Livres

J’ai lu: Beautiful Bastard de Christina Lauren

Résumé :

Le nouveau phénomène : le livre qui a déjà séduit plus de 2 millions de lecteurs aux États-Unis

Beautiful Bastard met en scène la relation tumultueuse et torride entre un patron odieux et exigeant, l’irrésistible Bennett Ryan, et sa jeune collaboratrice, la superbe Chloé Mills, forte tête promise à un brillant avenir. Un duel amoureux au bureau raconté alternativement par deux êtres dévorés par l’ambition et le désir. « Un parfait mélange de sexe, d’audace et de sentiments » – C.S. Stephens L’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible. Un salaud magnifique. Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de media, un rôle de premier plan. Rien ne laissait supposer que son assistante chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être, cette sublime créature – dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante – avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour. Malgré sa réputation, Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder. Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.

Avis :

Enfin un livre plutôt intéressant dans le genre New Romance et qui a mon sens surpasse même le très connu 50 Nuances de Grey qui m’avait lassée dès le premier chapitre.

Pourquoi ? Et bien parce dans ce Beautiful Bastard il y a une histoire emplie de sentiments… On aime avec les personnages, on souffre avec eux, on exulte avec eux, on les aident à choisir leur chemin… On vibre au rythme des mots et des chapitres qui passent à une allure incroyable… Beautiful Bastard est une vrai addiction…

Peu de personnages, pas vraiment de grosse embrouille genre on veut tuer le beau gosse, un environnement de travail classique (oui oui y en a plein des chefs tyranniques !!)… Et surtout une histoire d’amour entre la stagiaire et son patron, mais tout ne tourne pas qu’autour du sexe, bien qu’une grande partie du livre y soit consacrée, mais tourne autour des sentiments naissants entre Chloé et Benett…

Ils se découvrent… Se détestent… Baisent à tout va… Se redetestent… Instaurent un petit jeu… Baisent… Commencent à avoir des sentiments… Baisent… Ont des sentiments… Baisent… Ont du mal à les avouer… Baisent… Souffrent…

On entre totalement dans l’histoire… On imagine aisément qu’ils sont fait l’un pour l’autre lors de leur séjour de boulot. Mais on souffre avec eux lorsque Benett merde, car oui il ça merder.

Vont-ils se retrouver ? Vont-ils encore s’aimer ? Chloé va t-elle terminer son stage ?

Un livre facile à lire, qui détend et qui n’est pas prise de tête. Un livre vibrant et bien écrit même si on est loin de la grande littérature  et  si cela relève plus de la science fiction que de la réalité… Levez la main les filles qui ont une amie qui travaille chez Gucci et qui vous fournie en robes pas trop chère et qui ont un patron top canon mais gros con, parce que vous pourriez devenir la nouvelle Chloé …

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.