teenage
Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge

Les chevaliers d’écailles sont de retour ! Et évidemment c’est pour donner un bon coup de pied aux fesses à Shredder, Krang et tout le Footclan !

DotEmu et Tribute Games ont décidé de faire revivre cette formidable licence, en rendant avant tout hommage au titre de Konami paru dans les salles d’Arcade à la grande époque. Avec un fort goût de graphismes 16 bits mais fortement boostés au mutagène des consoles d’aujourd’hui, la nouvelle aventure des tortues, de leur maître Splinter et de la journaliste April s’annonce comme incroyable.

Tout a débuté avec la scène d’intro chanté par Dieu Mike Patton (Faith no More…) lors de l’annonce du titre avec un peu de gameplay annonçant un jeu très énergique. La claque visuelle d’abord, puis les premiers signes de fan-service, il n’en fallait pas plus pour que mes yeux d’ado de joueur brillent de mille feux.

Réalisé par DotEmu (Street of Rage 4) et Tribute Games (Panzer Palladin) il n’y avait pas trop à craindre quant au résultat escompté.

Alors Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge est-il aussi bon qu’une pizza maison, cuite au feu de bois ? Ou bien n’est-il qu’une vulgaire pizza surgelée premier prix ?


Disponible depuis le 16 juin, le jeu a pu pas mal tourné depuis sa sortie lors des évènements de l’association ACJV. Les retours ont été très bons et cela dès le premier jour. Les joueurs ayant bien connus la série à l’époque ont ainsi été jouasses de découvrir un jeu reprenant autant les bases de l’époque. Tant la série signé Nickelodeon ou bien les Beat them All de l’époque sont au rendez-vous, pour le plaisir des anciens, mais aussi des plus jeunes.

L’intrigue est ici simple, mais reprend au mieux ce que l’on peut connaître de nos tortues. Les développeurs ont bien respecté le matériau d’origine et n’ont pas cherché à inclure des idées farfelues.
Toute l’action se base évidemment à New York (hors des égouts) où notre bande de tortues accompagnée d’April et maître Splinter voient débarquer le duo Bebop et Rocksteady dans leur programme préféré: le journal du répugnant Vernon. Le bougre se fait kidnapper en direct par les sbires de Shredder en direct devant le tout Manhattan. Au passage nos deux idiots préférés annoncent au micro que Krang va prendre quelques libertés concernant la Dame du même nom. Pas le temps de terminer la pizza, la petit troupe part immédiatement à la poursuite de nos lascars dans les studios de Channel 6. 

Après cette entrée en matière alléchante (ce générique très inspiré de l’original de 1987, un régal), place à la baston. Avec la possibilité de jouer jusqu’à 6 en coop en local (mais aussi en ligne) ce Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge laisse entrevoir un potentiel de fun assez élevé. Mais si j’en reparlerai plus tard, à 6 le jeu devient un gros foutoir, c’est bien visuellement et dans son gameplay (seul ou à plusieurs) que le titre de Tribute Games et de DotEmu tire son épingle.

D’abord sachez le, si j’ai trouvé Street of Rage 4 sympa et joli, je n’ai pas été pourtant grand fan du choix esthétique. Oui je suis un vieux con et je préfère les pixels pour ce genre de jeu. Scott Pilgrim, River City Girls, 99 Vidas, et bien d’autres sont plus mon petit trip et plus plaisant pour mes yeux. Chacun son style !


Ce que l’on retient immédiatement ce sont évidemment les animations. Très nombreuses et variées elles rendent hommages au Turtles in Time que l’on connait. Tout est fluide, c’est un plaisir de donner une correction au Footclan. Les environnements sont beaux, très bien travaillés et regorgent de détails.
Je pense bien entendu aux membres du Footsclan qui en arrière plan s’incrustent dans l’univers de chaque niveau. Toutes ces actions sont drôles, décalées et font plaisirs à voir.
On pourra aussi remarquer le travail sur les sbires de Klang. Leur couleur change, mais également leurs armements. D’ailleurs leur variété est assez intéressante. Entre les archers ou ceux qui savent se défendre les adversaires sont nombreux. Je n’oublierai pas de vous parler des ignobles machines volantes qui viendront prendre avec plaisir bons nombres de vos points de vie.
Côté boss, les développeurs se sont évidemment fait plaisir en usant avec brio du bestiaire disponible dans l’univers des Tortues.

