ado Jeunesse Livres

J’ai lu : Le Petit Lord Fauntleroy de Frances Hodgson Burnett

Résumé :

« Cédric ne connaissait rien de son histoire. Quoiqu’il habitât New-York, il savait, parce que sa mère le lui avait dit, que son père était Anglais; mais quand le capitaine Errol était mort, Cédric était encore si petit qu’il ne se rappelait rien de lui, si ce n’est qu’il était grand, qu’il avait des yeux bleus, de longues moustaches, et qu’il n’y avait pas de plus grand bonheur au monde pour lui, petit garçon de quatre ou cinq ans… »

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

Avis :

Retour sur un classique bien connu des personnes de ma génération qui ont du suivre dans leur jeunesse les aventures de Cédric en dessin animé, et qui si ma mémoire ne me fait pas trop défaut passait sur la 5.

Je ne m’étais jamais plongée dans la lecture du livre et c’est désormais chose faite. Et qu’en penser si ce n’est que c’est une belle histoire pour enfants qui finie bien ? Tous les éléments sont là… Une enfance rendue difficile par le décès de son papa, homme quasi renié par son patriarche pour avoir épousé une américaine. Une vie simple avec de bons d’amis. Cédric Errol est un petit garcon de 8 ans, intelligent, et qui si on le mettait à la tête du monde déverserai sur lui des flots d’amours et de gentillesses. En plus de son caractère facile, c’est un beau petit garçon.

Un jour Cédric est appelé auprès de son grand-père, le Comte de Dorincourt en Angleterre. Il est le seul héritier de l’immense fortune de ce vieil homme aigri, égoïste et détesté de tous, à tel point qu’il refuse de croiser la pauvre ‘Chérie’ et lui offre d’habiter la loge à quelque pas du château tandis que Cédric va vivre avec lui. Le petit garçon ne fait pas d’histoires et aime intensément son grand-père dès le début. Et c’est grâce à ses actions toujours bonnes et gentilles et à sa beauté (ce point est assez appuyé dans le livre) qu’il arrivera à conquérir le cœur bien dur du vieil homme, et qu’il se fera aimer des gens du village.

Ce livre est quand même assez manichéen. Le bien le mal, les riches, les pauvres, la gentillesse, la vanité, la beauté, la laideur, jeunesse, vieillesse…

C’est toutefois un beau roman, quelque peu utopique, qui fait ressortir certains aspects bons ou mauvais de la nature humaine, même si ici, c’est toujours ceux qui font le bien qui vont remporter la partie. Il ne faut pas oublier que ce livre est destiné aux enfants et leur apprendre les valeurs fondamentales est une priorité. On y découvre donc l’amitié, l’amour, les valeurs familiales…

Ce livre est très bien écrit et adulte comme enfant, on peut s’y plonger dedans sans difficultés apparentes tant il est simple. Les chapitres sont assez courts et rendent la lecture rythmée.

Une goutte de douceur dans un monde de brutes bien agréable et à recommander à ceux qui apprécient les romans anglais tout en légèreté et avec quelques pointes d’humour.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.