Jeux Vidéo Test Jeux Vidéo Test Playstation 4 Test Steam Test Switch Test XBOX ONE

Test : Sparklite [Playstation 4]

Imaginez jouer à un Zelda en mode Roguelite…

C’est tout, à fait possible et c’est d’ailleurs ce que vous propose le titre de Blue Red Studio avec Sparklite un jeu édité par Merge Games.


Clairement si vous aimez le style Roguelite et que les petits mondes à la façon d’un Zelda ou d’un Moonlighter vous plaisent alors, il n’y aucun doute Sparklite est fait pour vous.

Après 8 heures sur le jeu (je n’ai pas eu l’idée de rusher l’aventure et le titre peut se terminer en 5-6 heures) je n’ai pas trouvé beaucoup de défauts au titre et le peu que j’ai pu dénicher ne sont nullement handicapants.

L’histoire est assez classique, avec une histoire vue et revue, puisque il y a un gros méchant vous allez devoir le supprimer, et vous (une héroïne) .

Tout commence alors que Ada, à bord de son aéronef subit une violente tempête. Notre jeune protagoniste doit atterrir en urgence dans le pays de Géodia, un lieu où Baron le tirant local tire son profit du Sparklite, le cristal local.
Au centre de nombreuses convoitises, ce cristal est un élément prédominant puisqu’il est autant une monnaie qu’une matière première pour la construction d’objets et gadgets en tous genres. C’est d’ailleurs cet élément qui vous permettra de devenir au fil de l’aventure de plus en plus puissante. Ingénieur de son état Ada sait en effet maîtriser le cristal pour améliorer divers éléments qui vous entourent.

Pour terrasser ce fameux Baron, vous allez devoir traverser le pays d’Est en Ouest et du Nord au Sud, sur un petit territoire découpé en 5 zones, chacune tenues par un Titan. Ces derniers seront bien évidemment les boss que vous allez devoir affronter pour restaurer la Pierre Fondatrice puisque vous êtes l’élue.

Visuellement le jeu orienté Néo-rétro est assez joli bien qu’assez peu détaillé. Les traits ne sont pas aussi fins que sur un Moonlighter par exemple ou bien encore Transistor ou bien Dead Cells. D’ailleurs l’animation assez minimaliste face à ces titres, mais cela reste bien suffisant pour profiter de la chose. Les 5 mondes sont très différents les uns des autres, mais reste d’un classicisme récurant ! Désert, forêt, montagne ou autre marécage seront donc vos lieux de quêtes à la recherche de sparklite. Vous n’allez rencontrer que quelques monstres différents. Cependant, même s’ils sont peu variés, les designers ont tout de même fait l’effort de créer des monstres tous différents dans chaque secteurs de la map, ne se contentant pas simplement de changer la couleur, comme nous pouvons le voir assez fréquemment.
Ce que l’on peut plutôt reprocher c’est le manque de variété dans le level design. Car si la carte est générée de façon procédurale on fini par retrouver toujours les mêmes structures et au bout de quelques défaites on finira par foncer vers le repère du boss.

La difficulté est comme dans chaque Roguelite progressive et il sera évidemment nécessaire de farmer un peu pour pouvoir avancer sans aucune difficulté. D’ailleurs il est important de vous dire que le titre se joue sans pression, car même les boss ne sont pas vraiment difficile à combattre, avec un pattern assez commun et surtout rapidement assimilable. Il vous suffira de deux passages pour bien comprendre la chose et de vous en débarrasser facilement.
Vous aurez quelques armes vous aidant à progresser à fabriquer avec l’aide du sparklite, mais surtout une sorte d’arbre de compétence sous forme de cases où il faudra y caser points de vie, de défense, quelques améliorations ou bien encore les cartes des zones rencontrées. Rien de bien compliqué à gérer. Attention toutefois à ne pas vous encombrer d’achats inutiles sous peine de remplir un espace de stockage trop étroit et de ne plus pouvoir sélectionner quoi que soit.
Vous allez débuter avec trois coeurs (façon Zelda) et vous pourrez en récupérer 7 de plus au long de la quête. La meilleure façon d’avancer sera donc comme le style l’exige de mourir tout en glanant un maximum de sparklite et d’objets vous rendant plus fort. Le but étant de rentrer au village (tout petit village) plein les poches pour acheter de quoi devenir plus fort. En sus et pour augmenter la durée de vie, il vous est proposé de chercher des petits oiseaux disséminés sur la map. Je dois avouer que cette recherche dans un univers procédural peut s’avérer complexe, surtout lorsqu’il ne reste que deux ou trois piafs à retrouver sur la trentaine initiale. A côté de ça, il faudra aussi retrouver un couple de marcheurs qui a le don de se séparer…


Malgré sa durée de vie un peu courte Sparklite n’en demeure pas moins un bon petit jeu. Vendu 30€ (actuellement en promo sur le Nintendo eShop) j’ai ma foi un peu de mal à vous le conseiller à ce tarif, car il en décevra plus d’un à cause de son temps de jeu et sa répétitivité frustrante arrivé en fin de jeu.
Evidemment le côté Zelda like et tout mignon est un plus, mais face à un manque de contenu cela ne fait pas trop le poids.
A noter que la rejouabilité est quasiment inexistante ou presque et qu’au meilleur des cas, elle ne servira qu’aux chercheurs de trophées pour obtenir le platine.


Sparklite

Genre : Roguelite
Langue : Français
Sortie : 14/11/2019
Développeur : Blue Red Games
Éditeur : Merge Games
Plateformes : PC, Playstation 4, Xbox One, Switch
Taille : 1459,00 MB


Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. […] Vous pouvez retrouver notre test sur Playstation 4 à cette adresse. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.