Côtés phases et modes de jeu Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge nous propose un mode Histoire et un mode Arcade. Vous allez débuter les hostilités avec 6 personnages de base (Donatello, Michelangelo, Leonardo, Raphael sans oublier April, et Maître Splinter). Tous possèdent leurs propres caractéristiques et leurs propres techniques spéciales. Une fois le mode histoire terminée, Casey Jones rejoindra votre équipe.
Pas de grande différence entre les deux modes, si ce n’est des quêtes à accomplir dans le mode histoire vous permettant de gagner quelques points d’expériences. Ces points qui permettent de débloquer de nouveaux coups et d’augmenter votre jauge de vie augmente naturellement en éliminant les vilains qui se dressent devant vous.

Pour affronter et botter les fesses des sbires de Shredder, les développeurs ont pensé à vous proposer un large panel de coups. Chaque personnage comme dit plus haut ayant ses propres attaques, quelles soient classiques, chargées, aériennes ou supers. Cette dernière se déclenche avec une jauge qui se remplie en mettant à terre les ennemis face à vous. Rien de bien compliqué. De plus cette jauge, unique au départ va doubler par la suite en grapillant de l’expérience.
Comme dans tout Beat them All, vous aurez également de la nourriture pour récupérer de la santé. Evidemment se sont des pizzas. Ces dernières offrent également la possibilité de vous donner un pouvoir d’invincibilité durant quelques secondes ou bien de redonner de la vie à tout le monde, si vous êtes plusieurs (évidemment). Lorsque l’un des personnages est KO, vous pourrez également lui redonner un peu de vie avec un High Five. In game à plusieurs vous pourrez évidemment vous prêter des ennemis et frapper en cœur ou vous les envoyer pourquoi pas.
Ce large panel de coups donne un plaisir assez intense. Je ne vous cache pas que c’est un des gros points fort du jeu. Cette opportunité de varier les plaisirs vient contrebalancer le manque d’originalité imposé des ennemis. Et à plusieurs ça devient la folie.

Justement, à plusieurs, Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge dévoile son véritable potentiel. A deux, ou bien à quatre c’est tout un bordel qui reste maîtrisé. Lorsque vous êtes cinq ou six, cela devient bien plus compliqué tant c’est un foutoir sans nom. Injouable ? Pas tout à fait mais la lisibilité en prend un coup. Et le plaisir également. Notez qu’il est possible de rejoindre une partie chez un autre joueur partout sur la planète. Ou inversement. Le local sur Switch et XBox vous permet de jouer jusqu’à 6 en local. Quatre seulement sur Playstation, les deux autres en ligne. Notez qu’il n’est pas possible de frapper un camarade de jeu. Heureusement. Lors des sessions à quatre ou plus cela aurait pu devenir handicapant.

Parlons enfin musique. C’est une véritable réussite ! Les thèmes actualisés ou retravaillés par Tee Lopes sont absolument géniaux. De plus les développeurs de Tributes Games et DotEmu ont poussé le vice en faisant appel aux voix originales de la série. Quelle excellente idée ! On retrouve par exemple Barry Gordon ou Townsend Coleman respectivement en tant que Donatello et Michelangelo.

Un petit mot rapide sur la difficulté. Cette dernière est plutôt bien équilibré. Que vous soyez débutants ou joueurs confirmés, vous serez ravi de découvrir cette difficulté progressive aux petits oignons. Personnellement je n’ai vraiment ragé que sur les parties avec les ennemis volants. Ils sont assez difficile à appréhender et les vies partent très rapidement. Seul on se rend compte que c’est un calvaire. Il faudrait presque apprendre leur déplacement pour ne pas se faire toucher. Je ne sais pas trop. Enfin c’est l’un des seuls moments où je trouve le jeu assez exaspérant.


En conclusion Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge est très bon Beat them All. Réalisé par des équipes qui maîtrisent très bien le sujet (tant les Tortues Ninja que le Beat them All), le fan de la licence et du genre ne pourra qu’être satisfait (au minima) ou bien conquit.
Le jeu au final ne souffre pas vraiment de défaut.
Il reste néanmoins à mettre en opposition à Street of Rage 4, l’un des récents maîtres du genre. Les tortues sont elles meilleures que Axel et Blaze ? Personnellement je trouve en effet TMNT bien plus intéressant. Mais je suis clairement la cible idéale pour ce genre de production. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Mais il en faut pour tous les goûts.
La réalisation est sublime, l’action et le punch sont au rendez-vous. L’univers et le genre sont largement respectés. Que demandez de plus ?


Genre : Beat them Up
Langue : Français
Développé par : DotEmu, Tribute Games
Edité par : Just for Games
Taille : 391,00 MB
Sortie : 16 juin 2022
PEGI : +12
Plateforme : Playstation 4|5, Switch, XBox, PC

Jeu testé sur Xbox Series S

Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Avis : Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.