Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Switch

Test : Disgaea 4 Complete + [Switch]

  • Disgaea4CompleteGenre : RPG, J RPG, T RPG
  • Langue : Français
  • Développeur : Nippon Ichi Software
  • Editeur : NIS America
  • Date de sortie : 29 octobre 2019
  • Taille : 4958,72 MB
  • PEGI : 12

8.5/10


La série des ‘Complete’ continue pour Disgaea et après le 5 et le premier épisode, c’est désormais le quatrième Disgaea qui a la chance d’avoir un Remake. Jusqu’à présent on a pu voir que c’était bien, mais qu’il y avait toujours possibilité de faire mieux encore, d’autant qu’il s’agit tout de même de la troisième version de Disgaea 4.

A Promise Unforgotten en 2011 sur PS3 est sans doute l’un des meilleur épisode de la saga de par son contenu assez important (déjà à l’époque) et un gameplay largement supérieur a ses prédécesseurs. Disgaea 4 Complete +, est en fait basé sur A Promise Revisited issue de la dernière portable de Sony, la PS Vita, qui contenait tous les DLC de la version de base, des personnages supplémentaires mais aussi des scénarios additionnels. Avec tout ce contenu, on peut se demander ce qu’à bien pu rajouter NIS pour nous convaincre d’acheter cette énième mouture et si le + est réellement justifié, mais pour ça, il faut aller lire le résumé…

nswitch_disgaea4complete_02


L’histoire de Disgaea 4 conte l’histoire (à peu près toujours la même dans la saga) de Valvatorez, un vampire nommé Tyran, surpuissant qui a perdu ses pouvoirs après avoir arrêté de consommer du sang humain. Parce qu’il faut bien continuer de se nourrir, ce maître du sous monde mange désormais des sardines et a formé les fameux Prinnies pour sa conquête de poissons. Cependant, alors qu’il avait promis moult choses pour ses subordonnés, un événement va venir compromettre ses projets. Comme dans tout Disgaea qui se respecte l’humour et un scénario dingue va venir compléter l’histoire et nous expliquer ce qu’il se trame dans ce sous monde composé de personnages tous plus zardi et attachants les uns que les autres. Les habituels jeux de mots, ou gags seront bien évidemment de la partie et tout ça en Français, comme l’est habituellement la série. D’ailleurs sachez-le, la traduction est issu de la version Vita (traduite directement du japonais) et non issu de la version PS3 (traduite quant à elle depuis l’anglais).

Comme dans la série, ici nous sommes bien évidemment en face d’un RPG au tour par tour et en case par case. Le gameplay ne change donc pas et on retrouve toujours nos troupes possédant ce pouvoir de déclencher des attaques combinées plus puissantes que les coups de base si vos unités sont côte à côte. N’oublions pas non plus le fameux porter-lancer qui permet d’envoyer objets et personnages plus loin sur la map, permettant au cas où d’affronter plus rapidement les ennemis. Une option tactique à parfois ne pas négliger. On retrouvera évidemment la salle de Discipline qui vous permet de faire de vos ennemis capturés des alliés de poids face à des combats de plus en plus coriaces.
Classes, techniques, et armes augmenteront avec vos stats et votre niveau pourra atteindre 9999, rien que ça (si vous avez du temps).

nswitch_disgaea4complete_03

Graphiquement le titre était déjà beau à l’époque, mais ici le petit lissage supplémentaire le rend vraiment magnifique et il est impossible de dire qu’il date à l’origine de 2011.
Pour arriver au bout du titre et de son histoire principale il faudra avoir la patience de jouer plus de 45 heures. Car oui, comme les autres Disgaea, ce quatrième épisode pêche par un début lent et laborieux. Heureusement l’humour et la découverte de l’histoire de chaque personnage (avec flashback à la clé) nous emporte facilement tout au long du jeu. Après s’il vous prend d’attaquer les quêtes annexes ou les différentes fins vous pourrez atteindre les 200 heures. Il faudra passer par le farm de vos troupes, ce qui forcement rallonge adroitement la durée de vie. Mais clairement le mode histoire se suffit à lui même et puis avec toutes les sorties du moment, je ne pense pas qu’il y ai besoin de gratter autant.

Bon, ok, tout ça, on le sait puisque c’est présent à l’origine dans le jeu sur PSVita, mais quid du contenu que nous offre Complete + ?
On retrouve donc quelques petites bidouilles pas forcement utiles, mais qui ont le mérite d’être présentes. On note donc la présence de fonctionnalités online (à venir d’ici peu) où vous pourrez créer vos propres niveaux et mettre ainsi à l’épreuve vos amis, de nouvelles campagnes scénarisées, certains petits ‘plus’ qui ont été ajoutés précédemment à Disgaea 5 ainsi qu’une sauvegarde auto à chaque retour à votre base.

nswitch_disgaea4complete_01


Clairement si vous n’avez jamais joué à cet épisode de la saga, mais que Disgaea 5 ou 1 vous ont plu, foncez tête baissée acheter Disgaea 4 Complete +, vous ne serez pas déçus. Si vous avez passé un bon moment sur PS3, vous pouvez aussi y aller en toute confiance car l’aventure proposée est si grande et le gameplay si performant, passer à côté serait dommageable...
A contrario, si vous possédez déjà la version PSVita je ne pourrais qu’émettre des réserves tant l’ajout reste limité, surtout au prix de lancement.


Jeu offert par l’éditeur pour la réalisation de ce test

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.