documentaire Livres

J’ai lu : Hommage à Hayao Miyazaki, Un cœur à l’ouvrage de Stéphanie Chaptal

Résumé :

Avec l’invention de personnages aussi emblématiques que Totoro, Nausicaä, Princesse Mononoke ou Chihiro, Hayao Miyazaki est l’un des derniers maîtres vivants de l’animation japonaise. Cofondateur et âme vive du studio Ghibli, il fait partie de ceux qui ont donné au film d’animation ses lettres de noblesse, le sortant définitivement d’une niche purement enfantine ou réservée au circuit des courts métrages.

Capable de s’adresser à un public de tout-petits comme à des adultes, de faire rêver sur grand écran tout en abordant des thèmes comme la préservation de notre environnement ou le pacifisme, Hayao Miyazaki mêle les influences occidentales et la mythologie asiatique comme personne ne l’avait fait avant lui. Féministe, profondément engagé, passionné d’aviation et de mécanique, il réussit à nous entraîner dans ses univers film après film. De surprises en émerveillements, ils nous deviennent tous familiers.

Monument de l’animation japonaise, il a ouvert la voie à une nouvelle génération de cinéastes, au Japon comme en France, capables de créer comme lui leurs  propres univers graphiques et de faire entendre leurs propres voix, leur valeurs.

Scénariste, dessinateur, producteur, réalisateur, Hayao Miyazaki est avant tout un créateur de mondes, et le cœur du studio Ghibli. Un cœur… à l’ouvrage.

Avis :

« Le voyage de Chihiro« , « Princesse Mononoké« , « Nausicaä de la vallée des vents« , « Mon voisin Totoro« … et tant d’autres… Vous ne les avez peut-être pas tous vus, mais vous en avez au moins entendu parler !

Tout fan des Studios Ghibli et des œuvres de Hayao Miyasaki devraient découvrir « Hommage à Hayao Miyazaki, Un cœur à l’ouvrage« , un livre riche en informations qui permet de faire la lumière sur certains sujets chers aux yeux de Miyasaki et je parle notamment de la maladie de sa mère qui revient régulièrement dans ses animes ou encore de l’aviation, sujet dont il est un fervent passionné.

Ce que j’apprécie dans les livres proposés par Ynnis Editions c’est qu’il y a des images. Non pas que mon esprit enfantin en réclame, mais quelques photos ou images rendent la lecture beaucoup plus fluide et agréable. Quel plaisir de découvrir tel ou tel visage, telle ou telle image tirée d’un film ou dessin animé que nous avons apprécié…

Regarder un film des studios Ghibli est un pur bonheur. Regarder un film de Hayao Miyazaki est divin. Il faut dire que le monsieur met du cœur à l’ouvrage et prend le temps de faire les choses bien. Puis, durant sa carrière (et aujourd’hui encore puisque après une énième annonce de retraite, il est de retour), il a su s’entoure de beau monde et je pense notamment à Takahata (paix à son âme).

« Hommage à Hayao Miyazaki, Un cœur à l’ouvrage » revient un peu sur tout ça. Les animes, la vie de Miyazaki, on retrouve aussi quelques interviews, des références intéressantes, et on découvre des choses surprenantes. j’étais fan des aventures de Sherlock Holmes, et bien notre cher Miyazaki est l’auteur de quelques épisodes. Mon cœur d’enfant bondi de joie et de surprise à cette annonce et me donne envie de me replonger dans les quelques épisodes de la série.

Je parlais de la vie de Miyazaki. Ce livre revient sur ses relations compliquées avec son fils, son exigence envers lui même et les autres, la longue maladie de sa mère, sa passion pour l’aviation, les studios Ghibli… Savez vous qu’il a composé des paroles de musique pour quelques films ? Après cette lecture on en sait tellement plus sur ce personnage, qui sans être secret est un mystère.

J’ai vraiment apprécié les pages parlant de chaque anime. on y découvre des détails tellement intéressants qu’il serait dommage de ne pas tous les regarder une nouvelle fois. Il y a tellement longtemps que je ne suis pas partie dans ces univers enchanteurs pour petits et grands…

La grande question est de savoir qui sera le nouveau Miyazaki. A mon sens, autant il a énormément apporté au monde l’anime, autant copier ou plagier le maitre serait criminel. Chacun doit créer en son âme et conscience et même si quelques mécanismes sont copiés ici ou là, chacun doit garder son identité sans chercher à reproduire ce qui a déjà été fait ou exploré.

Je tiens à souligner la qualité de l’ouvrage qui est beau, bien construit, et qui se laisse lire facilement. Je vais de ce pas attaquer « Ghibli les artisans du rêve » pour continuer à nourrir ma curiosité et en apprendre encore plus sur ce studio enchanteur.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.