Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Blade Arcus Rebellion from Shining [Switch]

Blade Arcus Rebellion from Shining 300.jpg

Genre : Arcade / Versus / Baston
Langue : Japonais
Sortie : 14/03/2018
Développeur : Saizensen
Éditeur : Sega
Taille : 5300 MB


Je devais vous en faire un test immédiatement après l’avoir acheté et l’avoir dosé un minimum. Malheureusement, m’attendant à un jeu de baston punchy, j’ai été quelque peu refroidi par les graphismes tout d’abord, mais ensuite la pauvreté du gameplay.

Et puis finalement j’ai retenté l’aventure après quelques semaines et j’y ai découvert au final un petit jeu de baston plutôt sympa, qui se laisse jouer sans trop de prise de tête.

Ce Blade Arcus Rebellion from Shining (qui rappelle Dissidia Final Fantasy NT dans son principe de cross-over) n’est pas à proprement parler un nouveau jeu, puisqu’il n’est une réitération d’un titre existant passé pour le moins inaperçu, même au Japon. Arrivé dans les salles d’arcades japonaises en novembre 2014 puis sorti un an plus tard sur PS3 et PS4 affublé des lettres EX, voilà le roster de départ enrichi ici de six personnages de Shining Resonance Refrain donnant au final un choix dépassant les vingts combattantes et combattants. Vu comme ça, cela peut paraître peu, mais cela reste bien suffisant pour se mettre des tartes dans la face. Outre un casting un peu plus lourd, l’équipe de développement a aussi revu la copie d’un jeu qui à la base ne devait pas être très excitant.

59771489_2433435366680127_1693569556875837440_n

En effet le système de combat se voit enrichi de quelques éléments aux faux airs de RPG en la présence de ‘character skills’. Il s’agit ni plus ni moins que de compétences à débloquer via un arbre dédié. Pour cela il faudra dépenser des points récupérés après le combat et à dépenser ensuite sur l’arbre. Une fois ces compétences achetées, il suffira de les utiliser ou non durant le combat. Ces bonus offensifs, ou défensifs, devront normalement équilibrer votre personnage.

Niveau mode de jeu, Blade Arcus Rebellion from Shining est plutôt bien achalandé avec un mode histoire (bien qu’anecdotique, mais j’y reviendrai plus tard), un mode versus, un mode mission, un autre pour vous entraîner, puis le Online, pour affronter les quelques Japonais présents, et enfin, un mode galerie, sans oublier celui ou vous pourrez acheter skills et images pour votre galerie. Dans le mode Entraînement paramétrable comme bon vous semble ou le mode Mission avec ses défis incontournables aujourd’hui dans les jeux de baston (dont je ne vois pas l’intérêt) vous allez pouvoir apprendre à maîtriser vos compétences acquises. Ne vous attendez surtout pas à devenir un expert en la matière juste avec ces skills gagnés, il vous incombe avant tout de bien jouer !

59905987_2433436180013379_2885051217736630272_n

Vous aurez à prendre en main deux combattants, car entre chaque round, vous aurez la possibilité ou non d’utiliser votre stricker comme personnages principal. L’idée est sympathique, mais malheureusement reste très limitée, autant dans le mode histoire que Arcade. Votre adversaire par exemple ne changera jamais de personnage en cours de partie et donc, si vous aviez prévu d’affronter un personnage aérien puis un plus lourd, il n’en sera rien. Le plaisir restera donc juste à varier les plaisirs, face à une IA pas vraiment au niveau. En mode Normal terminer le mode histoire sera d’une facilité assez déconcertante et il faudra aller voir plus haut pour enfin trouver adversaire à son pied.

Dans un jeu de baston aujourd’hui l’aspect graphique est assez important et beaucoup essayent de s’approcher de Street Fighter 5 ou de Guilty Gear. Si SNK jusqu’à présent n’y arrive pas trop dans une 3D à peine masquée et peu chatoyante, Saizensen opte, non pas pour de la 2D (un peu rétro) façon Blade Strangers, mais pour un style assez étrange possédant un rendu d’animation à la 2D, mais donnant un faux air de 3D. Au début, c’est assez déstabilisant car on a l’impression que les combattants ne sont pas bien intégrés aux décors, d’autant que cela semble plus marqué sur certains personnages. Avec le temps on s’y fait et on prend même plaisir à se délecter de certaines animations. Je pense notamment à la robe de Sakuya (qui en passant rappelle la tenue de Zero le boss de KOF 2000) très fluide. Tous les personnages sont issus du talent de Tony Taka, dessinateur et illustrateur, travaillant en collaboration avec Sega depuis déjà de nombreuses années notamment sur la série des Shining. Un véritable régal pour les yeux.
Les décors sont corrects. Ils sont en adéquation avec la série des Shining (post – Saturn évidemment) mais ils sont trop peu nombreux à mon goût. Pour rester dans l’univers Sega, ils sont moins intéressants et manquent de détails face à Dengeki Bunko: Fighting Climax.
Côté musique cela reste très sympa. Il y a quelques bonnes compositions, mais de manière générale il n’y a rien de sensationnel. On ne retiendra pas Blade Arcus Rebellion from Shining pour son son.

60285403_2433438450013152_9007876901796052992_n

Pour ce qui est de la durée de vie, et c’est en rapport avec le nombre de mode dont j’ai parlé un peu plus haut, vous allez en faire vite le tour. Cependant, ces skills et cette galerie à débloquer vont vous prendre un peu de temps, car les points à dépenser n’arrivent pas de façon très rapide. Et ce mode histoire alors ? Sincèrement et je l’ai dit quelques chapitres avant celui-ci, se fera assez facilement. De plus il est court et quelques matchs suffiront pour en voir le bout. Et pour ce que ça apporte … Mieux vaut se focaliser sur le mode VS ou Online. Je n’en ai pas parlé avant, mais sachez que le jeu possède un système de combat facilitant le travail. Si vous décidez de combattre avec celui-ci, terminé les quarts de tour avant ou arrière, une direction et une touche et vous arriverez à sortir ce que bon vous semble. Une aide au jeu, qui cache en fait un manque cruel de coups et un gameplay assez pauvre. Blade Arcus Rebellion from Shining n’est pas un jeu très technique et les amateurs de Guilty Gear XXX avec leurs vastes possibilités s’ennuieront fortement. C’est un peu comme si vous repreniez le premier GG sur Playstation première du nom.


Blade Arcus Rebellion from Shining n’en reste pas moins sympa et puis c’est toujours agréable de jouer avec des personnages de Shining Resonance Refrain tels que les jolies Sonia, Rinna et Excela.
C’est un bon jeu de baston, pas prise de tête, qui cela dit en passant être une bonne entrée en matière pour qui ne connait pas trop le genre.
Les amateurs de baston, quant à eux rangeront -après quelques parties entre potes- le jeu dans un placard.


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.