Livres

J’ai lu : A Fleur de Bruine de Amélie De Lima

Résumé :
Quand le passé revient pour se venger, quand les vieux secrets ressurgissent, la mort ne peut être que la seule échappatoire…

Lille, septembre 2016.
Six ans après la terrible affaire de la Deûle, des corps de jeunes hommes sont retrouvés la bouche scarifiée, pieds et mains liés, immergés dans un canal.
Qui sont-ils et pourquoi les a-t-on tués ? C’est ce que Véronique De Smet et Bettina Rosco tenteront de découvrir, dans une enquête complexe dont elles ne sortiront pas indemnes…
Avis :
Amélie de Lima est une belle découverte. Ce « A Fleur de Bruine » est vraiment une belle réussite et c’est avec un immense plaisir que je me suis plongée dans l’enquête du commissaire de Smet. Déjà, parlons de la couverture qui est vraiment magnifique et qui est made by Ines Bouche et qui nous plonge de suite dans l’ambiance, une ambiance lourde, emplie de souvenirs tous plus durs les uns que les autres, avec une enquête glauque et un une psychologie des personnages très développée. J’ai adoré le côté sombre de la vie de chaque personnages. Chacun à son histoire, des histoires terribles, terrifiantes, dont on a du mal à se relever. La vie de ces personnages se mêlent à l’horreur de l’enquête et tout devient noir.
Pourtant au début de l’histoire on se dit que l’on va avoir à faire à une simple enquête pour meurtre et que le tueur aura un profil assez spécial. Et puis, plus on avance dans l’histoire et plus les fils se mêlent. Les profils psychologiques de chaque protagoniste s’inscrit. C’est amené avec tellement de subtilité que j’en suis restée pantoise.
Le suspens distillé au travers des pages est à son paroxysme. On ne sait pas ce qu’il va se passer d’une page à l’autre et chaque chapitre est une surprise de taille. Est-ce que nous allons avoir une révélation ? Est ce que l’enquête va avancer et le profil du tueur de dessiner ?
Chaque personne est travaillé avec soin. Leur passé, leur présent et leur futur prennent forme. Leurs émotions sont décryptées, leur souffrance est visible, mais ils font bonne figure devant les autres. C’est ce que nous vivons tous les jours… Cacher nos émotions, cacher les points noirs de nos vies, montrer que l’on va bien alors que tout autour de nous est noir et que nos idées ne sont toutes tournées vers le bonheur. Nous avons tous un petit quelque chose à cacher, un truc que l’on veut garder secret, un truc qui nous fait honte… On a tous enfoui au fond de nous ce truc qui ne se raconte pas… Et c’est là qu’Amelie intervient. Elle nous plonge dans nos angoisses, nos peurs, dans des révélations terribles.
L’ambiance est sombre, morbide, pernicieuse, mais quand on plonge, on plonge corps et âme dans les méandres d’âmes torturées.
La plume est assurée et le style clair. Amélie ne tricote pas, elle ne brode pas pour remplir des pages de vide, elle entre directement dans le vif du sujet. Ici c’est l’action qui prime, pas la description des lieux et des objets. L’histoire est rythmée et à aucun moment on ne s’ennuie, a aucun moment on ne trouve de longueurs.
Une lecture que j’ai vraiment appréciée. Une auteure a suivre de près.

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. Merci encore pour cette merveilleuse chronique 😍

    1. Angel a dit :

      Un vrai plaisir que d’avoir pu découvrir ton univers. J’ai adoré 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.