Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo

Test : Sonic Mania Plus

Sonic Mania Plus

SonicManiaPlus300

Genre : Plateformes
Langues : Français
Développé par PadogaWest Games
Édité par Sega
Sortie France : 17/07/2018
Taille : 195,04 Mo

Site Web Officiel

8/10


Dans ce test de Sonic Mania Plus, je pense qu’il n’est nullement besoin de parler de l’histoire que vous connaissez tous (plus ou moins). Je peux juste vous dire que le Eggman (Dr Robotnick) a encore décidé de faire le Mal avec un grand M, cette fois-ci entouré de nouveaux robots malfaisants. Il est à la recherche de la Emerald Ghost.

Dans Sonic Mania parue l’an dernier en dématérialisé, on pouvait jouer avec Sonic, Tails et ce cher Knuckles. Vous aviez la possibilité de jouer à la façon d’un Sonic 2 et 3, avec écran partagé pour le mode 2 joueurs et récupérer toutes les émeraudes pour découvrir la vraie fin du jeu.
Dès la sortie de cette version non physique, la rumeur a enflé immédiatement sur une future sortie cartouche. Évidemment que Sonic allait paraître dans une belle version boîte, c’était une évidence.
Ce qui était moins évident, c’était de voir arriver des bonus et encore plus inattendu des personnages oubliés de la plupart des gameurs.

Car oui nos petits amis fraîchement arrivés sur cette version Plus ont déjà été vu précédemment. Mighty et Ray ont tout d’abord été rencontrés dans SegaSonic The Hedgehog, un jeu paru en 1993 uniquement en Arcade et malheureusement méconnu. Nul doute qu’il aurait été sympa de le voir débarquer sur MegaCd ou Saturn. Ensuite Mighty ‘le tatou’ a eu une seconde chance sur Chaotix en compagnie de Knuckles sur 32X laissant dans l’oubli ce cher petit écureuil volant jaune (avec juste un caméo dans Sonic Generations)

J’avoue que voir arriver ces deux perso dans la nouvelle aventure de Sonic est un régal et c’est aussi un véritable clin d’œil au glorieux passé du hérisson. Bon, il manque encore quelques personnages pour être aux anges (Bean the Dynamite et Honey the Cat, notamment) mais il faut remercier Jared Kasl pour l’initiative.
Un plus pour le gameplay ? Nos deux nouveaux protagonistes apportent un peu de nouveauté, mais pas de quoi révolutionner le jeu. Mighty peut par exemple faire une attaque puissante en retombant, de quoi casser des éléments du décor ou être moins vulnérable face à certains ennemis piquants. Quant à Ray, il peut utiliser son corps pour voler un petit peu. Leur utilisation in game est un peu hasardeuse au début, mais s’avère vraiment sympa par la suite et avec un peu de maîtrise.

Le Plus de Sonic Mania ne concerne pas que l’ajout de 2 personnages. Outre un petit réajustement et corrections de légers bugs, l’équipe de développeurs a ajouté des transitions pour chaque niveau, la possibilité de passer les scènes cinématiques (anecdotique mais pas dénué d’intérêt), ainsi que quelques nouvelles animations lors des moments d’attentes. Enfin des décors se sont vus également modifiés légèrement.

Nous avons aussi des modes de jeux supplémentaires. Le mode Mania s’accompagne entre autre d’un mode Bis et un mode Competition. Si ce dernier n’apporte que la possibilité de s’affronter à quatre (et toujours à deux) sur les niveaux du jeu, la lisibilité est tellement mauvaise qu’il vaut mieux oublier l’idée d’utiliser ce mode. Pas besoin de vous signaler qu’en tablette il est impossible de jouer, puisque sur l’écran de la télévision c’est déjà à peine compréhensible.
Quant au mode Bis, il s’agit ni plus ni moins que d’un mode remix.
Vous allez avoir la possibilité de rejouer au Mania d’origine avec parfois des éléments de décors légèrement retouchés, de courir dans des niveaux aux couleurs différentes (couché de soleil, nuit…) ou bien encore affronter un nouveau boss (Stardust Speedway).
Assez particulier, le Mode Bis vous propose de parcourir le niveau à deux (comme Sonic et Tails dans Sonic 2) à la différence près qu’ici, on peut switcher entre les protagonistes. Vous allez aussi au fil du niveau pouvoir récupérer dans votre équipe d’autres personnages. Le Game Over n’arrivant que lorsqu’il n’y a plus personne à diriger.

Graphiquement, mis à part quelques petites bricoles, pas vraiment de changement notable. Le jeu est toujours beau, très fluide et rend hommage aux versions Megadrive et Mega Cd (Angel Island est ici une pure merveille) en apportant la finesse qu’il y aurait pu avoir si le jeu était paru sur Saturn. D’ailleurs les niveaux bonus présents dans Sonic Mania et Sonic Mania Plus auraient sans souci eu leur place sur la Dame Noire 32Bits de Sega. Le stage où l’on poursuit l’UFO (originaire de Sonic CD) ne détonnerai pas avec les capacités sous estimées 3D de la machine, tout comme le nouveau niveau du flipper, dans une belle 3D d’époque. Je dois avouer que la découverte de ce pinball m’a fait chaud au cœur lui aussi. Headcanon sait respecter les fans de la licence. Seul petit regret, la table du flipper est unique, une ou deux de plus aurait pu être sympa, et pourquoi ne pas l’avoir proposé à part dans les menus ?
Les animations sont vraiment très belles que cela soit pour les personnages ou pour les décors de près comme de loin. Oubliée la lenteur de Sonic 4 part 1, oubliée cette lourdeur de Sonic 4 part2, ici toute la team est magnifiée et défile à toute vitesse sans jamais de ralentissement.

Coté bande son, c’est identique à la version de base, et donc toujours aussi jouissif. Pop, Rock, Jazz, c’est clairement l’une des meilleures BO que j’ai pu entendre dans ma vie de gamer, c’est à dire depuis presque 30 ans. Et contrairement à ce que j’ai pu lire non ce ne sont pas les originaux 8Bits qui sont présents ici, mais bien de nouveaux arrangements, basés sur la version 16Bits (et donc Megadrive et Mega Cd), avec aussi de nombreuses mélodies inédites, composées par Tee Lopes. Je regrette fortement de ne pas m’être offert le disque vinyl à sa sortie.

Sonic Mania Plus, aurait sans doute pu s’intituler aussi Ultimate, car cette version actualisée est complète de chez complète, avec tout ce que le fan souhaitait ou presque. Il faut vraiment faire la fine bouche pour ne pas en être satisfait.
Si vous aviez acheté à l’époque l’édition dématérialisée, et que l’édition physique ne vous intéresse pas trop, je ne peux que vous convier à acheter le DLC pour la modique somme de 4€99. C’est un véritable plus à la version classique.
Pour ceux qui sont amateurs de cartouche, et possédant déjà le jeu, je pense qu’il vaut mieux y réfléchir à deux fois. Car sachez que l’ajout de la cartouche dans votre console remplace votre version dématérialisée, en reprenant votre sauvegarde certes, mais ne la met ni à jour, ni n’installe le DLC. Une fois la cartouche retirée, vous aurez donc une sauvegarde avec Mighty ou Ray, mais il sera impossible d’y jouer, il faudra donc soit jouer uniquement avec la cartouche, soit tout de même passer à la caisse pour avoir le jeu dans son intégralité, soit malheureusement jouer sans eux.

Il n’en reste pas moins que Sonic Mania et Sonic Mania Plus sont des must have pour votre Switch !
Vivement la suite !

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.