Let's Sing 2023
Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Switch Test XBOX ONE

Avis : Let’s Sing 2023

Un peu comme la grippe (mais en plus sympa), Let’s Sing revient tous les ans avec ses acquis et ses nouveautés.

A peine le temps de se remettre de Let’s Sing Abba qui nous a fait chanter avec ferveur aux classiques des Suédois, nous revoilà avec une playlist de 40 titres qui ma foi se veut bien plus sympathique que la mouture 2022 pas réellement transcendante.

Alors, oui, il y a encore du mauvais, enfin des trucs que je n’aime pas devrais-je dire, mais la plupart des titres proposés sont nettement plus attirants que ce que nous avons dû subir précédemment.

Derrière cette playlist plus convaincante, est-ce que Voxel a évité cette année le réchauffé ?

Malheureusement, ça sent le plat passé plusieurs fois au four ! Et si je connais certains enfants qui aiment se taper constamment le plat de pâtes, d’autres n’aiment pas qu’on lui fasse avaler la même tambouille plusieurs fois de suite. Voxler a beau multiplier les sorties en proposant des groupes mondialement connus avec Queen et Abba, les titres annuels n’apportent réellement aucune nouveauté. Toujours la même interface, toujours le même contenu… Cette édition 2023 ? Soyez rassuré, il n’y a rien de neuf !

Tiens, d’ailleurs pour ceux qui sont tentés par la version cartouche du jeu sur Switch (ou Xbox ou Playstation), sachez qu’il vous faudra télécharger la section chansons française via un code de téléchargement. Sur la cartouche (ou le CD), vous ne trouverez en effet que les Hits Internationaux. On presse l’intégralité des jeux pour toute l’Europe et on balance des codes pour les pays concernés… Je ne sais pas qui dans l’histoire se la joue économie (Voxler ou Ravenscourt), mais sincèrement, on nage en plein foutage de gueule. Et après, on viendra encore se prosterner devant le format physique. Le jeu physique à usage unique, elle est pas mal celle-là ! Laissez-moi rire. Bref… Sans oublier bien entendu que le pack est évidemment associé à votre profil, limitant par la même occasion la possibilité d’aller chanter chez les voisins sauf en vous baladant avec votre console ou en partageant votre propre compte. Et je ne parle même pas de la revente…

sing

Si avec les quarante titres habituels, vous n’êtes pas rassasiés, vous avez toujours le moyen de passer à la caisse pour acheter des packs complets. L’intégralité vous coûtera un bras évidemment. Il faut bien payer les interprètes et les compositeurs me direz-vous. Manquerait plus que la SACEM débarque chez vous si vous et votre télévision hurlent un peu trop…

Et maintenant parlons des modes de jeu.

Comme déjà dit, cette version 2023 se contente d’une simple redite de la version 2022, qui était elle-même une redite de la version 2021. Let’s Sing c’est le FIFA de la chanson ? Va falloir penser à une simple mise à jour avec un petit abonnement un jour !

Donc, système de notation et de progression, modes de jeu, interface, avatars à débloquer, tout est identique. Pour les modes, c’est bis repetita: le mode Classic (je ne vous fais pas un dessin), le Jukebox (qui permet d’acouter les titres auxquels nous avons déjà joué), le mode Feat (pour jouer à deux), le World Contest (pour affronter le monde ), le Let’s Party, le mode Mix Tape (où l’on enchaîne cinq titres à la suite) et le mode Legend (qui combine plusieurs défis).

Si Voxler garde absolument tout des versions précédentes, le développeur garde même les défauts passés. Je n’avais encore trop rien dit à propos de la détection vocale, mais après 4 années, il serait tout de même temps de faire quelque chose. En effet, la détection est bien trop permissive. Depuis tout ce temps, rien n’a été amélioré et l’on peut toujours chanter et gagner des points en faisant Mmmm Mmmm sur le bon rythme et la bonne tonalité. Malheureusement, on pourrait facilement faire 100% avec le titre de Mmmmm Mmmm des Crash Test Dummies, mais il n’y est pas (toujours pas de playlist Rock des années 90 de prévue ? Bon Jovi, 4 Non Blondes, Counting Crows, Soundargen, Pearl Jam, ça aurait de la gueule !). De même, l’utilisation du téléphone comme micro reste assez aléatoire. Dans le brouhaha, ça devient rapidement compliqué de se faire entendre et d’être juste.

Mais ne soyons pas trop agressif sur ce titre qui permet tout de même de passer de bons moments, en famille ou entre amis. J’insiste sur la playlist qui cette fois fait preuve d’un peu plus de bon sens pour plaire à plus de monde. Mais (il y a toujours un mais), il semble qu’il commence à y avoir certains artistes qui ont ici une place privilégiée. Goldman, Soprano, Angèle ou Clara Luciani sont encore présents, comme les années précédentes. Cela montre deux choses. D’un Let’s Sing n’ose pas varier les plaisirs en allant chercher d’autres artistes quitte à prendre quelques risques, de deux, la variété française s’embourbe dans une médiocrité et une redondance maladive. J’aurai beaucoup à dire concernant ce souci, mais ce n’est pas le lieu pour en parler. Si on retrouve souvent les mêmes, c’est évidemment une question de contrat, alors subissons et contentons-nous de ce que Ravencourt et Voxler nous proposent.

Sinon, côté Disney, c’est Encanto qui rafle la mise… Laissant sans doute une chanson de Hercule ou La Belle et la Bête au placard. D’ailleurs à quand une édition Disney !? (moi aussi, je sais me répéter Let’s Sing après Let’s Sing !).


Si vous êtes des habitués de la série et que le Karaoké devant votre télévision reste une passion, alors Let’s Sing 2023 vous plaira comme d’accoutumé. A contrario, si le Karaoké ne se résume qu’à quelques soirées qui suivent la sortie du titre de Voxler, je pense que cette édition pourrait être celle de trop. Le titre se repose sur ses bases et étant seul à proposer cette expérience, une certaine monotonie commence à se faire sentir. De là à ressortir les Sing Star…

Pour reprendre la comparaison culinaire du début, Voxler ne devrait peut-être pas trop continuer à ressortir continuellement la même recette. Le public pourrait finir par trouver la décoration intérieure ringarde, mais également finir par se désintéresser du menu proposé.


Genre : Simulation de chant
Langue : Français
Développé par : Voxler
Edité par : Ravenscourt  / Koch Media
Sortie : 15 Novembre 2020
PEGI : +12
Poids :
Plateforme : Switch, Playstation 4, Xbox One

Jeu testé sur Switch
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.