Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Cozy Grove [Playstation 4]

Alors vous m’excuserez pour le retard de cet avis, malheureusement ma version XBox offerte par l’éditeur avait un bug assez désagréable et il a fallut que j’attende l’arrivé d’un code Playstation pour pouvoir progresser et ainsi découvrir l’île de Cozy Grove.

Bon, pas de panique, depuis il y a eu une mise à jour et sur Xbox tout fonctionne aujourd’hui parfaitement bien, et ce bug m’a permis de découvrir quelques petites choses intéressantes avec le jeu. Des choses qu’on ne s’imagine pas forcement en avançant dans le jeu, jour après jour. Mais j’y reviendrai plus tard.


Cozy Grove c’est quoi ? Et bien pour faire court, c’est un Animal Crossing Like où vous, une scoute, débarquez sur une île peuplée d’ours fantômes et il va falloir simplement s’occuper d’eux, un peu, tous les jours.

Le point commun avec Animal Crossing semble assez évident de prime abord, mais s’écarte finalement assez rapidement du titre de Nintendo. Prenez de la survie, de la gestion et de la recherche d’objets et vous obtenez l’essence de Cozy Grove, mais le jeu propose une façon de jouer et de progresser bien différente de AN.
Et c’est ce que nous allons découvrir au fil des lignes de cet avis que je vous ai rédigé.

Vous débarquez sur une petite île qui semble bien vide où vos seuls compagnons au début de l’histoire sont un feu de camp et une ours du nom de Charlotte. On a connu mieux comme accueil pour une petite scoute solitaire. Flam, votre feu de camp va être le personnage le moins bavard de tous ceux que vous allez rencontrer, mais pourtant il est bel et bien l’un des plus essentiels. Il aime les buches et les pièces que vous allez lui donner pour avoir un ‘chez soi’ décent.

Concernant cette chère dame ours, elle va vous demander de l’aide et c’est ainsi que débute votre aventure de Scout-à-l’écoute car on le sait très bien : scout un jour, scout toujours. Après avoir rendu service à cette jolie boule de poils, vous gagnerez en échange une bûche dite ‘spirituelle’ qui une fois offerte à Flam libérera un autre secteur de l’île mais également une autre âme à aider.

Donc vous l’avez bien compris, votre mission sur l’île est d’aider les ours fantômes qui y habitent. Tout comme vous, ces ours ne savent pas pourquoi ils sont là, et vous aller devoir les aider à le decouvrir.
Retenez tout de même que chaque ours fantôme possède une histoire qui lui est propre, avec des regrets et des souvenirs. Votre but sur l’île est d’ailleurs de les aider à comprendre pourquoi ils sont là tout en découvrant leur passé. Au fil des jours qui passent et de vos relations, ils finiront par se confier. C’est de cette relation que votre progression se fera puisque ces ours vous proposeront diverses tâches, qui vous ferons avancer vous, puis recouvrir la mémoire, etc…



Avec son scénario plutôt simple (déjà il y a un scénario, pas comme chez qui vous savez), Cozy Grove est déjà attachant, mais l’esthétique fait immédiatement mouche et attire l’œil. Clairement la force première du titre de Spry Fox c’est cet aspect particulier concernant les graphismes du jeu. C’est mignon, pastel, ça respire bon la détente et le repos et la nuit c’est encore plus beau.
Agréable, délicat, relaxant… c’est réellement ça Cozy Grove car ici pas de Nook pour nous pousser à aller vite, à consommer à chaque instant. Sur Cozy Grove nous avons le choix de faire à notre rythme, et c’est d’ailleurs plutôt conseillé de prendre notre temps. Discuter, crafter, échanger, ramasser… La vie de solitaire, mais avec des fantômes.
Les esprits que vous allez rencontrer jour après jour (ou non) vous demanderont de vagabonder sur l’île pour leur trouver des objets qu’ils ont maladroitement perdus ou bien pour fabriquer des outils qui vous aiderons au quotidien.
Les demandes sont variées mais au fil du temps tourne un peu en rond et c’est là justement qu’intervient la justesse de Cozy Grove, dans la gestion du temps et des quêtes.

