Autre regret on ne sait pas vraiment où aller dans les donjons, les chemins n’étant pas toujours très clairs.
Comme avec SaGa Frontiers Remastered les musiques sont un véritable plaisir auditif. Ici les mélodies entièrement réorchestrées par Yoko Shimomura elle même sont une régalade. Quel plaisir de lancer une partie et d’être enveloppé par une musique si agréable. Le voyage à Fa’Diel vaut le détour juste pour ça.


Derrière cette belle histoire -ou ces belles histoires- et cette enrobage graphique et musical chatoyant Legend of Mana Remaster HD cache pourtant un petit soucis lié à son âge avancé.
Je veux parler ici de son gameplay et de son système de combat:

Dans Legend of Mana il faut distinguer l’exploration du système de combat. En effet le jeu nous propose un système de combat en temps réel et des mécaniques propres à la licence. Si beaucoup de lieux ou d’événements ne proposent pas d’affrontement, ils faut remarquer que les différentes zones infestés de monstres (toujours visibles) sont plutôt nombreuses. Avec des combats qui se déclenchent dès qu’on approche et qui réapparaissent à chaque changement de zone on a de quoi se réjouir pour augmenter nos stats, cependant il faut bien avouer que les combats ne sont pas vraiment funs. Non pas fun et pour une seule et bonne raison, la rigidité !
Mais pourquoi M2 a-t-il pris la décision de laisser ça tel quelle !? Le déplacement est rigide, les actions sont rigides, les esquivent sont rigides, bref c’est lourd, lent et sans impact. Les attaques spéciales sont longues à charger et sortent lorsqu’elles sont devenues inutiles. Rien ne va et malheureusement il faut faire avec. Pas toujours évident face à de nombreux monstres et encore moins face à certains boss. Et c’est réellement dommage car les mécaniques sur la manette sont excellentes :
– Deux boutons, chacun étant dédié à une attaque normale et une attaque lourde, un bouton pour une esquive et un dernier pouvant être utilisé pour du soutien.
– Deux gâchettes lançant les sorts et les attaques spéciales (grâce à une jauge dédiée)


Peut-on pardonner ses quelques défauts et décrire Legend of Mana Remaster HD comme un incontournable et mythique titre de l’ère 32 Bits ?
Sincèrement je ne sais pas. A l’époque sans doute.

Certes les combats ne sont pas la priorité dans ce titre (la preuve on peut même les supprimer -sauf les boss) et l’ensemble se veut tourner vers l’histoire et ses fondamentaux de création, mais ce serait faire une croix sur l’ensemble. Legend of Mana est un tout. Sans ses combats il n’est qu’une bonne recette sans salaison.
La qualité des arcs narratifs et les nouveautés (dont le mini-jeu, Ring Ring Land, disponible dans la version japonaise d’origine via la Pocketstation) ne font malheureusement pas tout.


Genre : JRPG 
Langue : Français
Développé par : M2, Square Enix
Edité par : Square Enix
Taille : 5528,00 MB
Sortie : 24 Juin 2021
PEGI : +12
Plateforme : PC, Playstation 4, Switch,

Jeu offert par l’éditeur
Jeu testé sur Playstation 4 Pro

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.