BD Livres

J’ai lu : Capitaine Albator Mémoires de l’Arcadia 3/3 (bd)

Résumé :

Dans cette aventure inédite du Capitaine Albator, une équipe de scientifique a découvert un mausolée de Sylvidres et des informations où il est fait mention de manipulations génétiques et d’un pouvoir destructeur terrifiant. Pouvoir capable de rendre les Sylvidres immortelles ou au contraire de provoquer leur destruction.

La vague de froid extraordinaire qui frappe la planète bleue pourrait bien être liée à l’une de ces Sylvidres mutantes.

Le Capitaine Albator et son équipage parviendront-ils à élucider ce mystère et sauver la Terre de ce nouveau péril ?!

Avis :

J’ai enfin le troisième et dernier tome des aventures d’Albator et de ses amis entre les mains.

Ressituons le contexte; Jérôme Alquié (cocorico il est français), grand fan de la série Albator, en collaboration avec les éditions Kana et Leiji Matsumoto (qui a donné son accord), fait revivre notre capitaine préféré (du moins le mien) sous forme de bd colorée. Et on peut le dire, c’est juste Wahou !

La bd est de qualité. La papier choisi est magnifique. Le rendu est juste sublime. À l’instar des premiers volumes, le dessin est au top. L’esprit d’Albator est totalement là. On sent la passion d’un amateur de la bannière de la liberté. On pourrait passer des heures à admirer le travail de qualité fourni ici. Notre frenchi a vraiment fait un travail d’enfer en y apposant son trait. On pourrait passer des heures à lire et relire la trilogie.

Le scénario est bon, très bon. Révélations, rebondissements, alliances… Tout est incroyable. Sauver la terre est la priorité et tout doit être mis en place pour y arriver, afin que Mayu puisse y vivre et y grandir, et surtout, tenter de changer le monde. Les sylvidres, elles aussi, ont tout intérêt à sauver la planète bleue. Mais je n’en dirai pas plus car je ne souhaite pas spoiler. L’idéal étant de lire et découvrir cette fin sublime empreinte de sentiments.

D’ailleurs est ce que l’humanité prend cette voie ? Un gouvernement de poltrons, une terre qui se meurt… une vision du monde tel qu’il est et le devient. Une jeune génération qui ne demande qu’à le protéger et le rendre plus vivable.

Félicitations à Jérôme Alquie, qui sous sa plume, a su durant 3 tomes et plusieurs mois, nous tenir en haleine, faire revivre notre corsaire au grand coeur, et nous offrir, a nous fans et nostalgiques, une parenthèse enchanteresse.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.