Jeux Vidéo Le Sachez-tu

Le sachez tu ? de Alexandre Serel #TheLegendOfZelda 2/5

Takashi Tezuka, l’autre immense génie de Nintendo.

Le sachez-tu ?

Miyamoto par-ci, Miyamoto par la… Attention, Shigeru Miyamoto est un créatif de génie admirable. Mais notre bon Miyamoto n’est pas le réalisateur de Link’s Awakening et encore moins d’A Link To the Past sur Super Nintendo. Non, il s’agit d’un autre homme, Takashi Tezuka surnommé « le bras droit de Miyamoto ».

Parler de Tezuka revient à se dire que jamais sur cette page, il sera possible de rendre hommage à ce créateur de génie. Codirecteur de Super Mario Bros., de The Legend of Zelda, de Super Mario Bros 3., il prendra du galon en devenant le réalisateur de…Super Mario World. Oui, le premier épisode du plombier italien Super Nintendo n’a pas été réalisé par Miyamoto, mais bien par Tezuka. Quand viendra le temps de faire apparaître Link dans le monde des 16 bits, une fois de plus, Nintendo se retourne vers Tezuka pour mener à bien cette mission. Le résultat, tout le monde le connait, The Legend of Zelda : A Link to The Past est considéré comme un chef-d’œuvre total.

Sauf que Takashi Tezuka est complètement laminé par le développement assez difficile d’A Link To The Past. Mais alors, comment lui est venue l’idée de créer un Zelda sur Game Boy ? Assez simplement, la Game Boy est un matériel demandant moins de ressources, donc développer un jeu dessus ferait subir à Tezuka et son équipe une pression moins importante. Puis, de fil en aiguille, les prémices de Link’s Awakening semblent plutôt…. Prometteurs. Après une validation de la part des pontes de Nintendo, ce nouvel épisode rentre en développement. Et pour gagner du temps, l’équipe emploie un moteur déjà prêt, celui du jeu « Kaeru no tame ni Kane wa Naru ».

Vous le savez peut-être, Link’s Awakening a une ambiance aussi bien mélancolique que… farfelue. Farfelue ? Oui et c’est entièrement voulu selon Tezuka « Je me rappelle que la création de Link’s Awakening s’est faite dans un état d’esprit vraiment spécial. Nous avons débuté dans la liberté qui caractérise une activité de loisir, nous nous sommes donc un peu lâchés en ce qui concerne le contenu. En y regardant de plus près, ça se remarque. Des personnages semblables à Mario et Luigi apparaissent, ainsi que des Yoshi ». Et aussi des cabines téléphoniques au passage.

Et en ce qui concerne le développement ? « Nous avancions à bon rythme, avec une certaine légèreté. Cela explique peut-être que nous ayons autant pris de plaisir à le faire. C’était comme si nous faisions une parodie de Zelda ». Et en 19 mois de développement, Tezuka et son équipe vont parvenir à faire le plus étrange et drôle des épisodes de la série Zelda. Demain justement, nous parlerons d’une autre personne, celui qui écrit le scénario du jeu.

Takashi Tezuka est toujours chez Nintendo à l’heure actuelle. Son dernier coup de génie ? Se dire qu’il faudrait refaire un Mario à défilement horizontal, à l’ancienne, mais moderne dans son gameplay. Ce jeu se nomme New Super Mario Bros., et il s’est écoulé à 20 millions d’exemplaires. À 58 ans, l’homme n’a rien perdu de sa clairvoyance.
Et ça, ce n’est pas rien.

Source : « L’histoire de Zelda 1986- 2000 naissance et apogée d’une légende » par Oscar Lemaire disponible aux Editions Pix n’Love.
Jeuxvideo.com, « Takashi Tezuka, le grand oublié de Nintendo », le 16 février 2016.


Retrouvez la première partie de Le Sachez Tu? Spéciale Zelda ici


avec l’accord de l’auteur

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. […] Épisode 2 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.