Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Unboxing

Avis: PC ENGINE Mini

Lorsque Nintendo a « officiellement » annoncé leurs consoles Mini notamment la Mini NES et même si on peut avouer et crier haut et fort à l’escroquerie, il est vrai que Nintendo a frappé fort et a touché une partie (« grosse » partie???) de la communauté des gamers notamment celle des rétrogamers.

Pourquoi escroquerie ? Tout simplement,  pourquoi payer une petite console émulant une trentaine de jeux au même prix qu’un raspberry acceptant tout émulateur et , par conséquent, avoir tout le catalogue de toutes machines ?

Mais, oui, quand on aime on ne compte pas et beaucoup de personnes ont acheté ce genre de machine juste pour l’objet qui faut l’avouer et tout de même officiel.

Cette vague de consoles Mini a eu un succès assez conséquent et mon petit cœur de rétrogamer criait :  » et si ils faisaient une Mini PC ENGINE, ça serait énorme !!! »…

Même si j’y croyais, mon côté sceptique pris le dessus notamment sur le fait que cette machine n’a pas connu un succès extraordinaire hors du Japon.

Pour la France, on dit Nintendo à quelqu’un dans la rue, il va percuter et répondre mais PC ENGINE ???? COREGRAFX ??? SUPERGRAFX ???? au pire on aura comme réponse un ordinateur…..

Alors pour les méconnaisseurs, qu’est ce que c’est ? La PC ENGINE ?

La PC ENGINE fut une console 8 Bits / 16 Bits créé par HUDSON SOFT (Boîte à qui l’on doit la série des Bomberman, Mario Party etc) en collaboration avec le géant de l’électronique NEC en 1987 au Japon.

Cette console a eu un succès énorme au Japon en offrant des titres impressionnants et jouant sur l’évolution technique en ajoutant des extensions notamment incluant le 1er dans l’histoire du jeu vidéo, un lecteur CD-Rom en fin 1988 !!!!

Elle sortit officiellement aux USA sous le nom de TURBOGRAFX 16 et en France par la société SODIPENG en 1989.

Même si cette machine fut commercialisée partout dans le monde, cette machine a eu le succès qu’au Japon. La distribution était présente dans les autres pays mais la communication et la publicité sur cette machine n’a pas été assez conséquent pour concurrencer Nintendo et Sega dont leurs parcs de consoles et de jeux étaient trop bien implantés.

Pour ma part, je l’ai connu par le biais d’un pote à qui, je lui avais offert FINAL SOLDIER pour son anniversaire.

Pour être honnête, j’ai été impressionné par la machine à l’époque même encore aujourd’hui.

Elle reste et restera ma console 8 Bits préférée.

Alors vous pouvez vous douter lorsque l’éditeur KONAMI annonce via une bande annonce lors de l’E3 2019 de la sortie d’une version Mini de la PC ENGINE.

Mon cœur a dit : « Day One !!! »

Annoncé pour Mars de cette année (2020), les versions européennes et américaines ont vu leur lancement retardé en raison des événements liés au Covid 19.

Distribué uniquement par le géant Amazon, j’ai enfin reçu ce Saint Graal.

QUE CONTIENT CETTE PETITE BETE ???

En voyant le packaging, on ressent le soin apporté par Konami pour respecter celle d’origine.

A l’intérieur, nous retrouvons la console, un manette avec port USB, un câble d’alimentation (sans le chargeur), un câble HDMI et une notice d’emploi.

On peut souligner le fait que les câbles sont enfin de longueur correct permettant de jouer loin de sa télévision (point négatif des autres machines de ce type notamment chez Nintendo)

Pour ma part, je peux jouer aisément de mon canapé dans mon salon devant ma grande télé.

Alors, oui, le chargeur n’est pas présent mais il est facile de brancher cette alimentation sur un port USB de votre télévision. Pour ma part, cela ne demeure en aucun cas un mauvais point en soi.

Pour votre information, la PC ENGINE de l’époque était et l’est encore, la console de salon la plus petite du Monde. Pas mal pour une console qui a plus de 30 ans !!!…

Alors forcément à l’annonce de la version Mini, je me suis imaginé cette version de la taille d’une boîte d’allumette !!!! Blague à part, je pensais qu’elle allait être vraiment petite par rapport aux versions mini de ses concurrentes de l’époque (Nintendo NES ou Sega MEGADRIVE).

En l’ayant vu et tenu en main, cette Mini PC Engine n’est pas si petite que ça, mais j’aime bien et cela n’est pas ridicule.

La machine possède des plastiques de qualité et conforme à ceux d’origine.

Alors, oui, elle n’est pas conforme à 100 %, il n’y a pas la fente des Hu-Card, les vis ne sont pas les mêmes, la sortie vidéo et d’alimentation ne sont pas sur le côté et la présence de 2 ports manettes au lieu d’une.

Pour le dernier point, je le trouve positif, en effet, pas besoin d’acheter en supplément (comme à l’époque) un multitap pour jouer à deux.

On peut critiquer sur ce point, l’absence de la seconde manette, présente chez la concurrence. Mais si on se base sur le respect de la machine de l’époque. C’était comme ça….

Pour la manette, quasiment rien à redire, la croix demeure un peu ferme (mais cela s ‘améliore en jouant). Allez, je fais mon vieux con, tenu en main, le plastique est un poil moins granuleux que l’originale. Je sais, je suis un dingue.

EMULATION ??? BIEN ??? PAS BIEN ???

Maintenant, voyons ce que la partie SOFTWARE nous offre l’équipe de KONAMI….

Pour les jeux, il y a une partie PC ENGINE (Version japonaise) et une partie TURBOGRAFX (Version US) sélectionnable en bas à droite du menu.

Les jeux US et Japonais demeurent différents hormis quelques doublons. Un peu dommage mais assez logique que du fait que ces jeux soient sortis à l’époque aux USA mais aussi au Japon. De plus, ces derniers ont été traduits et demeurent assez incontournables.

Je précise assez car il y en a certains où je reste sceptique sur le fait qu’il soit présent notamment en version US.

Car, concernant les jeux JAP, leurs choix demeurent assez cohérents. Certes, tous les meilleurs titres ne sont pas là mais le panel est conséquent.

Alors, je n’ai pas précisé mais KONAMI a inclus (merci l’émulation) les jeux de la SUPRGRAFX et sur CD ROM.

Alors, à vous, AKUMAJO DRACULA X Rondo of blood, GHOULS’N GHOST (Arcade Perfect ^^), ALDYNES, SPRIGGAN, STAR PARODIA, etc…

Concernant les options, on se retrouve sur du classique, les mêmes options offertes par les consoles mini sorties auparavant.

Pour l’émulation, j’ai constaté aucun lag et la qualité d’émulation demeure excellente. Notamment, la qualité rendue pour les musiques et sons des jeux version CD ROM, conforme à celles d’origine.


A 109,90 euro, Cette Mini PC ENGINE demeure la console Mini la plus chère (hormi la Néo Géo Mini mais qui a baissé depuis et qui est la seule mini a proposé un écran LCD, motivant davantage le coût…).

Ofrrant 57 jeux (certes avec certains doublons mais aussi des versions cachés bonus), elle est la console mini ofrrant le plus de jeux officiels.

Alors craquez ou pas ? Moi, la question ne se pose plus.

Après, si vous êtes fan de cette machine… FONCEZ….

Pour les non initiés… FONCEZ…

Bon, FONCEZ en fait….




Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.