Farming
Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test XBOX ONE

Avis : Farming Simulator 19 Ambassador Édition

Retour inattendu de Farming Simulator 19 dans une édition Ambassador alors que Farming Similator 22 cartonne un peu partout !?

Que penser de cette initiative ?
Franchement je m’en moque, car je n’ai jamais joué à un titre de la licence alors je ne vais pas refuser cette opportunité qui m’est offerte.
Place à l’action !

Pour moi voir arriver des jeux de simulations tous les ans, c’est un peu comme voir arriver les jeux de foot.
Pourquoi ne pas sortir une version contenant d’office les mises à jour suivantes contre une somme modique plutôt que de repasser à la caisse à la chaque fois. Ou bien tout simplement nous laisser le choix en proposant les deux.

Alors que beaucoup d’éditeurs et de développeurs de jeux de simulations s’engouffrent vaillamment dans le genre depuis quelques années, Focus Home décide contre toute attente de sortir une version complète en 2022 d’un de leur titre paru en 2019. Quel culot !

Et elle contient quoi cette version ultime ? Et bien tous les DLC et extensions parus, c’est à dire un total de huit ajouts, dont beaucoup de matériels évidemment, mais aussi d’un nouveau terrain de jeu (les Alpes).
Farming Simulator 2019 Ambassador Edition c’est ainsi plus de 450 machines à disposition, et trois maps où cultiver les champs comme un pro !
Enfin pas vraiment comme un professionnel de la terre, mais plutôt comme un gestionnaire de talent.
Car du talent il va en falloir pour apprendre à gérer ses terres, mais également gérer les budgets et autres aléa de la vie d’agriculteur.

Je me suis toujours demandé ce que pouvait bien trouver les joueurs à ce type de soft, même si j’ai moi-même joué fut un temps à Football Manager 2 sur Amstrad. Mais j’étais jeune.

C’est donc avec un certain recul, mais une vraie curiosité que je me suis installé au volant de mon tracteur.
Et le résultat est sans appel, je ne suis pas fait pour ce type de jeu. Malgré ses qualités, tout son potentiel et sa richesse, je n’ai pas accroché. Je ne pourrais donc pas devenir un Jeremy Clarkson virtuel.


Et le problème se ressent immédiatement: cette richesse est telle que dès le début nous sommes perdus. Le jeu a beau nous prendre la main avec des didacticiels, en tant que débutant nous sommes immédiatement perdus. Au final sans être guidé j’ai touché un peu à tout et j’ai perdu un peu le sens du devoir à accomplir. D’ailleurs on ne sait clairement pas par quel devoir commencer. Le didacticiel… Il survole trop de chose. Il est bien plus explicite dans Tropico 6 par exemple.
Finalement j’ai pris le tracteur par le volant (le taureau par les cornes) et je me suis lancé en tant que gérant de ferme. Ici on démarre avec uniquement une grosse somme d’argent pour acheter un terrain, une ferme et des équipements.
Il existe deux autres modes. Le premier, vous débutez fermier et vous possédez déjà vos terres et des équipements. C’est ici que je suis quelque peu resté planté, ne sachant pas quoi faire du tout. Vous avez déjà vos fonds et rien n’est clair quant aux travaux prioritaires. A part me promener en attendant que le temps passe, je n’ai pas trouvé comment m’occuper. Le dernier mode est celui qui est le plus difficile, mais également celui qui surement est le plus réaliste. Ici il faudra partir de zéro tout en sachant que les conditions économiques sont mauvaises.

Pour rendre la chose plus réelle, en plus des problèmes de gestions, il faut que techniquement le titre en jette. Bien que datant de 2019 (je ne sais pas d’ailleurs s’il a reçu un coup de jeune), le moteur du jeu est assez beau. Oui j’ai trouvé le jeu joli. Si les machines agricoles sont vraiment pleines de détails et très bien modélisées, les environnements sont assez agréables à l’œil pour les apprécier. L’ensemble des cartes est assez vivant. Ne vous attendez pas cependant à du Forza Horizon 5. On peut toujours critiquer le rendu physique des tracteurs et des voitures (très simpliste il faut bien l’avouer) mais dans l’ensemble ça tient la route. En ce qui concerne la météo, cela me semble assez correct.

Ce qui m’a littéralement bluffé dans le jeu, ce sont les options que l’on peut ajouter ou retirer pour rendre la vie plus facile ou non. La consommation d’essence de vos véhicules, le temps qui s’écoule, l’argent qui est gagné ou prélevé, l’usure même des machines agricoles est à prendre en compte. C’est hyper complet pour qui veut se rendre l’exercice plus difficile encore.

Après avoir débuté et dépensé il faut que l’argent rentre. Une fois que vous vous êtes occupé de vos terres vous pourrez aller aider vos voisins si besoin. Un peu comme un RPG, vous avez en effet en quelque sorte, des quêtes annexes à remplir. Tout ceci contre de petites sommes d’argents qui vous permettront d’accumuler pas mal de billets pour prospérer par la suite. Je ne vous cacherais pas que c’est comme ça, au début, que j’ai passé la plupart de mon temps sur le jeu. Ma parcelle de betterave n’étant pas très grande et n’étant pas très riche, il a bien fallu que je m’occupe.
Farming Simulator 2019 propose trois environnements différents dans sa version Ambassador. Ce qui permet, pourquoi pas d’utiliser les trois sauvegardes, pour des gestions différentes de votre ferme.

De nature, Farming Simulator demande de prendre son temps. Vous aurez sans doute des phases où vous n’aurez rien à faire sur le terrain. C’est alors que la gestion prend tout son sens. Bien choisir les récoltes qui se vendent bien est primordial. Anticiper la demande de certaines céréales (ou graines de moutarde), ou bien le besoin futur de tel ou tel engin agricole ne sera pas à prendre à la légère si vous voulez voir grandir votre ferme.


Farming Simulator 2019 Ambassador Edition a-t-il sa place aujourd’hui alors que la version 2022 est déjà présente dans les étals depuis quelques mois ?
Je pense qu’au prix de vente de cette version disponible sur XBox, PC ou sur Playstation, cette version 19 peut-être une belle entrée dans l’univers de la gestion agricole.
Faut-il ne pas se laisser perturber par le début du jeu qui n’est pas très intuitif ou bien faut-il ne pas sombrer dans l’immobilisme le plus total. Pour les autres, la version Platinum du 2022 est déjà disponible.
Personnellement je ne lui reproche rien. C’est un juste un problème de feeling.


Genre : Simulation
Langue : Français
Développé par : Giants Soft
Edité par : Koch Media
Taille : 10 Go
Sortie : 25 Mai 2021
PEGI : +16
Plateforme : PC, Playstation 4|5, Switch, XBox

Jeu testé sur Playstation 4 Pro
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.