Livres

J'ai lu : Halo – Le Space Opéra selon Bungie par Loic Ralet

M’attaquer à la série des Halo c’est presque quelque chose contre nature pour moi. En effet, le TPS et tout ce genre de jeux de shoot, comme les FPS d’ailleurs ne m’attirent pas du tout (exception faite de Splatoon). Non pas à cause de l’histoire (souvent sans intérêt), ni les difficultés d’utiliser les deux sticks analogiques et toutes les touches aux multiples fonctions, non c’est juste que je suis mauvais. A un point que vous ne pouvez pas imaginer.

Mais je suis curieux et comme l’auteur, j’aime plutôt pas mal l’Espace et les robots. Je pense notamment à la série des Macross ou aux livres consacrés à BattleTech (où 6 seulement sont disponible dans notre langue) qui on pu bercer la fin de mon adolescence.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce livre consacré à Halo est une véritable pépite. S’il reste simple dans sa conception: présentations des gars de Bungie, historique de la conception de jeux, étude et chronologie de l’univers… bref, tout y passe.
Vous allez me dire, mais en quoi ce livre est plus attirant qu’un autre et pourquoi j’ai pris plus de plaisir à le lire que -par exemple- les bouquins consacrés à Kingdom Hearts ?

La réponse pourrait être simple. Loic Ralet, alias Epyon (ou Epyonzilla) a écrit ce livre comme s’il nous parlait, comme si nous étions face à lui, entre pote, aussi simplement que possible. Et j’ai beaucoup apprécier cette façon d’écrire. Comme si un gamer classique (je pourrais dire quelconque) avait envie de nous conter son jeu de prédilection autour d’une table et d’une bière.

Loïc connaît tout sur le bout des doigts (même s’il dit que non). Son travail d’investigation (si si) et les interviews qu’il a pu faire avec les membres du staff sont vraiment passionnantes. On vit leurs souffrances, leurs joies, leurs difficultés en interne ou avec Microsoft. Arrivé au bout de la conception de Halo Reach, je n’étais pas rassasié, j’aurai bien aimé en apprendre encore, mais cette fois concernant Halo 4 et 5 (même si cela ne concerne plus Bungie).
Ces scènes de vie sont intéressantes et essentielles à l’entière compréhension d’un jeu. Du pourquoi ils ont du concevoir comme ci ou comme ça. Choix techniques, scénaristiques ou bien choix imposés, vous allez tout connaître sur le monde de Halo, de Alexander Seropian (co-fondateur de Bungie), Marcus Lehto (directeur artistique et créateur du Master Chief) et de Martin O’Donnell (compositeur des bandes-son).

halo-le-space-opera-selon-bungie

Après la partie ‘mise au monde’, l’auteur nous retrace l’Histoire des peuples qui font que Halo existe.
L’UNSC, l’Alliance Covenante, le Parasite ainsi que la civilisation Forerunner, la technologie (et son évolution), les actes majeurs dans le Temps, les moments forts et actes courageux des combattants Humains, tout nous est précisément raconter. Ici encore le travail de Epyon est vraiment impressionnant. On ne peut pas s’imaginer que les pères fondateurs de la série aient pu inventer un Univers aussi complexe et vivant avant d’avoir lu toutes ces pages. Même si, sur l’intégralité de ce qui nous est raconté, on est en droit de trouver cela un peu lourd, il faut tout de même admettre qu’il y a du travail. Chez Bungie, on a des idées, du talent pour créer, façonner et donner vie à tout un ensemble cohérent, au même titre que Stargate, BattleTech ou bien Macross.

Une analyse cohérente et une conclusion rapide viennent terminer en beauté ces 424 pages.


Je remercie grandement Loïc Ralet pour son travail et la passion qu’il transmet dans son livre. J’ai rarement pris autant de plaisir à lire un bouquin consacré à un jeu vidéo (que je ne connais pas). Le ton, le style, le contenu, tout est fait pour que l’on passe un excellent moment.

Ne connaissant strictement rien à Halo (j’ai le 4 -vendu en bundle avec ma 360-) car n’y ayant jamais joué, je dois avouer que Epyon m’a donné envie de me pencher sur le sujet.

halolelivre

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.