Cozy Grove nous demande quotidiennement quelques missions qui se limitent à des recherches d’objets perdus, de trouver des matériaux pour confectionner des outils, de dénicher des fruits et des légumes pour faire de bons petits plats (que vous distribuerez à certains habitants) etc… Ce qui fait la particularité du titre c’est qu’en moins d’une heure tout ça est terminé. Une fois les demandes des ours réussites libre à vous de vous promener sur l’île pour dénicher de nouvelles espèces de fruits ou de poissons, ou bien vous avez la possibilité d’arrêter tout simplement votre partie. Aucune prise de tête à avoir, tranquillité absolue.
A chaque fois qu’un objectif est atteint la zone d’influence de l’ours se colore, et diffuse de la lumière autour de lui, ce qui le cas échéant peut la propager assez loin si vous avez placé ici et là des lampes (fabriquées par vos soins). Lumières qui sont importantes car se sont elles qui permettent aux cultures de donner des fruits.
Une fois toutes les buches spirituelles quotidiennes ramassées et brulées par Flam, ce dernier vous informera qu’il faudra revenir demain car il n’y a plus rien à faire.
Pour faire durer le plaisir dans Cozy Grove sachez que certaines quêtes ne pourront pas être accomplies le jour même, car elles demanderont un ou des objets collectables que quelques jours plus tard, soit avec de nouvelles ressources, soit parce qu’un autre ours vous le donnera.
Chose intéressante et découverte grâce au bug sur XBox, qui m’a fait recommencer l’aventure 6 jours d’affilés : ce que vous demande les ours, mais aussi les collectibles dans le sols (ou bien chez le marchand) sont totalement aléatoires. Seul l’emplacement des ours sur l’île reste inchangé car même les décorations qui entourent nos mammifères poilus changent de place. Le jeu est donc totalement en mode aléatoire et ça vous le découvrirez à vos dépens car l’affichage en pâti fortement surtout sur Playstation 4 (pourtant la Pro !) et sur Xbox One, avec de gros moments de latence lorsque se charge le morceau de l’île vers lequel vous vous dirigez. Les collectibles au sol, sous les feuilles, les diablotins, tout se charge si vous vous approchez et le jeu ralenti fortement. Cela n’est pas à signaler sur Xbox Series S.
Un autre fait dû aux consoles anciennes générations, le temps de chargement du jeu lors de son lancement. S’il est plutôt longs sur PS4 Pro et Xbox One S (à peu près équivalent), le SSD de la Xbox Series fait des merveilles et divise le temps par 3 environ.

Avant de parler des petites choses qui fâchent, terminons sur quelques autres caractéristiques de Cozy Grove. Contrairement à Animal Crossing, les objets qui sont présents dans votre tente sont utilisables comme s’ils étaient dans votre poche, ce qui facilite grandement les échanges avec les ours. Pas besoin de faire des allers-retours inutiles vers votre feu de camp, cependant sa place de rangement est pour ainsi dire très étroite et si comme moi vous vous amusez à faire du stock de tout et n’importe quoi, tout finira en tas devant Flam en attendant de posséder une grande fortune (pour améliorer votre emplacement) ou bien qu’un ours vous quémande un objet particulier. Autre chose vraiment bien sympa, la pioche, la pelle, et d’autres outils (mais pas la canne à pêche) n’ont pas besoin d’être dans votre main pour être utilisé, l’action se fait simplement en appuyant sur la touche adéquate. C’est tellement bien vu que je ne comprends pas pourquoi Nintendo n’y a pas pensé…
Les outils se cassent également comme dans les jeux concurrents cependant ils ont tous une durée de vie qui leur est propre et leur réparation chez l’ours bricoleur ne vous prends que quelques secondes.
Les dialogues sont en adéquations avec les ours avec qui vous discutez. Tantôt drôles, tantôt tristes, ils sont aussi parfois ennuyeux et les traits d’humours ou jeux de mots ne sont pas vraiment légions. Dommage.
Le jeu permet de façonner l’île à notre guise, du moins pour les objets que l’ont possède, mais sachez que tous les éléments ont des préférences qu’il ne faudra absolument pas négliger pour espérer recevoir une belle récolte.
Enfin, Cozy Grove peut vous prendre la main si vous êtes perdus dans vos recherches. Il existe toujours une aide quelque part pour vous orienter dans la bonne direction. Certains ours vous guiderons, des indications sont disponibles également dans la barre de recherche et enfin Charlotte pourra vous donner des informations précieuses moyennant finance.

