Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch

Avis : Rise Eterna

Si vous êtes du genre à apprécier Fire Emblem, Advance Wars, Shining Force ou bien encore Final Fantasy Tactics je pense que mon avis concernant Rise Eterna peut vous intéresser.

L’avis que vous lisez va être (normalement) court, vous verrez bien à la fin, puisque même Rise Eterna est un bon jeu, et il n’y a pas grand chose à en dire dessus.


De toute évidence le jeu développé par Makee a la volonté de faire bien en s’inspirant de ses aînés mais on se rend rapidement compte qu’il ne s’en donne pas les moyens. Je me doute évidemment que le budget n’est pas là, mais il n’empêche que l’équipe semble juste s’être contentée du minimum. Et c’est bien dommage car malgré ça, Rise Eterna est déjà un bon jeu. C’est un bon titre pour découvrir le genre particulier du Tour par Tour Case par Case.

J’avoue je viens de vous écrire ma conclusion alors que mon avis commence à peine, mais c’est ce que j’ai ressenti presque immédiatement avec Rise Eterna. Et après 20 heures de jeu et bien, rien n’a changé. Le titre est bon, mais souffre d’un cruel manque de matière.
Alors certes je n’attends pas un Fire Emblem bis, car le titre de Nintendo est complexe grâce à un gameplay complet (trop peut-être) et un scénario aux p’tits oignons, ou bien à la difficulté surhumaine d’un FF Tactics, mais il manque à Rise Eterna de nombreuses petites choses qui auraient pu le rendre très bon… A défaut d’être juste cool.

Nous allons débuter simplement par ce qui est important dans ce genre de jeu, outre le gameplay, les personnages. Rise Eterna a réussi à donner de la personnalité à ses personnages, sauf qu’au début du jeu, j’ai juste eu envie de les baffer. Mais qui est vraiment comme ça en vrai ? Aussi arrogant, aussi impersonnel ? Vraiment ça existe ? Alors certes ça évolue quelque peu par la suite, mais il est tout de même bien compliqué de s’attacher à qui que ce soit. Vous ne pleurerez pas à leur mort, c’est moi qui vous le dit, d’autant qu’il n’y a pas de perma-death…

Prenez Lua ou Lyn, des personnages qui ont vécu une tragédie, et pourtant il est difficile de vraiment se soucier d’elles, parce que les dialogues ne transmettent aucun charisme. On peut tout de même trouver ici et là quelques comportements différents, des moments où chaque personnage devient central, malheureusement les dialogues (encore eux) sont souvent de qualités médiocres et tombent à plat. Certains sont d’ailleurs présents dans la partie, à se battre avec nous, sans qu’on sache vraiment pourquoi.


Heureusement les personnages en plus de posséder un caractère de cochon, sont plutôt beaux. Leur design est agréable autant pour les femmes que pour les hommes, à contrario lors des dialogues, le peu d’animation présente sur les vignettes ne leur confère pas vraiment de personnalité.
Comme nous sommes sur la partie graphisme du jeu, continuons rapidement : Rise Eterna est plutôt agréable. Le choix à été fait d’une vue du dessus pour les déplacements sur la map, et une vue de côté, en 2D façon pixel pour les combats. Le rendu général est agréable. Les animations sont sympas et la lisibilité plutôt bonne.
RPG au tour par tour et en case par case oblige on prend plaisir à bien voir tout ce qui se déroule. On peut regretter toutefois la non visibilité de certains ennemis bien cachés, mais cela reste bien secondaire.

