Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Vasara Collection [Switch]

Genre : Shoot Them Up
Langue : Anglais
Développé par : Visco Corporation
Edité par : QUByte
Taille : 1497,37 MB
Sortie : 15 Août 2019
PEGI : 3

7/10


En début d’année, nous avons appris que QUByte avait récupéré les droits de Vasara 1 et 2, des manic shooters signés Visco Corporation.

Respectivement paru en 2000 et 2001 en Arcade et se déroulant au 17ème siècle, ce Shoot Vertical assez particulier mélange attaques à distance et au corps-à-corps. QUByte a donc décidé de réunir les deux titres dans une compilation intitulée Vasara Collection. En plus de remettre au goût du jour les deux classiques l’éditeur nous offre un tout nouveau Timeless Mode que l’on peut comparer à un tout nouveau jeu avec comme principal intérêt une refonte graphique totale ainsi qu’un générateur de niveau.


Il semble que ces deux jeux étaient initialement prévus sur Dreamcast, il aura donc fallu attendre 19 ans pour que ces Shoot Them Up arrivent en occident et sur console de salon.
L’attente en valait elle le coup ?
Clairement je suis plutôt convaincu tant par les deux titres originaux que par le nouveau mode, même si ce dernier n’est pas sans défaut.

Jamais facile d’apprécier des Manic Shooter tant la difficulté des bébés est élevée. Cependant la découverte est intéressante. Bien dommage que ces titres de 2000 et 2001 ne soient jamais arrivés sur Dreamcast à sa grande époque. La grande dame des Shoot, c’est elle et aucune autre… Enfin depuis la Switch, car l’hybride de Nintendo voit son catalogue gonfler semaine après semaine.

Mais revenons à nos trois Shump.
La différence entre les deux anciens sont assez faibles. Cela se joue sur le gameplay, mais cela reste -sans être anecdotique- assez proche. On retrouve le classique choix de personnages, possédant des tirs différents, ainsi que des attaques spéciales, mais aussi la possibilité d’utiliser des bombes. Votre barre de ‘spéciales’ se charge en récupérant les gemmes qui tombent en détruisant les vaisseaux ennemis.
Le titre joue clairement sur le skill puisque les vagues d’ennemis sont courtes et que les demi-boss et les boss sont puissants et nombreux. Mine de rien il faudra tout de même passer 6 ou 12 niveaux pour en voir le bout. Et si vous pourrez arriver grâce aux continues illimités jusqu’au dernier niveau, il faudra insister pour abattre le dernier Samouraï puisque chaque mort vous ramène inexorablement au début du stage.

Visuellement les titres sont assez vieillissants et pourraient passer déjà pour anciens face à certains titres sorties sur Dreamcast, mais ils n’empêchent pas du tout de prendre du plaisir, surtout en mode vertical.

Le Timeless Mode est une refonte complète graphique de Vasara 1 et 2, avec le gameplay original. Ce nouveau titre -s’en est un même s’il ne porte pas la dénomination 3- prend une direction visuelle 3D comme pourrait l’être Zero Gunner 2 ou bien Under Defeat. Malheureusement même si le titre reste en vue horizontale et qu’il prend désormais l’intégralité de l’écran, il est techniquement en deçà des titres nommés précédemment. Dommage car on aurait pu en prendre plein la vue. La force de ce Timeless Mode est que le titre génère aléatoirement les niveaux après chaque mort. A contrario il n’y aura aucun continue pour vous permettre d’avancer dans le jeu. Le skill, votre skill sera donc votre seul salue.

Si j’ai parlé de quelques défauts un peu plus haut, concernant ce troisième épisode, ou plutôt ce Timeless Mode c’est à cause d’un problème en particulier qui ne se retrouve pas sur Yasaba 1 et 2. Il s’agit ni plus ni moins que de la lenteur du jeu. Certes cela rend le titre un peu plus facile (d’autant qu’il y a aussi un peu moins de boulettes), mais cela rend surtout l’action un peu plus ennuyeuse. On a la sensation que cela manque de peps, d’énergie et c’est bien dommage car on aurai pu avoir une alternative plutôt sympathique et nettement plus docile de Under Defeat. Il n’en reste pas moins un Shoot agréable.


Mais que se passe t’il ? Quelle est cette recrudescence de ce style si particulier ? La demande est-elle si élevée ? Autre possibilité, la jeune génération de joueur qui a pris du plaisir avec les grands classiques à désormais les reines pour reproduire le glorieux passé du genre.
Yasabi Collection s’offre donc à nous dans sa ‘perfect version’ et les amateurs et passionnés ne pourront pas passer à côté. Certes les jeux restent élitistes mais ceux qui s’y intéresseront ne seront pas déçu.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.