Et alors qu’est-ce qui ne va pas ?
Le jeu propose une vue assez particulière qui peut s’avérer dépaysante au début, surtout avec les décors qui s’effacent lorsque l’on approchent d’eux. Cependant, parfois lorsque l’on recherche des objets particuliers certains arbres ou certaines choses justement ne disparaissent pas rendant alors la quête compliquée.
Le début de l’aventure est un peu poussif avec beaucoup de limitations dû aux nombres de quêtes limitées, cet obstacle pourra d’ailleurs en refroidir plus d’un si vous n’aimez pas être bloqué intentionnellement.
Certains ours vous demandent presque toujours la même chose et au final cela peut devenir assez redondant (d’autant qu’ils ne distribuent pas forcement des buches à chaque fois) alors qu’on a qu’une seule envie, progresser, faire grandir et découvrir l’île ou de nouveaux fantômes.
Le titre promet de nous occuper durant 6 mois voir une année complète. Sincèrement, même si j’ai apprécié mes quinze premiers jours, j’ai peur de sombrer dans une boucle temporelle à faire et refaire toujours les mêmes choses encore et encore. Par contre s’il y a bien une chose qui me fera revenir sur Cozy Grove durant ces prochaines semaines et prochains mois, ce sera pour découvrir ce qu’il s’est déroulé sur l’île (et en apprendre plus sur nos ours) mais également pour voir comment vont évoluer les décors au fil des saisons et pourquoi pas collectionner les plus de 300 fleurs que l’on peut récolter (et tant d’autres choses)


Cozy Grove n’en est encore qu’a ces balbutiements, mais propose quelque chose de frais.
Contrairement à Animal Crossing il n’est pas chronophage et si pour certains c’est point positif, pour d’autres ce sera clairement la douche froide car le rythme imposé est en effet un peu mou. La petite heure quotidienne par jour que demande le jeu n’est en soit pas une mauvaise idée, mais pour les plus persévérants il aurait peut-être était bon d’offrir de quoi s’amuser un peu plus. Cozy Grove est d’ailleurs bien plus scripté qu’il n’y parait et ne nous laisse pas libre comme le titre de Nintendo et c’est peut-être bien le seul défaut que je peux lui reprocher. A voir pour la suite, mais un mode survie à la façon de Don’t Starve Together mais allégé pourrait être sympa.

Idéal pour les enfants le jeu peu ou non tenir la main des plus jeunes lors de moments où la recherche d’items se fait plus compliquée (d’ailleurs souvent dû au level design agréable mais maladroit) et ne les laissera donc pas à l’abandon sans savoir quoi faire ni où aller.

Avec ses graphismes vraiment plaisants, son attitude reposante et pas prise de tête, Cozy Grove propose donc une bonne alternative à Animal Crossing. A voir maintenant sur la durée, mais pour le moment c’est bon moment de détente au quotidien. Scout-à-l’écoute toujours présent !


Genre : Simulation, Bac à Sable, Survie, 
Langue : Français 
Développé par : Spry Fox 
Edité par : The Quantum Astrophysicists Guild 
Taille : 3 GB 
Sortie : 7 Avril 2021 
PEGI : +3 Plateforme : Xbox, Playstation 4, Switch,

Jeu testé sur Xbox One S, Xbox Series S, Playstation 4 Pro
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.