Livres roman

J’ai lu : Mémé dans les Orties de Aurélie Valognes

 
Résumé :

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

 
Avis :
 

Voilà un personnage qui peut faire penser à Raymond de scène de ménage… Jamais un mot gentil… Associal… Bougon… Méchant… Ferdinand 83 ans est comme ça… Solitaire…

Sa vie se résume à une fille et un petit fils vivant à Singapour… Une chienne nommée Daisy… Une résidence où se situe son appartement dans lequel il se sent bien… Mais… Et oui il y a un mais… il y a des voisins et surtout une horrible concierge qui ne rêve que d’une chose, le voir partir en maison de retraite. Mais s’est sans compter sur notre brave Ferdinand qui n’en a aucune envie et tel un chevalier va tenter de sauver ce qu’il reste de sa vie.

 

Au jeu du chat et de la souris c’est madame Suarez qui aura le dessus au début… Par peur de se voir enfermé en maison de retraite par sa fille, Ferdinand n’a pas d’autre choix que de se montrer gentil avec les gens qui l’entoure… il se surprendra à apprécier la charmante Béatrice, sa voisine de palier nonagénaire et très au fait des nouvelles technologies et surtout la jeune Juliette qui vient d’emménager dans l’appartement du dessus avec son père et sa sœur. Mais se lier d’amitié avec cette vipère de concierge, ça jamais…

 

Mais la vie n’est pas simple et Ferdinand perdra un peu de lui avec la mort de Daisy. Heureusement Juliette sera là pour le booster et lui redonner goût à la vie. Faut dire qu’elle est spéciale cette petite.

 

Un jour Madame Suarez mourra d’un arrêt cardiaque et notre Ferdinand sera arrêté pour son meurtre par le fils de la concierge… mais s’est sans compter sur ses nouvelles amitiés qui viendront le sortir de là… Béatrice ancienne avocate fera son possible pour lui.

 

Mais comme toute belle histoire tout est bien qui fini bien et la magie de Noël opèrera. Ferdinand se verra offrir un jeune chiot par Juliette, et sa fille et son petit fils le rejoindront. Mais la plus belle surprise est de retrouver cet être cher qui lui a tant manqué…

 

Une belle histoire attendrissante dans laquelle on se laisse haper. C’est avec plaisir que l’on suit les tribulations de Ferdinand par une plume légère et de petits chapitres. Il manque toutefois une expension sur les sentiments des personnages. Tout va trop vite et on a pas le temps de souffrir ou d’être heureux avec eux. C’est un avis personnel mais je pense que le côté psychologique aurait mérité d’être plus développé ce qui aurait pu amener plus de contenant à cette histoire qui se lit bien trop vite.

Les personnages sont toutefois attendrissants et l’histoire plutôt sympa.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.