Livres roman

J’ai écouté : La vie est un roman de Guillaume Musso

Résumé :

POUR LUI, TOUT EST ECRIT D’AVANCE POUR ELLE TOUT RESTE A ECRIRE « Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn ». Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné. Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au coeur broyé se terre dans une maison délabrée. Lui seul détient la clé du mystère. Et Flora va le débusquer.

Avis :

Je ne sais pas vraiment ce que je dois penser de ce livre… Ai-je aimé ? Je ne sais pas. Ai-je détesté ? Je ne sais pas. Je suis agréablement surprise, tout en étant déçue. C’est assez compliqué comme sensation de fin d’écoute de livre (Audio livre)…

L’histoire débute par la découverte du roman de Flora Conway, une américaine, qui se voit recevoir un prix. Phobie sociale oblige, c’est Fantine, son éditrice qui va recevoir le fameux prix. Flora préfère passer son temps avec Carrie, sa fille de 3 ans. Mais celle-ci disparait mystérieusement lors d’une partie de cache-cache dans leur appartement. Un disparition plutôt incroyable car elles sont seules et personne n’est entré ni sorti. Autant vous dire que l’enquête va sacrément piétiner. Puis on part sur une toute autre histoire, et on découvre un autre auteur, Français celui là, Romain Ozorski qui peine à écrire sont nouveau et 20ème roman. Sa compagne, Almine, le quitte d’une façon machiavélique. Il est anéanti car elle va partir, avec leur fils Théo aux Etats-Unis dont elle a la garde exclusive.

Là vous vous demandez certainement quel peut bien être le lien entre les deux histoires ? Votre esprit va vagabonder, imaginer, se faire des films, mais vous êtes à 1000 lieues de découvrir ce qui Guillaume Musso vous réserve dans ce livre vraiment surprenant, mais comme dans beaucoup de livres de cet auteur (de talent et très apprécié), la trame reste identique. Un destin, un autre destin, et hop on les faits se croiser, et je pense que c’est ce qui me dérange le plus. L’effet de surprise dans la conception de l’histoire n’existe plus. C’est une recette qui fonctionne, la preuve, chaque sortie de cet auteur fait un carton plein. On peut aussi se demander si il ne lance pas une bouteille à la mer : difficulté à sortir les romans à la chaine, est-ce qu’il ne dénonce pas la pression que les Maisons d’Editions peuvent mettre sur les épaules de ces hommes et de ces femmes ? On peut trouver beaucoup de similitudes entre l’auteur et l’auteur de son roman. Je pense que sa ME n’aurait pas publié ce roman si vraiment il y avait des griefs !

Revenons à nos moutons à et à « La vie est Roman« . De prime abord, je me suis sentie perdue dès les premiers chapitres car je ne comprenais pas où il voulait m’emmener. Ces 2 histoires sont tellement différentes et on passe du coq à l’âne de manière assez abrupte. Ce côté est assez appréciable car Guillaume Musso nous montre que même si la trame de ses romans reste la même et que ce n’est pas là qu’il va nous surprendre, il va y arriver d’une autre manière. Du coup on accroche ou pas ! Cette originalité dans l’histoire va soit trouver un public conquis, soit décevoir de nombreux lecteurs qui ne vont pas comprendre ce revirement car, oui c’est quand même parfois un peu alambiqué et certains vont trouver ce livre un poil longuet et pas forcément crédible car il y a une part de fantastique, qui du côté psychiatrique pourrait tout à fait être crédible. On pourrait presque le qualifier de fiction réelle…

L’ambiance que dégage le roman est plutôt spéciale et on passe son temps à se demander qui mène le jeu. Il y a beaucoup de suspense et je le redis, on ne comprend tout qu’à la fin, et c’est une force pour ce livre.

Je reste toutefois mitigée car je n’ai pas vraiment vibré tout au long de l’écoute. J’ai pourtant apprécié les revirements et la chute finale. c’est un bouquin qui va scinder les amateurs de l’auteur c’est certain !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.