Autre détail qui a son importante, les développeurs ont fait le choix de ne pas donner de niveau d’expérience aux personnages.
Dans Rise Enterna, on vous propose de gagner des points de compétence après chaque bataille. Ainsi une fois accumulés ils peuvent être utilisés pour booster les statistiques ou débloquer des capacités spéciales utilisables sous certaines conditions. Tout cela ressemble à un petit arbre de compétences, mais qui, si au début laisse entrevoir de bonnes idées se retrouve vite plutôt handicapant. En effet (même si Rise Eterna est facile) lorsque les combats commencent à monter en intensité et que les escarmouches demandent plus d’exigences il vous faudra booster votre arbre de compétences. Mais pour cela il faudra rejouer une fois (uniquement) les cartes où vous êtes déjà passés pour récupérer de nouveaux points. Je ne vous dis pas la redondance surtout lorsque l’on voit le temps passé à traverser la carte et à dégommer les ennemis.
En parlant des niveaux, ils sont beaucoup, beaucoup trop grands en taille. Pourquoi avoir créé des maps aussi grandes et surtout aussi vide ! En effet, vous allez affronter les ennemis en groupes (composés de 4-5 combattants) puis tandis que les autres groupes attendent que votre groupe se rapproche avant de commencer leurs propres attaques, vous devrez aller explorer la carte pour y dénicher des artefacts. L’idée ici étant que vous affrontez les groupes systématiquement chacun leur tour et que pour passer à la carte suivante vous devrez éradiquer tout le monde. De plus et contrairement aux autres titres du genre, il n’y aura pas de déclencheurs faisant apparaitre de nouvelles troupes adverses (temps passé sur la carte, traverser un pont, tuer un ennemi particulier…). Enfin, où sont les boss !? Vous rencontrerez en effet quelques personnages un peu plus importants que les bandits lambdas mais rien de vraiment digne de chef de guerre comme dans un Shining Force par exemple.

Comme énoncé plus haut les niveaux de Rise Eterna comportent généralement quelques tours d’errance, ce qui ajoute beaucoup de temps d’arrêts entre les séquences de batailles. Ces temps d’arrêts sont le moyen de collecter des ressources pour un système d’artisanat rudimentaire et inutile (soins, bombes…), mais aussi de trouver des clés qui ouvrent portes et coffres.
Toujours concernant le gameplay, ne cherchez pas à changer vos personnages de classe, il n’y en a tout simplement pas. Concernant vos statistiques (puisque vous ne pouvez pas non plus monter de niveau) les développeurs proposent un système d’orbe qui nous permet de gérer nous même les caractéristiques de nos troupes. Au début du jeu vous trouverez des gemmes augmentant l’attaque tout en affaiblissant la défense et par lui suite, plus loin dans le jeu en trouver qui boostent la défense de plus de 20 points (par exemple). Chaque personnage peut s’équiper ainsi de plusieurs orbes leur permettant de devenir très puissant. Le souci c’est que le compte n’y est pas puisque l’équilibre entre chaque personnage est assez difficile à trouver tout en étant performant sur le terrain.
Pour terminer sachez que comme les autres titres précédemment nommés, Rise Eterna vous propose lors des combats des boosts techniques si vous êtes entourés de personnages alliés. Je dois évidemment signaler que ce n’est pas à négliger.

Je ne terminerai pas sans me poser une petite question concernant le jeu et le but de certains passages et qui pourtant font une partie intrinsèque du scénario. Beaucoup de combats ont lieu face à des brigands ou bien face à des armées contrôlant certaines villes (que l’on ne visite d’ailleurs jamais), mais d’autres combats nous opposent à des villageois sans défenses qu’il faut totalement exterminer !? Si cela fait certes partie du scénar, je trouve qu’il en ressort vraiment quelque chose de malsain. Ce n’est clairement pas mérité, en aucun cas. Un choix étrange de la part des développeurs, car ils auraient pu nous laisser avoir le choix.


Alors que penser de Rise Eterna ? Des personnages superficiels, un manque de caractère évident, une narration insignifiante, tout ça peut donner une mauvaise image au jeu, je vous l’accorde. Il n’empêche que c’est un petit jeu et que aussi petit soit-il il reste efficace et qu’on y passe un bon moment (malgré les pièges disséminés ici et là sur les maps).
De plus en ce moment nous n’avons que ça à nous mettre sous la dent en matière de T-RPG au tour par tour et case par case, alors autant en profiter à moins que vous ne préfériez vous refaire une partie de Shining Force II … ça se défend…


Genre : T-RPG, Tour par Tour, Case par Case
Langue : Français
Développé par : Makee
Edité par : Forever Entertainment
Taille : 1543,00 MB
Sortie : 13 Mai 2021
PEGI : +12
Plateforme : PC, Playstation 4, Switch


Jeu testé sur Switch
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.