Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test XBOX ONE

Avis : Resident Evil Village – Gold Edition

Un peu plus d’an après sa sortie, Resident Evil Village se voit doter d’un gros DLC nommé Winter’s Expansion ainsi que d’une version comprenant le jeu de base et le DLC avec Resident Evil Village Gold Edition. Avec des modes bonus et une histoire inédite annoncée comme complétant l’arc du personnage principal, l’attente est forte mais est-ce justifié ?

Disponible pour 19,99€ pour ceux disposant déjà du jeu de base ou en lot avec le jeu pour 49,99€, la Winter’s Expansion est composé de 3 contenus supplémentaires pour Resident Evil Village : un mode caméra à la troisième personne pour l’aventure principale, de nouveaux personnages pour le mode bonus Mercenaires et, la pièce maîtresse de ce DLC, Les ombres de Rose, une aventure inédite mettant en scène la fille du personnage principal. Commençons par parler des 2 premiers contenus, plus anecdotiques qu’autre chose.

Promenons-nous dans les bois… pendant que le loup n’y est pas…

Le mode caméra à la troisième personne est sympathique pour les personnes qui n’aiment pas le choix de Capcom de faire de Resident Evil Village un jeu en vue à la première personne. Le système de caméra doit être similaire à celui des remakes de Resident Evil 2 et 3, sortis avec le même moteur que Village, car les sensations sont similaires. Mais cela altère quelque peu l’expérience de jeu car la vue à la première personne rend les combats plus intenses, ne sachant pas situer exactement les ennemis sans les avoir en vue. Avec la troisième personne et la caméra plus excentrée, il est plus facile de voir les ennemis qui nous entourent et de les éviter. En revanche, pour les plus curieux voulant enfin voir le visage d’Ethan, le personnage principal, préparez-vous à être déçu car Capcom continue son running gag en ne montrant toujours pas son visage. En effet, quel que soit l’angle de vue, Ethan se débrouillera toujours pour que l’on n’aperçoit pas plus du tiers de son visage. Certains diront que c’est pour éviter d’animer son visage, d’autres que c’est un effort supplémentaire pour programmer ce comportement. D’autant plus que le reste de son corps est bien animé. Toutefois, les cinématiques gardent la première personne avec une transition fluide entre la caméra à la première personne et celle à la troisième personne.

Bonjour madame.

Le mode Mercenaires, mode bonus récurrent des Resident Evil modernes, était un peu vide avec un seul personnage jouable et 8 stages. Même si la base restait solide, il est clair que ce mode manquait de contenus. Avec les Missions Additionnelles, il est désormais possible de jouer 3 nouveaux personnages : le briseur de rocher, Chris Redfield, le maître du magnétisme, Karl Heisenberg et le sujet de tant de fantasmes, Lady Alcina Dimitrescu. Avec eux s’accompagnent 2 nouveaux stages.
Chris Redfield dispose d’un gameplay similaire à Ethan, il est lui aussi équipé d’armes à feu mais, contrairement à Ethan, ne peut pas bloquer les attaques. A la place, il peut enchaîner les crochets du droit et du gauche et même passer en mode Berzerk quand la jauge est remplie. Les 2 autres personnages sont plus différents. Pour commencer, Karl Heisenberg n’est armé que de son marteau et peut envoyer de la ferraille par la pensée. Il peut aussi invoquer ses créations en tant qu’attaque ultime. Quant à Lady Dimitrescu, elle ne dispose que de ses griffes acérées comme arme directe et de sa stature imposante pour plaquer les ennemis mais peut invoquer des nuées d’insectes ou lancer du mobilier (j’imagine que la commode Ikea ne convient pas pour des gens de son rang social).
Ces nouveautés sont appréciables mais ne sauvent pas le mode Mercenaires de Resident Evil Village qui reste toujours un peu trop vide par rapport aux précédentes versions.

Je crois qu’ils n’avaient pas un bon insecticide.

Mais l’intérêt principal de cette extension est Les ombres de Rose, l’histoire additionnelle qui met en scène Rosemary Winters, la fille du personnage principal, dans une quête où elle cherche à se débarrasser de ses dons liés au pathogène au centre de l’histoire de Resident Evil Village. Une occasion rêvée se présente à elle sous la forme d’un voyage dans le conscient collectif de ce pathogène, en plein milieu de souvenirs corrompus du village que l’on a déjà visité.
Malgré le scénario inédit, la campagne entière repose sur un recyclage complet des modèles 3D pour faire une sorte de remix. On retrouve, certes, des environnements familiers comme le château Dimitrescu ou les rues du village mais avec des changements subtils apportant de nouvelles énigmes. C’est plutôt bien trouvé de la part de Capcom pour ne pas se lancer dans un long cycle de développement uniquement pour un DLC. D’autant plus que les ennemis sont nouveaux et plutôt dérangeants. Pour se défendre, Rose ne pourra pas compter uniquement sur son petit pistolet mais aussi sur ses pouvoirs qui lui permettent d’immobiliser les ennemis pendant un certain temps, juste assez pour viser la tête et économiser les munitions si précieuses.
Les 2-3 heures de jeu supplémentaires sont plutôt agréables avec de bonnes surprises de gameplay et un gros moment d’épouvante mais la fin du scénario fait bien comprendre qu’il s’agit uniquement d’un bonus et qu’il ne met pas en place de nouveaux éléments pour les prochains jeux Resident Evil. Il a, au moins, la décence de terminer l’arc d’Ethan Winters de manière émouvante et d’approfondir le personnage de Rose que nous n’avons vu, jusque-là, que 5 minutes en tant qu’adolescente.

Rose est capable de ralentir les ennemis si elle se fait submerger.

Vous le comprendrez, cette Winters Expansion pour Resident Evil Village est clairement un bonus pour ceux qui veulent continuer l’expérience. Elle ne propose que du contenu additionnel anecdotique mais n’en demeure pas inutile. Le mode à la 3e personne peut mettre plus à l’aise les personnes supportant moins les jeux d’horreur, le mode Mercenaires amélioré pourra convenir aux fans du genre et l’histoire Les ombres de Rose plaira à ceux qui ont apprécié les premières (et meilleures) heures de Resident Evil Village.


Genre : Survival Horror
Langue : Français 
Développé par : Capcom
Edité par : Capcom
Taille : 30.66 Go
Sortie : 28 octobre 2022 
PEGI : +18
Plateforme :  Playstation 5|4, XBox Series|One, PC


Jeu testé sur XBox Series X
Jeu offert par l’éditeur

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.