Livres roman

J’ai lu : La fille qui voulait être Jane Austen de Polly Shulmann

Résumé :

Julie, quinze ans, est habituée aux lubies de sa meilleure amie Ashleigh, même si, à cause d’elle, elle se retrouve parfois dans des situations improbables.

Après le roi Arthur, la stratégie militaire ou le ballet, la dernière passion en date de cette éternelle enthousiaste : Jane Austen ! Ashleigh veut à tout prix trouver le M. Darcy d’aujourd’hui en participant au bal d’une prestigieuse école de garçons. Et voici les deux inséparables vêtues de crinolines, en chasse pour dénicher le parfait héros austenien… mais attention à ne pas choisir le même (heureux) candidat !

Avis :

J’ai tout d’abord été attirée par la couverture très girly de ce livre, et oui le rose c’est trognon. Ensuite c’est le titre qui a retenu mon attention. Je suis carrément fan des écrits de Jane Austen. « Raison et Sensibilité », « Orgueil et Préjugés », « Lady Susan »… sont de très bons livres qui nous plongent dans une Angleterre où les amours et les sentiments sont des sujets vastes qui ont valus de nombreux écrits à cette époque.

C’est pour toutes ces raisons que je me suis laissée tenter par ce « La fille qui voulait être Jane Austen« . Si au début de la lecture je me suis posée la question de ce qui m’avait pris le jour où j’ai acheté ce livre, j’ai persévéré et j’ai découvert un livre easy reading que j’aurais pu adorer lorsque j’avais 15 ans. Le cliché des copines que tout oppose, les garçons qui font craquer, les copines qui jettent leur dévolu sur le même beau gosse… Tout y est, et la référence à Jane Austen n’est qu’anecdotique, bien que grâce à elle les deux amies vont vivre une belle aventure.

Il n’y a rien d’extraordinaire dans ce livre si ce n’est qu’il fait passer un moment de lecture léger et pas prise de tête. L’intrigue est courue d’avance et l’on sait d’emblée ce qu’il ça se passer. Heureusement, la douce folie d’Ashleigh va apporter une petite touche originale dans ce livre un poil fade et déjà vu. Je t’aime, je ne te le dis pas, mais je sais pas si tu m’aimes aussi, mais en fait oui tu m’aimes, et toi je t’aime pas car je l’aime lui, et en fait c’est pas lui que j’aime mais lui, mais est ce qu’on s’aime, et toi tu l’aimes, moi je l’aime, et il t’aime je crois… Voilà qui pourrait résumer rapidement ce « La fille qui voulait être Jane Austen« . Seules les personnes fleurs bleues et les ados rêvant d’amour, arriveront à avaler ce livre sans se poser de questions. Perso il m’a fallut de la concentration pour revenir 22 ans en arrière (je rappelle que l’âge c’est dans la tête), et me remettre dans ma peau d’ados amoureuse du même garçon que ma copine bien plus populaire que moi. Du coup, oui je me suis sentie proche de la pauvre Julie… Sauf que pour elle tout fini bien à la fin. J’aurais adoré vivre un tel happy end à l’époque.

Une lecture qui ne fait pas de mal, qui se lit rapidement et que vos ados devrait apprécier. Pour moi il est temps de revenir à une lecture moins frivole.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.